Le royaume de Cerith
Bonjour à toi !

Nous sommes ravis que tu parcours nos terres, cependant nous devons te rappeler que l'accès au royaume est interdit aux mineurs.
Si tu veux t'inscrire, tu dois donc avoir 18 ans !

En te souhaitant une excellente journée !



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le seigneur déchu déchaîné, Maghna de Furya [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le seigneur déchu déchaîné, Maghna de Furya [Terminé]   Sam 11 Juil - 19:33

Maghna de Furya
PRÉNOM • Maghna
NOM • De Furya
SEXE • Masculin
SURNOM • Juggernaut
ORIENTATION SEXUELLE • Hétérosexuel
ÂGE • environ 30 années
RACE • Taureau
____________________________

GROUPE • Bandit
MAGIE • Foudre et Soin

COMMENT AVEZ-VOUS TROUVÉ LE FORUM • via des membres du forum
CODE DU RÈGLEMENT •
L'équipement de votre personnage.


Armement:
 
Maghna possède une arme antique, appartenant à sa tribu depuis l’aube des temps. L’histoire dirait qu’un roi-mage de la tribu, voyant son peuple souffrir impuissante des guerres, décida de faire un pacte avec un dragon d’obsidienne, légendaire dragon envoyé des cieux pour répandre la colère divine. Le dragon, amusé de voir la détresse du roi, lui offrit un de ses nombreux crocs.

Le roi, heureux d’avoir obtenu un morceau de ce monstre divin, rentra chez lui et forgea à partir du croc une lame aussi tranchante et solide que n’importe quel métal, effectuant un rituel liant son sang à la lame. Lorsqu’il se rendit seul devant le dernier bastion de son peuple afin de défendre ce dernier, il fut pris d’une telle sauvagerie qu’il saccagea les lignes adverses, ne laissant devant la citadelle qu’une lande ensanglantée, sans le moindre survivant, le sol parcouru par la chaire découpée et les os broyés. Malgré sa victoire, il n’était pas satisfait et en voulu toujours plus et finit par déclarer la guerre aux tribus qui l’avaient attaqué, oubliant la situation de son peuple.

Le conflit ne dura qu’un court instant avant de finir, ne laissant derrière lui que mort et désolation, carnages et rivières de sang. Rentrant chez lui, il ne fut pas accueilli dans son bastion avec les honneurs et la gloire, mais avec peur et dégoût. Triste et dépité, chassé de son village, le roi-mage se rendit auprès du dragon et lui raconta tout. Dans un rire sombre, le dragon d’obsidienne se moqua du pauvre roi et lui dit que ce croc, d’une puissance incroyable, plonge son utilisateur dans une rage incontrôlable, ne créant que Chaos et Destruction et que si le roi était chassé, ce n’était que la conséquence de son action téméraire et irréfléchie.

Devant ces mots, le roi sombra dans le désespoir, regardant le gigantesque dragon déployé ses ailes avant de s’envoler et de disparaître dans la nuit noire. Repartant chez lui, il implora la tribu de lui laisser une chance, racontant l’origine de l’épée sombre et les évènements qui ont suivi. Sages, les anciens lui donnèrent l’opportunité de se racheter aux yeux de son peuple, mais scellèrent sous la terre l’épée maudite… Mais celle-ci attendait son heure, heure qui finirait par arrivée.


Physique de votre personnage


Maghna est un taureau assez grand, voire très grand pour le commun des mortels, mesurant 2m20 environ et possédant un corps ultra massif, des os étant très robustes et ses muscles puissants et épais, son poids approchant des 350kg. Son pelage, composé de poil fin et long, est d’une couleur brune sombre, plus clair sur le torse et sur le pubis, plus sombre sur les bras et au niveau de ses jambes, recouvrant un cuir épais et d’une couleur marron clair.

Ses mains, longues et larges, possèdent de gros doigts sombres finissant par des ongles courts. À la place de pieds, la race de Maghna possède des sabots noirs recouverts de terre. Dessous ceux-ci, un fer robuste permettant au taureau de ne pas s’abîmer la corne. D’ailleurs en parlant de cornes, le grand bovin en possède une sacrée paire ! Longues et solides, elles sont recourbées vers l’avant, les pointes acérées, d’une couleur ivoire à leur base et devenant plus sombre en se prolongeant.

Ses yeux sont d’un bleu glacier, contrairement à ses congénères qui ont une teinte plus sombre voir noire. Son regard, transperçant et captivant, donne souvent l’impression d’avoir un être surnaturel en face de soi, en plus d’avoir une montagne de muscle et d’os possédant une force physique colossale et une robustesse hors-normes, pouvant évoluer dans tous les milieux climatiques sans en ressentir les effets de la chaleur ou du froid. Point particulier : nage très mal à cause de ses sabots et de sa masse. Et contrairement à ce que l’on peut croire, il est plus vif et rapide que l’on pense.

Concernant sa tenue, elle reste très sobre et rustique, généralement, un pagne de tissu couvrant ses parties intimes, des brassards sur ses avant-bras et des épaulettes en cuir sur ses larges épaules. Il n’aime pas les tenues voyantes, croyant dur comme fer que la valeur d’un homme lui vient de sa noblesse d’âme et de sa force physique.




Psychologie de votre personnage


Véritable paradoxe ambulant, Maghna est un taureau plein de surprises, de bonnes comme de mauvaises.

Aussi calme et paisible qu’une brise sur la plaine, Maghna ne s’énerve pas facilement, préférant parler calmement au lieu de faire hurler les poings. D’ailleurs, il vaut mieux écouter sa voix plutôt que de se faire frapper par les enclumes qui lui servent de poings. Ayant une forte adhésion à la notion de loyauté et d’honneur, il est franc et courtois dans presque toutes les situations, surtout avec les femmes en fait, mais est parfois rude dans ces mots, surtout lorsqu’il commence à s’énerver. Ayant une grande connaissance du monde autant théorique que pratique, il possède une grande curiosité des choses qu’il ne connaissait pas. Aimant les métiers manuels, il peut surprendre par son sens du détail et sur son goût des arts.

Comment l’énerver ? L’attaquer sans raison est une possibilité, faire une joute verbale en est une autre, l’insulter et faire des coups bas ou des attaques de lâche aussi. Il déteste par-dessus tout, ceux qui jouent avec les mots, notamment les politiciens, ainsi que les lâches qui préfèrent la ruse au combat d’homme à homme.

Très pieux malgré les apparences, il n’hésite pas à prendre du temps pour prier le panthéon de son peuple, mais surtout Skorge, l’incarnation de la fureur divine et de la rédemption. Ayant le cœur sur la main, il donne sans compter à ceux qui se trouvent dans le besoin. Faire du mal aux faibles ou aux personnes qui ne peuvent pas se défendre est une manière radicale de faire monter en pression Maghna qui déchaînera toute sa force et sa colère, colère amplifiée par la malédiction de son épée, le mettant dans un état de rage insoupçonnable.


L'histoire de votre personnage


Un bruit métallique tinta dans l’obscurité de la nuit… Sûrement les chaînes que je trimbalais encore avec moi, attaché à mes poignets. Observant la Lune ronde qui éclairait le ciel bleu-noir, je me rappelai de vagues souvenirs de ma vie… Ma tragique vie.

Naît il y a maintenant 30 années environ, j’ai toujours vécu dans la richesse, de parents riches et de lignée illustre. Ma famille régnait dans la région depuis des temps immémoriaux, toujours avec sagesse et respect. C’était bien entendu l’une des raisons qui a fait que le roi du royaume leur a permis de conserver leur titre et terre. Les autres raisons venaient de la puissance de leur armée et d’un soutien du peuple très élevé. En effet, ma famille était très attachée au bien-être de son peuple, depuis plusieurs siècles maintenant, depuis que mon ancêtre, un roi-mage, avait conclu un pacte avec un dragon. Ce lien entre noblesse et peuple a permis à toute la région d’être prospère tout en ayant le niveau de criminalité le plus bas de tout le royaume. Pas étonnant que le roi est voulu conserver la stabilité de cette région après sa prise de pouvoir.

Fils aîné de la famille, rapidement rejoint par deux jumelles et un petit frère adopté, on peut dire que j’avais une famille très nombreuse. Mes journées, depuis que je sue parler et marcher, furent tellement chargées que je ne vis pas le temps s’écouler, entre les cours de philosophie, de mathématique, de politique et d’escrime, sans parler des autres matières. Les bonnes manières étaient aussi au programme. Mes parents voulaient faire de moi un noble exemplaire, aux excellentes manières, sachant gouverner avec sagesse et intellect, que je sois aimé de tous tout en aidant le peuple. De biens grands projets pour un petit enfant d’à peine une dizaine d’années, mais qu’importe… Lobotomiser comme je l’étais, je n’étais qu’un golem sans réelle motivation à part être la fierté de mes parents. J’allais avec eux dans les galas, ces soirées haut de gamme où se retrouver les nobles et les marchands influents ainsi que toutes les personnes ayant un pied dans la royauté. Je les accompagnais aussi dans les réunions où il parlait de politique, de budget, de situation sociale et d’autres choses. Docile comme un animal que l’on avait parfaitement dressé, je ne protestais jamais malgré mon envie de sortir découvrir le monde.

Je devais avoir quinze ans quand un évènement bouleversa ma vie, détruisant ce cocon doré… Sans la moindre délicatesse d’ailleurs. Nombreuses sont les personnes ayant été tué… Mon petit frère, mon oncle et ma tante, des serviteurs loyaux et de nombreux gardes... Tous morts à cause de gens mal intentionnés, cherchant la richesse, retournant le peuple contre leur seigneur. J’en avais entendu parler sans vraiment comprendre, lors d’une balade dans la ville entourant le palais, étant jeune à cette époque. Nombreux étaient ces hommes disant que ce n’était qu’une façade et que ma famille ne cherchait qu’à prendre le pouvoir du roi. Bien entendu, le peuple, en simples moutons, se rebella et assiégea le palais. L’affrontement dura longtemps, mais le peuple, plus nombreux, finit par remporter cette révolte, ou plutôt révolution comme le disaient les porte-paroles du mouvement. Je fus enfermé dans une cage et vendu comme esclave avec mes deux sœurs après avoir assisté, impuissant à l’exécution publique de mes parents. Mon père eut la tête coupée et ma mère, après avoir été violé, finit empalé. Triste fin pour deux parents qui aimaient leur peuple et leur famille autant qu’ils s’aimaient. Ce jour-là fut le pire jour de ma vie.

Je fus envoyé à l’autre bout du royaume chez une famille de noble en tant qu’esclave. Finis mes beaux jours d’héritier, j’étais rendu à un rang plus bas que les serviteurs de mon palais, où tous les esclaves étaient affranchis. Chaque jour était semblable, entre le chef de service qui me donnait des coups pour des raisons incohérentes, le maître des lieux qui, n’aimant pas ma famille, ne se gênait pas de m’humilier en me crachant dessus ou en insultant ma famille ou d’autres méthodes plus lâches les unes que les autres, profitant des chaînes qui me retenaient. Si je venais à lancer le moindre regard mauvais ou le moindre geste violent, on m’enfermait dans un cachot et l’on m’y fouettait encore et encore, jusqu’au sang. Je n’avais aucun répit.

Ayant dépassé ma vingtaine d’années, j’étais devenu massif et bien bâtit, comme le disait si bien la maîtresse de maison et sa fille qui commencèrent à m’utiliser comme jouet sexuel lorsque le père n’était pas présent… Une autre manière de m’humilier d’avantage, les mains menottées sans pouvoir, bouger ou faire cesser cela. Chaque soir depuis plus de cinq ans, je pleurais, le chagrin remplissant mon cœur et la douleur explosant mon crâne. Puis un jour, on m’emmena hors de la propriété, dans une tenue plus humiliante qu’à l’accoutumer, un pagne en seul vêtement. Marchant derrière le carrosse, les mains attachées tout en avalant la poussière, tout en approchant d’un endroit tellement familier que des larmes coulèrent sur mes joues… Le palais de ma famille. Aujourd’hui était le jour de la fameuse Révolution.
Toutes les grandes personnes ayant participé à la déchéance de ma famille se tenaient là, moi aussi, les mains enchaînées, tenu en laisse par mon propriétaire. Un homme vint vers lui et me dévisagea avant de sourire en regardant son ami. Les mots qu’il sortit tout en se léchant les babines me glaça d’effroi, mais aussi consuma mon cœur d’une rage sans précédente depuis la mort de mes parents. Cet homme était le maître de mes sœurs ! Serrant les dents, pensant à combien mes sœurs souffriraient si je faisais le moindre geste violent, je continuais ma route, toujours observé, insulté et malmené. Finalement, mon détestable maître m’emmena dans la salle de réception où deux tableaux furent installés : l’un représentant mon père décapité et l’autre ma mère, violée avant d’être empalé.

Ne pouvant me contenir, mon sang bouillant dans mes veines comme de la lave en fusion, les larmes coulant de mes yeux, je brisai mes chaînes, projetant l’ignoble seigneur contre le mur le plus proche. Sans contrôle de mon corps, j’attrapais chaque garde voulant me capturer ou me tuer et les projeter ou les frapper, leur arme me blessant sans la moindre pitié. Le corps couvert de blessure, fatigué, je courus jusque dans la cour où l’on pouvait voir le ciel devenu nuageux et orageux, le tonnerre grondant à mes pulsions meurtrières. La rage me subjugua et contrôla mon corps malgré la douleur que j’éprouvais, voulant venger ma famille de l’affront qu’elle avait subi et toute l’humiliation que ses enfants avaient reçue toutes ces années. Alors que je tuais, arme en main, nombres de gardes, la foudre s’abattit sur moi, vibrant dans mon corps comme le son d’un tambour. L’éclair traversa mon corps et, alors que je sentis la peur de mourir, les images d’un dragon noir me vinrent dans mon esprit. Un grand dragon aux sombres écailles éclatantes ressemblant à de l’obsidienne. Ce dragon me sourit puis rigola avant de dire d’une voix sombre et grave :

_ Veux-tu te venger ? Toi, le descendant du seul être voulant mon aide ? Je peux t’offrir le pouvoir.

_ Que veux-tu en échanger ? Lui avais-je demandé, pensant être en proie d’une hallucination due à la perte de sang.

_ Moi ? Je ne veux voir que la fureur divine s’abattre sur cette terre et ces habitants qui en ont oublié les Dieux qui les ont créés… Je ferais de toi mon Champion, mais pour cela, viens à moi !


_ Et ma vengeance ?

_ Déchaîne-toi sur ce monde autant que tu le voudras puis rejoins-moi ! Tu sauras où je serais, c’est écris… Dans ton âme !

Sans comprendre le pourquoi du comment, mon corps se soigna alors que de la foudre parcourait mon corps, chatouillant mon cuir comme un serpent coulant sur moi. Un garde vint sur moi et me frappa de sa lance avant d’être paralysé par un choc électrique, son corps s’illuminant et fumant, tombant sur le sol… Mort frappé par la foudre venant de mon corps. Alors que les autres gardes devenaient effrayés par les événements qui venaient de se produire, le sol trembla et une lourde épée sortit de terre, se trouvant à portée de ma main. Sans réfléchir et par un appel primitif, comme appelé par un instinct primaire, celui de détruire ceux qui me menacent et me blessent. Lorsque je pris la poignée de l’arme, mon âme devint comme embrasée, mon cœur s’enflammant par une rage sans fin, une envie violenta de destruction et de chaos. M’élançant sur mes gardes, je les tranchai comme du beurre, répandant leur sang et leur tripe sur le sol. Puis j’allais vers les convives, voulant les faire souffrir. Beaucoup étaient partis, mais ceux qui restaient été mes obscurs maîtres, me rapprochant d’eux. Mes yeux me brûlaient et mon esprit me disait de les tuer. J’ai alors levé le bras et je l’ai laissé tomber sur le sol en détruisant le sol de marbre dans un nuage de poussière. La lame était tombée à quelques centimètres du maître qui pleurait et se faisait dessus, la peur l’envahissant.

_ Vous êtes trop misérables et insignifiants pour avoir l’honneur de mourir de ma main.

Tels sont les mots qui, en étant droit et fier, sortirent de ma bouche avant de marcher en prenant la lame avec moi, le laissant telle une larve sur le sol. Je pouvais l’entendre pleurer du bout du couloir.

Aujourd’hui, j’ai trente années et je recherche toujours l’homme possédant mes sœurs jumelles, seuls membres vivants de ma famille décimée. Je retournerais Terre et Ciel pour les retrouver, quitte à détruire ce monde comme le désire ce dragon d’obsidienne.


CODAGE PAR DITA | EPICODE


Dernière édition par Maghna de Furya le Lun 20 Juil - 0:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yvel Askal

avatar

Messages : 225
Date d'inscription : 03/05/2015
Age : 24

Feuille de personnage
Age:
Métier: Esclave
Double compte: Elwin Askal

MessageSujet: Re: Le seigneur déchu déchaîné, Maghna de Furya [Terminé]   Mar 14 Juil - 18:56

Bonjour à toi !

Excuse-moi pour le temps de réponse.

Alors je viens de lire t fiche, tout est bien rédigé cependant il y a des "incohérences" avec l'univers. Je le mets entre guillemets car ce serait très léger, voir même libre à l'interprétation.
Alors en soit, c'est surtout avec avec le monde que j'ai un problème. Il faut savoir que toute la population de Cerith est concentrée sur la côté de Jhess, les tentatives de colonisation de l'île s'étant soldées par des échecs. Donc le fait qu'il soit envoyé à l'autre bout du monde, c'est pas très très loin...
De même, l'histoire de la tribu est assez étrange en ce qui me concerne. Les tribus ont existé, mais cela fait longtemps qu'elles ont été unies pour former le royaume d'aujourd'hui. En soit, du coup, l'héritage de l'épée est possible, et l'accès à la noblesse de ta famille aussi. Mais peut-être devrais-tu préciser que l'épée s'est transmise de génération en génération, plutôt.
Ce sont les deux gros points noirs de ta fiche selon moi, notamment les "problèmes géographiques", mais si tu fais certaines précisions il ne devrait pas y avoir de problème. J'ai aussi une autre demande qui est sur la "révolution" du peuple, en théorie le royaume n'aurait probablement pas réduit quelqu'un en esclavage sans preuve. Peut-être que tu peux préciser qu'une fausse preuve a mis le feu aux poudres ?

Voila j'ai fait le tour, bon courage pour tes modifications !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le seigneur déchu déchaîné, Maghna de Furya [Terminé]   Lun 20 Juil - 0:56

Concernant les points que tu as soulevé, permets-moi de te répondre:

_ Pour l'épée, elle a était scellé dans la terre par les anciens mages de la tribu, il y a déjà plusieurs centaines d'années. J'ai modifié le passage pour y inscrite un lien de sang lors de la création de la lame, lien qui ferait réagir l'épée lorsqu'un membre de la famille de Maghna ressentirait une colère et une haine noire, avant la volonté de destruction qui s'y accompagne. Cela expliquerait, vu le comportement pacifique et bienveillant des ancêtres jusqu'aux parents de mon personnage, pourquoi personne n'a pu l'obtenir avant Maghna.

_ L'autre bout du monde est une expression. Pour un enfant qui n'avait rien vu du monde de ses propres yeux, partir à plusieurs kilomètres est l'autre bout du monde...

_ Ensuite pour la Révolution, à cet époque, Maghna était un enfant donc il ne comprenait pas ce qu'il se passait. Sans parler que sa famille venait de se faire massacrer... Je doute qu'on lui ai donné des explications, surtout venant de personnes mal intentionnées.

Après, ceci est mon point de vue. Mais je ne sais pas quoi modifié de plus à ma fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Yvel Askal

avatar

Messages : 225
Date d'inscription : 03/05/2015
Age : 24

Feuille de personnage
Age:
Métier: Esclave
Double compte: Elwin Askal

MessageSujet: Re: Le seigneur déchu déchaîné, Maghna de Furya [Terminé]   Lun 20 Juil - 11:03

Alors les explications que tu m'as données me vont en soit, car oui ça fonctionne comme justification. Peut-être que, comme ton personnage semble raconter son passé puisqu'il évoque dans un premier temps sa condition d'esclave avant de revenir à son enfance, tu pourrais rajouter justement qu'il n'était pas sûr de tout comprendre, étant enfant. Cela règlerait le problème tout en ne changeant pas grand chose à ta fiche.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le seigneur déchu déchaîné, Maghna de Furya [Terminé]   Lun 20 Juil - 13:09

C'était déjà noté en fait ^^
Passage en question:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kaelyn Idow

avatar

Messages : 227
Date d'inscription : 30/04/2015
Age : 20

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Métier: Médecin/Assassin Royal
Double compte:

MessageSujet: Re: Le seigneur déchu déchaîné, Maghna de Furya [Terminé]   Ven 24 Juil - 19:32

Pour ma part, après lecture de la fiche, Je peux te donner ma première validation, amuse toi bien sur le forum !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yvel Askal

avatar

Messages : 225
Date d'inscription : 03/05/2015
Age : 24

Feuille de personnage
Age:
Métier: Esclave
Double compte: Elwin Askal

MessageSujet: Re: Le seigneur déchu déchaîné, Maghna de Furya [Terminé]   Dim 26 Juil - 11:49

Bon je te donne la deuxième validation, désolé pour le temps de réponse, je n'étais pas là.

Amuse-toi bien sur le forum !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le seigneur déchu déchaîné, Maghna de Furya [Terminé]   Dim 26 Juil - 15:41

Merci ^^ attention Cerith, Maghna va faire trembler la terre Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le seigneur déchu déchaîné, Maghna de Furya [Terminé]   Dim 26 Juil - 15:58

* Dégage Maghna à grand coup de pieds au derrière * NAAAAAAAAAAAAAAAAAAN PAS LUUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII ! JE VEUX PAS DE SA CREME QUI GRATTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le seigneur déchu déchaîné, Maghna de Furya [Terminé]   Dim 26 Juil - 16:20

On ressent un violent traumatisme... T'en fait pas, je suis pas médecin, même si j'ai la magie de soin ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le seigneur déchu déchaîné, Maghna de Furya [Terminé]   Mar 28 Juil - 12:29

Moi aussi alors garde tes médicament douteux pour toi :p
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le seigneur déchu déchaîné, Maghna de Furya [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le seigneur déchu déchaîné, Maghna de Furya [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrivée d'un Seigneur ébouriffé et d'une blonde Dame
» le trone du seigneur demon!
» Salazar le Seigneur-Serpent. (UC)
» Un mod du seigneur des anneaux
» Mini Jeu le Seigneur des Anneaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le royaume de Cerith :: AdministrationTitre :: PrésentationsTitre :: Oubliettes-
Sauter vers: