Le royaume de Cerith
Bonjour à toi !

Nous sommes ravis que tu parcours nos terres, cependant nous devons te rappeler que l'accès au royaume est interdit aux mineurs.
Si tu veux t'inscrire, tu dois donc avoir 18 ans !

En te souhaitant une excellente journée !

_______________________________

If you want to warn us about a violated copyright or tell us you don't want to see your character/artwork on this forum, please visit this link.


Forum rpg fantasy furry
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Kay Johansen, humble messager

Aller en bas 
AuteurMessage
Kay Johansen

avatar

Crédit avatar : Inconnu
Messages : 15
Date d'inscription : 09/12/2017

Feuille de personnage
Age: 21
Métier: Courrier
Double compte: N/A

MessageSujet: Kay Johansen, humble messager   Mar 12 Déc - 7:36

Kay Johansen
PRÉNOM • Kay
NOM • Johansen
SEXE • Mâle
ORIENTATION SEXUELLE • Hétérosexuel
ÂGE • 21 Ans
RACE • Chat (Oui, un bon gros chat.)
____________________________

GROUPE • Citoyen
MAGIE • Seulement la magie de sa bonne humeur. (Pas de magie.)

COMMENT AVEZ-VOUS TROUVÉ LE FORUM • Par hasard, en furetant sur d'autres forums (bonne surprise !)
CODE DU RÈGLEMENT •
L'équipement de votre personnage.

Kay possède depuis quelques années une clé en occultium pur, d'une complexité peu commune. Il ne sait pas à quoi cette clé sert, mais il la considère avec philosophie comme une sorte de porte-bonheur, qui, selon ses termes "est une clé pour ouvrir les portes qu'on ne voit pas". Il l'aurait trouvé par hasard...

Par ailleurs, Kay porte toujours sur lui une tenue de voyage bien entretenue lorsqu'il travaille, ainsi qu'un bel arc en bois d'oranger et des flèches lorsqu'il doit aller livrer loin dans les plaines : le jeune félin n'est pas mauvais chasseur, et se mettre un petit lapin sous la dent quand ses poches sont trop vides pour manger à l'auberge n'est jamais de refus.

Physique de Kay

Sa face féline est noire, tachetée ça et là de notes fauves (en "écailles de tortue"). Sa fourrure, fournie, densifie sa silhouette sous ses vêtements, et donne du volume aux parties découvertes de son anatomie, comme sa queue ou ses pattes. En réalité, Kay est un furry mince et sec, doté d'une musculature à l'image des félins sauvages : faite pour les accélérations brutales, mais aussi pour les efforts de longue haleine. Le jeune homme respire l'aise et la bonne santé. Kay à par ailleurs une taille moyenne, située quelque part entre petit et moyen... (1m70)

Ses yeux verts-jaunes expriment souvent un petit sourire roublard, que sa bouche suit généralement avec un rictus goguenard sans aucune méchanceté, qui n'ôtent rien à son charme de jeune homme. Le fort contraste des couleurs de son visage occulte légèrement ses expressions faciales, qu'il arrive néanmoins à palier avec ses vibrisses, ses oreilles ou en complétant ses phrases d'une sorte de "ponctuation féline" : ronronnements, grognements, feulements, etc...

D'une beauté plutôt banale, Kay à tout de même son petit charme, qui ne passe pas forcément inaperçu.

Psychologie de Kay


Kay est, du fait de sa profession, quelqu'un d'à l'aise avec les gens en général. Il sait très bien s'exprimer sans pour autant employer un langage fleuri, et se sert de cette aptitude pour satisfaire son goût pour la philosophie et l'humour. Les variations de son humeur s'expriment avant tout par cette dernière : l'humour, du plus caustique au plus bon enfant, du plus léger au plus lourd de sens. Voyageur de métier mais avant tout dans l'âme, il s'adapte rapidement aux gens, qui ont tendance à vite le prendre en affection. C'est "un bon petit gars", comme le décrivent souvent les vieilles gens qu'il visite pour accomplir sa tâche de messager. Comme beaucoup de monde, il n'apprécie pas les menteurs et les hypocrites.

Mais comme beaucoup de monde, il a lui aussi son jardin secret.

En effet, Kay à l'imaginaire très fertile et une ardente curiosité : il aime se glisser dans d'autres peaux quand il en a le temps. Il s'amuse à apprendre à parler avec d'autres accents, à se travestir ou à se déguiser en paysan ou en noble, en religieux itinérant ou même en aventurier en baroude, bref : à changer de personnalité, de rôle. Par jeu, il aime se glisser derrière les gens à leur insu, chaparder de menus objets, voir se glisser carrément dans la peau de quelqu'un d'autre : Il n'est pas rare de le voir décamper en riant, prenant le rôle d'un marchand dont l'étal, abandonné pour quelques minutes par son réel propriétaire, revient en vociférant après l'imposteur.

En somme, Kay est quelqu'un d'accessible, de sympathique, rieur et joueur, pas violent ni belliqueux pour un cerithi, bien qu'il aime tenter le sort sans réelle considération pour les risques. Malgré son jeune âge, il aime aborder les choses avec philosophie, et se pose sans arrêt des tas de questions : sur la nature, sur les émotions, sur les liens sociaux, sur les animaux... tout l'intéresse, tout peut le faire rêver ou réfléchir.

L'histoire de Kay

Crescent Moon

Né à Crescent Moon il y a vingt et un ans, Kay est le benjamin d'une fratrie de trois enfants séparés chacun par une année : Liam, le grand frère, et Meryn, la sœur du milieu. Les parents travaillent tous deux à la même Pêcherie : comme tous les hommes, Eric, son père, part en mer pour pêcher, tandis que sa mère, Ella, comme toutes les femmes, s'occupe de la préparation et de la vente du poisson. Ella avait un caractère extrêmement fort, les pattes bien sur terre, mais un cœur d'or et un amour sans aucune limite pour sa famille. Son père Eric était d'une nature douce et naïve, rêveur et fanfaron dans l'âme, et il avait toujours le mot pour rire. Ses parents étaient très aimés dans cette petite communauté, qui n'allait pas plus loin qu'un tout petit quartier sans nom et sans histoire de Crescent Moon. Comme tous les garçons du quartier, Kay et son frère allaient en mer avec leur père pour apprendre le métier, tandis que sa sœur veillait sur la maison (et allait courir le bourg). C'est dans cette atmosphère saine et simple (bien que laborieuse) que Kay grandit.

Kay aimait aller en mer. Non pas pour les embruns et l'odeur iodée de la mer, pas non plus pour les poissons ou le plaisir de la navigation, mais pour tous ces hommes, leurs voix, leurs histoires, leurs accents, leurs mimiques... Les gens en général le fascinaient, il pouvait passer de longs moments à observer une scène aussi banale que quelqu'un en train de manger une tartine, assis sur le bord d'un quai, les pattes ballantes au dessus des remous maritimes.

Lors d'une journée où une chaude pluie d'été s'abattait sur la mer, tandis qu'il remontait au bout de ses jeunes bras un filet plein de sardines, l'une d'entre elles lui sembla scintiller bien étrangement. Attiré par la curiosité, il glissa derechef sa main dans le tas de poissons, et en sortit un objet merveilleux : une petite clé faite d'un métal bleu-noir, brillante et épargnée de toute corrosion. Il ignorait tout de cette petite clé, mais se prit en fascination de celle-ci, qu'il décida de garder pour toujours comme un porte-bonheur. Ce trésor lui valut plus tard quelques menus ennuis : la superstition, la curiosité et la jalousie des autres jeunes gens finit par leur faire convoiter la fameuse clé, et il dut se bagarrer plusieurs fois pour la garder. Mais ceci est une autre histoire.

Plus il grandissait, et plus le petit quartier dans lequel il était né lui paraissait étroit. Agréable, débordant de l'amour qu'il avait toujours ressenti depuis son enfance, saturé de cette bien-aimée et familière odeur de poisson, mais étroit. Pas ambitieux pour un sou, il aspirait néanmoins à répondre aux innombrables questions qui fleurissaient et s'accumulaient sans arrêt dans sa tête, dont une, futile mais obsédante : "Qu'est-ce que cette clé peut bien ouvrir ?".

Il voulut laisser un mot pour sa famille, pour leur confirmer son amour inconditionnel, mais il ne savait pas écrire, et eux ne savaient pas lire. Alors, une nuit, il voulut réveiller quelqu'un pour expliquer ses motivations. Sa mère ? Elle comprendrait, mais n'accepterait pas que son fils quitte le foyer à quinze ans. Son frère ? C'était un bon garçon, beau, grand et fort, mais il n'avait que les filles en tête aussitôt qu'il en avait eût l'âge. Sa sœur ? Elle était très complice avec lui, et l'avait sans doute déjà percé à jour, mais il préféra parler à son père.

Il marchèrent tranquillement le long des quais, éclairés par les reflets de la lune éclaboussant sur les clapotis de la mer. A l'issue d'une longue conversation, Kay avait entendu dans la voix de son père l'infinité du monde qui s'offrait à lui, dans ses yeux, il avait vu miroiter le ciel, dans la douceur de sa caresse paternelle, il avait ressenti toutes les richesses et les découvertes qu'il lui restaient encore à faire. Quand enfin Kay mit un résultat cohérent autour de tout cela, il s'aperçut qu'Eric lui donnait sa bénédiction. Il lui glissa quelques Cerithis dans la poche, l'embrassa, et lui fit promettre de revenir les voir. Kay promit : il aimait trop sa famille pour se résoudre à la quitter pour toujours. Mais il fallait qu'il s'en aille. C'est ainsi qu'à quinze ans, Kay s'en alla : il s'assit sur l'arrière d'une carriole au petit matin, qui convoyait des marchandises vers Risua.

De Risua à Bénaria

De prime abord, Risua lui déplut fortement. Les odeurs, le regard des gens sur son allure, le fait qu'ici, tout avait une valeur en Cerithis. Jeune mais un peu étourdi à l'époque, Kay fut rapidement contraint à la mendicité. Malmené par les malfrats, et après avoir manqué d'être acheté par un marchand d'esclaves des suites d'un sombre malentendu, il prit ses jambes à son cou vers les Plaines de Bénaria, où, pensait-il la vie était plus facile quand on n'avait pas le sou. Affamé, il se rendit au premier village qu'il croisa, près d'une grande pinède et fut recueillit, comme beaucoup de vagabonds en tous temps, par une petite communauté de paysans. Il tenta de gagner le gîte et le couvert en travaillant comme bûcheron, tâche à laquelle il était plus un boulet qu'autre chose. Il s'intéressait sincèrement à la forêt et à ses secrets, mais n'avait pas ce labeur-là dans le sang. De plus, il détestait abattre les arbres et ces fastidieux travaux de récolte de la résine, qui collait aux poils. En revanche, il aimait tout le processus de la chasse, de la préparation du matériel jusqu'au tir à l'arc, en passant par les longues heures furtives à traquer le repas du soir, c'est à peu près tout ce à quoi il était bon !

Un jour, un clerc itinérant de Kokta, entouré d'oiseaux chanteurs, vint au village pour récupérer de la colophane que l'on produisait ici en plus du bois, résine raffinée de pin indispensable pour garantir le frottement des archets pour les instruments à corde, dont il était amateur. A son contact, Kay fut comme un papillon sorti de sa chrysalide. Le clerc, qui était depuis longtemps l'ami des villageois, leur donna comme à l'accoutumée un petit spectacle. Kay fut transformé et enchanté de le voir adapter sa voix, ses expressions à chacun de ses personnages. Il eût alors une révélation intérieure qu'il mit quelques années à comprendre : ses mains qui puaient le poisson, ses atours de vagabond, la robe de ce clerc, les voix qu'il adaptait, son père qui faisait le pitre pour amuser la galerie... toutes ces choses étaient autant d'oripeaux et de masques, volontaires ou non, qui définissaient l'identité d'une personne aux yeux des gens. C'est à partir de ce jour que Kay reçut le goût innocent pour le déguisement, la comédie et l'imposture.

Un hiver enrichissant

Quand le clerc repartit, les paysans pressèrent Kay de le suivre, car ils ne pouvaient rien faire d'un garçon aussi malhabile : il ne se fit pas prier, même si il avait eu pour ces gens de l'attachement. Il savait qu'ils ne pouvaient pas subvenir à ses besoins s'il ne fournissait pas le même travail que les autres. Ils se dirigèrent vers un monastère de Kokta, dans les Plaines de Bénaria. Les premières neiges approchaient, et ils furent contraints de demeurer dans le monastère jusqu'à ce que l'hiver passe. On ne sut que faire de Kay, aussi lui confia-t-on les tâches ingrates en échange du gîte et du couvert – ce qu'il accepta avec un enthousiasme débordant.

Au contact du clerc, Miloan de son nom, qui avait accepté de le prendre sous son aile pour un temps, Kay apprit à observer et à singer les gens et les choses, comme le ferait un comédien. Miloan lui apprit à lire, à écrire, à compter, à chanter et donc à maîtriser sa voix, lui enseigna différentes choses sur les oiseaux, notamment la façon de traiter les pigeons voyageurs. Kay adorait le concept de ces oiseaux messagers, et il apprit à les élever et à les reconnaître. Il avait au fond de lui trouvé sa vocation, qui mariait son désir de liberté et, d'une certaine façon, son goût espiègle pour la comédie.

Une vocation toute tracée

Le printemps arrivant, il remercia Miloan et tous les autres moines, et s'en fut vers Risua, plus confiant que jamais. Il s'enrôla dans une guilde de messagers, on lui apprit à monter à cheval, et en quelques années, il connaissait toute l'étendue du territoire Royal sur le bout des griffes : ses routes, ses villages, ses raccourcis, chaque arbre contre lequel faire une sieste, chaque pierre creuse où s'abriter pour préserver les lettres de la pluie, chaque auberge sympathique où il pouvait loger quand il faisait trop froid pour dormir dehors.

Âgé de vingt et un ans, Kay est un messager apprécié pour ses services impeccables, sa bonne humeur et ses délais record. Il a maintenant son propre cheval, une petite maison dans le quartier de Centmusette (commode, car proche des écuries de la porte Ouest), qu'il loue parfois aux aventuriers sans le sou pour un loyer fort acceptable. Il s'abreuve alors de leurs histoires venues des contrées lointaines où il n'a pas encore pu de se rendre et de leurs personnalités souvent hautes en couleur.
CODAGE PAR DITA | EPICODE


Dernière édition par Kay Johansen le Jeu 14 Déc - 6:56, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angélique Feather-Krel

avatar

Crédit avatar : Felinar
Messages : 234
Date d'inscription : 20/08/2016
Age : 21

Feuille de personnage
Age: 27
Métier: Duchesse, Directrice de l'Orphelinat et maman aimante.
Double compte: Drah/Rakya

MessageSujet: Re: Kay Johansen, humble messager   Mar 12 Déc - 10:03

Oh, un nouvel adepte en philosophie, bienvenue. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kay Johansen

avatar

Crédit avatar : Inconnu
Messages : 15
Date d'inscription : 09/12/2017

Feuille de personnage
Age: 21
Métier: Courrier
Double compte: N/A

MessageSujet: Re: Kay Johansen, humble messager   Mar 12 Déc - 18:03

Merci ! J'ai rien fait déborder au niveau lore ? =p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eirlys Lunazur

avatar

Crédit avatar : Wolf Nymph
Messages : 359
Date d'inscription : 21/03/2016
Age : 27

Feuille de personnage
Age: 25
Métier: Herboriste pour la gloire de Loïka
Double compte: Lilée

MessageSujet: Re: Kay Johansen, humble messager   Mar 12 Déc - 21:17

"Welllllcome, Welllcome
And May The Odds
Be Ever In Your Favor"


(j'avais envie)


C'est l'histoire d'un(e) joueur/se qui joue un personnage qui aime jouer des personnages... quelle mise en abîme dites donc!

P'tite note : c'est pas une beauté commune. Un chat mâle écaille-de-tortue, c'est rarissime ^^ (ouiiiiiiiiiiiii je saiiiiiiiiiiiiiis on est chez les furries donc osef de la réalité, maiiiiiiiiiis j'avais envie de ramener ma science féline ^^'

C'est assez amusant de voir à quel point ton perso peut être facilement abordable et gentil avec son prochain alors qu'on peut le prendre pour un fieffé menteur et un usurpateur!

Euh, bref, ta fiche est cool, bienvenue chez les fous!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Laboukineuze/
Kay Johansen

avatar

Crédit avatar : Inconnu
Messages : 15
Date d'inscription : 09/12/2017

Feuille de personnage
Age: 21
Métier: Courrier
Double compte: N/A

MessageSujet: Re: Kay Johansen, humble messager   Mer 13 Déc - 21:02

Excusez moi noble dragonne, mais j'ai bien peur de ne pas saisir la référence !

Mais autrement, merci Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kay Johansen

avatar

Crédit avatar : Inconnu
Messages : 15
Date d'inscription : 09/12/2017

Feuille de personnage
Age: 21
Métier: Courrier
Double compte: N/A

MessageSujet: Re: Kay Johansen, humble messager   Jeu 14 Déc - 6:53

Merci pour les coups de main avec la case "qui est-tu" et la bannière ^^ (Et désolé pour le doublepost !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Van Agnir

avatar

Crédit avatar : Pacelic
Messages : 744
Date d'inscription : 15/08/2015
Localisation : Risua (sauf mission)

Guilde/Groupe : ________________ La Fraternité du Griffon d'Airain

Feuille de personnage
Age: 24 ans
Métier: Aventurier
Double compte: Rune Malgovan, Adalbert Vignevaux

MessageSujet: Re: Kay Johansen, humble messager   Sam 16 Déc - 0:42

Salut ! Et bienvenue sur Cerith !

C'est moi qui m'occupe de la première validation de ta fiche !

Je vois rien à redire, le personnage et son histoire sont très intéressants. certains éléments, à la fois originaux et authentiques (le prêtre de kokta qui va se fournir en colophane auprès des bucherons, par exemple), sont très agréables, surtout alliés à une histoire bien ficelée et sans exagérations.

Tu a donc ta première validation. Un admin passera sous peu s'occuper de la seconde !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Steelfire

avatar

Crédit avatar : NullGhost
Messages : 655
Date d'inscription : 30/04/2015
Localisation : à Risua

Guilde/Groupe : ________________ La Fraternité du Griffon d'Airain

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Métier: Aventurier et ancien forgeron
Double compte:

MessageSujet: Re: Kay Johansen, humble messager   Sam 16 Déc - 0:53

De même je n'ai rien à redire à cette fiche que j'ai trouvée très juste et agréable !

Je te donne donc ta seconde validation !

Bon role play dans le Royaume de Cerith !

_________________
Les Titres de William:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kay Johansen

avatar

Crédit avatar : Inconnu
Messages : 15
Date d'inscription : 09/12/2017

Feuille de personnage
Age: 21
Métier: Courrier
Double compte: N/A

MessageSujet: Re: Kay Johansen, humble messager   Sam 16 Déc - 9:30

Merci beaucoup ! =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kay Johansen, humble messager   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kay Johansen, humble messager
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'oiseau messager
» [Elfes] Blason de Thranduil et statut de messager
» Je suis ton humble serviteur [Pv Sun Star]
» Jonatan Camille de Roblès ❧ Votre humble serviteur.
» Le Messager du désespoir...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le royaume de Cerith :: AdministrationTitre :: PrésentationsTitre :: Présentations validées-
Sauter vers: