Le royaume de Cerith
Bonjour à toi !

Nous sommes ravis que tu parcours nos terres, cependant nous devons te rappeler que l'accès au royaume est interdit aux mineurs.
Si tu veux t'inscrire, tu dois donc avoir 18 ans !

En te souhaitant une excellente journée !

_______________________________

If you want to warn us about a violated copyright or tell us you don't want to see your character/artwork on this forum, please visit this link.



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 "Et donc ? J'dois vous appeler maître ?" - Sechern [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sechern

avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 12/11/2015
Age : 20
Localisation : Demeure des Malgovan - Risua

Guilde/Groupe : Esclave

Feuille de personnage
Age: 31 piges
Métier: Esclave, ça compte ?
Double compte:

MessageSujet: "Et donc ? J'dois vous appeler maître ?" - Sechern [Terminé]   Jeu 12 Nov - 11:45

Sechern
PRÉNOM • Sechern
NOM • //
SEXE • ♂
ORIENTATION SEXUELLE • Ouvert à toutes et à tous, bien il préfère mener la danse
ÂGE • 31
RACE • Husky/Loup
____________________________

GROUPE • Esclave
MAGIE • Mineure: Télékinésie (Possibilité de faire bouger des objets sans les toucher). En ce qui concerne Sechern, Il est extrêmement habile pour manipuler dans les aires une multitude de petits objets s'ils font partis de la même catégorie et avec un poids ne déviant que légèrement. Par exemple, il peut facilement contrôler une multitude de plumes ou de papier et les faire valser à grande vitesse. Ceci dit, Plus le poids augmente et moins le nombre et la vitesse octroyée sera grande. De plus, au-dessus de 7kg, il ne peut - pour le moment et avec difficulté - déplacer qu'un seul objet.

Majeure: Magie de la Terre. Sechern s'est longuement entrainé jeune à cette magie. Son élément de prédilection est la roche, qu'il peut manipuler, faire bouger, et modifier la forme. Il peut la faire jaillir du sol en l'attirant des profondeurs de la Terre. Jusqu'à - en cas de dernier recours - "invoquer" une colonne de roche, sortant du sol.  
COMMENT AVEZ-VOUS TROUVÉ LE FORUM • Via un Top-site
CODE DU RÈGLEMENT •
L'équipement de votre personnage.


Et bien, assez peu de choses de part sa condition. Deux-trois shorts, ses bandages, son médaillon et ses lunettes sont ses seules possessions notables et permanentes. Après, s'il trouve quelque chose qui l'intéresse, il tente de le garder, comme une petite sacoche en cuir par exemple.
Cependant, devant obéissance à son ''maitre", il peut aussi bien être vêtu d'une tout autre manière plus ou moins humiliante, voir être contraint de porter ses chaînes.

Physique de votre personnage



Une image pour mieux illustrer:
 

De la tête aux pattes en passant par la queue et les bras, c'est un colosse paré d'une fourrure sans cesse hiruste d'un roux détonnant mêlé à un beige clair qui se dresse face à vous. Mesurant dans les environs de 2m10 pour 180 kilo de masse musculaire - durement gagnée au fil des ans - l'idée même de pilier porteur des temples et autres édifices monstrueux vous effleure sans doute. Imposante masse se dressant fièrement, il a de quoi en intimider plus d'un, et ceci n'est pas une si mauvaise chose.

Une gueule pourvue d'une barbichette, sa mâchoire développée cache des dents toutes plus acérées les unes que les autres. Surmonté d'une truffe noire brillant, son museau laisse place à deux yeux d'un vert malicieux surplombés par des sourcils épais. Au-dessus de ces derniers se trouve deux oreilles droites dont la fourrure s'épaissit à mesure qu'elles se rapprochent de la nuque de l'husky. Ses épaules larges soutiennent des bras musclés, au même titre que son buste développé. Ses jambes, qui n'échappent pas non plus à la règle, se dessinent parfaitement sur sa silhouette de mastodonte au pelage de braise.

Son museau, son cou, son torse, ainsi que l'intérieur de ses bras et de ses cuisses, en plus de ses mains, sont d'un beige clair contrastant avec de roux du reste de sa fourrure. Le dessous de sa longue queue touffue - croisement entre husky et loup - est également de cette teinte claire qui lui est propre.
Cependant, Sechern à quelques traits distinctifs. Le premier se trouve sur sa patte arrière droite. La partie basse de cette dernière est uniquement beige, lui donnant un aspect de "chaussettes dépareillées" assez rare chez les canidés, contrairement aux félins où ce phénomène est commun. Le second, il le doit à son père. De larges cicatrices lui balafrent le dos et, bien que cachées par sa fourrure, il suffit de poser la main dessus pour sentir les profondes entailles qui lui ont autrefois traversées la peau et la chair. Seul point positif, elles sont symétriques et forment presque une paire d'ailes.

Niveau vêtements, Sechern ne roule pas sur l'or et n'a en sa possession que peu d'affaires personnelles. Il possède un collier fantaisie sans aucune valeur monétaire, le considérant comme un talisman (en vérité il s'agit de son "doudou", un bijou ayant appartenu à sa mère. Même les plus grands gaillards peuvent avoir un côté sensible !). Autrement, il ne porte pratiquement que des shorts allant - au maximum - jusqu'à ses genoux. Il a pour habitude de se bander poignets et pattes, une séquelle qui lui reste des mauvais traitements qu'il a subis. Autre chose primordiale pour lui: ses lunettes. Il ne s'en sépare jamais et y est extrêmement attaché puisque c'est la seule chose qu'il ait acheté de lui-même.

Psychologie de votre personnage



La première chose à savoir avec Sechern, c'est qu'il vous juge à la tête. Bonne poire ou pote potentiel, tout ça se joue au premier regard. Et s'il voit dans le vôtre une once de méfiance à son égard, soyez sûr qu'il en usera plus que de raison en ne se montrant pas des plus sympathiques. En revanche, si c'est de la crainte que vous éprouvez, c'est tout le contraire qui se produira. Ayant lui-même vécu dans cette peur pendant trop longtemps, il se montrera étrangement gentil et compatissant puisque se mettant à votre place- et dans de rare cas vous cajolera. Si vous restez neutre, et bien tout dépendra de l'évolution de la situation. Son caractère dépend de vous, en somme.

Cependant, faire ami-ami avec lui est quelque chose de compliquer si vous n'êtes pas passé par la seconde option. En effet, la manière d'aborder le husky doit presque ressembler à l'approche d'un animal sauvage. Si vous savez l'intriguer il se fera plus doux, mais si vous l'énervez ... ça se passe de commentaire. D'un naturel dominateur et plutôt emprunt à faire parler les points, il est évident qu'il ne plaît pas à tout le monde. De même, il accepte très mal l'autorité. Une agressivité relative, surtout envers les mâles, qu'il a développé malgré lui des suites de son enfance. Ceci ne l'empêche cependant pas d'entretenir de bonnes relations avec certains d'entre eux, une fois la méfiance passée. A l'écoute de ses plussions, telles qu'elles soient, il tente de les assouvir dans les plus brefs délais. De la nourriture au plaisir charnel, tout y passe.

Autre point essentiel: c'est un combattant. Il aime se battre. Lorsqu'on lui cherche des noises, il est souvent le premier à frapper et - en général - ça suffit. Cela lui a d'ailleurs valu un surnom pendant un temps, à la sortie des bars : "le Sécheur". Sechern le Sécheur, un nom de brute qui lui colle plutôt bien et qui, en même temps, ne s'accorde pas avec sa personnalité profonde.

Pour remettre les choses au clair, le premier contacte est souvent déterminant, une sorte de "marche ou crève". Si le deuxième cas est rédhibitoire, le premier vous permet de petit à petit percer sa lourde carapace, malgré les éventuels coups de pattes qu'il pourra vous donner. Si vous arrivez à amadouer le farouche loup, vous atteindrez son véritable ''lui''. Parce que sa méchanceté n'est que façade protectrice, son cœur est une pomme à croquer à pleine dents. Obtenez ce qu'il a de plus précieux, sa confiance, et il deviendra votre plus fidèle garde du corps et confident.

Note importante: tant que faire se peut, il ne tournera le dos à personne. Ceci représente son principal point faible, au niveau de ses cicatrices. Il suffit que quelqu'un pose une patte à cet endroit pour le tétaniser complétement. Involontairement, il commencera à trembler de tous ses membres, la queue entre les jambes et pouvant lâcher de petits couinements. Avoir un contacte sur cette partie de son corps lui fait revivre de douloureux moments passés qui l'ont traumatisé.
L'histoire de votre personnage


Si vous croyiez que tout n'était que guimauve et douceur en ce bas monde, son histoire vous ramènera à la réalité. Tout le monde n'était pas né avec une cuillère d'argent dans la bouche, à se demander quelle confiture il allait bien pouvoir goûter. Oui, certains naissaient dans une tout autre atmosphère, bien plus pauvre et lugubre, parfois à la frontière de l'acceptable. Quelques-uns étaient simplement abandonnés, d'autres exploités. Sechern, lui, n'a pas eu cette chance d'être délaissé et oublié par sa famille. Non, lui ne servait que de souffre douleur.

Né dans la région des côtes de Jhess d'une mère husky et d'un père loup, le cadre familial était plus que bancal pour son épanouissement, de même que leurs revenus. L'or ou l'argent, ils le connaissaient très bien, à force de voir les autres en user à tout va. Bien sûr, ils en gagnaient également, surtout sa mère, magicienne autodidacte. Son père, quant à lui, ne faisait qu'enchaîner les petits boulots, n'arrivant pas à garder un emploi pendant plus de deux semaines de part son addiction à l'alcool. Car oui, le loup était alcoolique, et généralement la majeure partie des économies de la famille passaient dans les dépenses pour sa consommation personnelle. Et quiconque osait rétorquer se faisait rabaisser par la force du paternel.

On disait que l'alcool rendait gros et lent, mais visiblement ceci n'était pas vrai pour tout le monde. Il suffisait de croiser la route du canidé pour s'en rendre compte. D'une certaine manière, Sechern l'admirait au début, avant que les rouages de coups réguliers ne commence. D'un autre côté, il n'avait aucune autre figure masculine à laquelle se référer, si bien qu'il considérait cela comme normal – bien que douloureux.

Bien entendu, ses premières années de vie étaient bien mieux que celles qui suivirent. Au début, ses parents étaient fiers et orgueilleux d'avoir mis au monde cet husky roux et bien actif. Rires et bonne humeur englobèrent cette famille nouvellement formée. Bien que pauvre, ses parents considéraient Sechern comme leur trésor, se jurant de le protéger comme il se doit de la dureté de la vie. Ceci était une belle promesse, mais les plus belles promesses ne pouvaient pas être tenues. À la fin, il ne restait d'elles que des mots échangés et rappelés de temps à autre pour lancer une pique à celui qui l'avait prononcée, dans une énième querelle.

Alors pourquoi cette débandade ? Parce que la mort. Bien plus présente dans la vie de Sechern que chez la majeure partie de ses congénères, la mort avait rythmé sa vie. Chaque annonce de décès était pour lui synonyme de changement. Le husky venait de perdre son oncle paternel – aventurier tué par un Écorcheur un peu trop vif - et cette nouvelle marquait la fin de l’allégresse autrefois présente. De là, son père sombrât dans la déprime et se mit à fréquenter de plus en plus les bars. Perdant par la suite son poste de coursier, il commença à se défouler sur son fils, qui n'avait même pas 10 ans. Malgré les suppliques de sa mère, il se montrait de plus en plus violent à mesure que le jeune grandissait.

Au début, il ne s'agissait que d'un ou deux coups de points, d'abord faibles mais prenant de plus en plus d'ampleur. Puis des gestes plus violents apparurent progressivement, comme par exemple des morsures et des griffures, de plus en plus profonde. Il avait une nette préférence pour le dos, où les séquelles étaient encore visibles. Malgré cela, Sechern ne cherchait pas à se défendre. Il ne faisait que se construire une carapace autour de sa personne, se rendant volontairement provocateur et violent, à l'image du loup. Tétanisé par ce dernier, le husky voulait devenir aussi fort que lui. Non pas pour faire la même chose, mais pour être capable de se défendre à l'avenir. En somme, il considérait le loup à la fois comme un idole et un bourreau. Ça avait de quoi faire rire. Peur et fascination, voilà un bien étrange mélange de sentiments que Sechern éprouvait pendant un temps,avant de ressentir que du dégoût.

Parallèlement aux mauvais traitements grandissants, il démontrait une affinité à la magie croissante. Celle de la Terre était sa dominante, un plus de la Télékinésie, développée un peu plus tard. La roche était son élément de prédilection et, bien que sa mère était une magicienne à dominance Aquatique, le principe d'appel était le même, si bien qu'il put apprendre quelques tours fort utiles en sa compagnie. Faire remonter de l'eau ou de la roche à partir de la terre, il suffisait d'entrer en résonance avec l'élément voulu. De même pour le générer à partir de l'air environnant, technique particulièrement mise au point par sa génitrice. Cependant, la densité n'était pas la même entre le dur et l'aqueux et, couplé à la fatigue de son corps, il ne pouvait pas générer plusieurs colonnes, une seule suffisant à le faire tomber dans les pommes. D'après les dires de sa mère, la magie de la Terre est une des magies les plus dures à maîtriser, de même que celles de la glace et des plantes par exemple, de part la difficulté à contrôler une telle masse. Les magies dîtes ''fluides'', à l'instar de l'eau, du vent ou du feu, nécessitaient plus un travail d'esprit que de force, ceci dit non moins épuisant.

Malheureusement, l'apprentissage de la magie prend du temps, et un tragique événement vint lui prendre mère et professeur. Sechern, qui avait alors 24 ans, n'avait pas quitté le foyer familial - une maigre battisse tombant presque en ruine, à la périphérie reculée du village. Non pas qu'il ne le voulait pas, mais il ne se refusait à laisser sa mère seule avec son père qu'elle refusait de quitter. l'incident se passa alors qu'il avait - pour une énième fois - ramené le loup ivre à la demeure. C'était presque devenu son job, d'aller le récupérer aux bars où il se saoulait bien plus que de raison, en dérouillant les gêneurs qui s'en prenait à lui, le traitant de fils de raclures et autres calomnies. Entre autre, ils n'avaient pas torts, son père était une raclure finie. Mais sa mère, elle était l'exacte opposé. C'était pour elle qu'il avait d'ailleurs fait sauter plus d'une dent et casser plus d'une patte, lui valant  une mauvaise réputation au sein du village.
Mais c'est à l'aube que tout allait changer pour lui. Sechern se trouvait à l'extérieur, quelques pas derrière leur taudis, accroupit et occupé à regarder son reflet dans l'eau. Un reste de coquard à l’œil droit et du sang séché au niveau du museau, il entreprit de se refaire une beauté relative. Les coups de griffes dans son dos – que son père lui avait donnés la veille – le lançait douloureusement. Heureusement, sa fourrure camouflait la couleur écarlate du sang qui avait coulé sur cette partie de son corps. Enfin il le supposait.
C'était un bruit de bois se déchirant qui le fit se retourner en sursaut. Son père empoignait sa mère par la gorge, la bave aux lèvres et ayant traversé le mur. La husky marquait quelques soubresauts, mais quelque chose n'allait pas. Son dos était bien trop tordu pour être normal, et les doigts de son père bien trop proches pour laisser passer un cou entier. Sechern mit du temps à comprendre ce qu'il observait, et ne reprit ses esprits que lorsque le loup se trouvait sur lui, lui comprimant à son tour la gorge. Le regard dément de son géniteur ne laissait plus de place au doute, il comptait le tuer après sa femme.
Épris par un ascenseur émotionnel, le husky roux devint fou de rage et, dans un mouvement de bas en haut, plaquait  ses mains violemment contre le torse du canidé lui faisant face. Ayant fait appel à la magie de la Terre, deux lames de roches sortirent du sol pour repousser l'assaillant là où Sechern avait apposé ses mains. Une fois dégagé et bien que toujours au sol, profitant que le loup se trouvait toujours en l'air, il concentrât les cailloux et petits rochers environnants, qui formèrent des répliques de griffes acérées maintenues en place avec sa magie de la télékinésie. Elles répondaient aux mouvements de l'husky, et ce dernier, submergé de colère par ce qui venait de se passer, n'hésitât pas à faire s'abattre mortellement ses guillotines sur son père dément. Il le sentait, à travers la force qu'il utilisait, que des os craquaient et que la chair s'ouvrait. Et il détestait ça. Puis il perdit connaissance.

Lorsqu'il revint à lui, il se trouvait dans une cellule, pattes et mains liées et raccrochées au mur par de lourdes chaînes. Quelques minutes plus tard, ce qui semblait être un avocat entra, accompagné de  deux gardes armés. Ils lui apprirent qu'il avait dormit plus d'une semaine et que, pendant ce temps, avait été jugé coupable du meurtre de ses parents. Sa sentence : la mort ou l'esclavage. Se refusant de mourir pour un crime qu'il n'avait qu'a moitié commit, et pour ne pas gâcher l’enseignement de sa désormais défunte mère, il choisit de devenir esclave.

Depuis ce jour, il attend son nouveau propriétaire, dans la maison d'esclaves de Risua.
CODAGE PAR DITA | EPICODE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Van Agnir

avatar

Messages : 579
Date d'inscription : 15/08/2015
Localisation : Risua (sauf mission)

Guilde/Groupe : ________________ La Fraternité du Griffon d'Airain

Feuille de personnage
Age: 24 ans
Métier: Aventurier
Double compte: Rune Malgovan, Adalbert Vignevaux

MessageSujet: Re: "Et donc ? J'dois vous appeler maître ?" - Sechern [Terminé]   Ven 13 Nov - 18:40

Fiche excellente, personnage original, très bel avatar, tout est bien rédigé. Que dire de plus ?
On a revu la magie ensemble, afin de juguler la puissance, donc ça c'est réglé.

Tu a ma validation !
Il te faut la validation d'un autre admin afin d'avoir ton groupe et ta couleur. (mais ça devrait pas tarder)

J'ai hâte de te voir en rp (voir même de rp avec toi) ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Steelfire

avatar

Crédit avatar : NullGhost
Messages : 601
Date d'inscription : 30/04/2015
Localisation : à Risua

Guilde/Groupe : ________________ La Fraternité du Griffon d'Airain

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Métier: Aventurier et ancien forgeron
Double compte:

MessageSujet: Re: "Et donc ? J'dois vous appeler maître ?" - Sechern [Terminé]   Ven 13 Nov - 20:32

Bon et bien tout cela me va également !
N'oublie pas qu'il te sera normalement difficile de trouver un maître en tant qu'esclave, autant à cause de la carrure de ton personnage que par son caractère dominant. Peu d'acheteurs seraient intéressés, tache d'en prendre compte !

Je te valide de suite ! Bon role play sur le Royaume de Cerith o/

_________________
Les Titres de William:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Et donc ? J'dois vous appeler maître ?" - Sechern [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Et donc ? J'dois vous appeler maître ?" - Sechern [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je vous ai entendu...[Livre 1 - Terminé]
» Orlando pour vous servir, ou pas. [Fiche terminée]
» [I]l n'y a pas de hasard, seulement des rendez-vous.
» Ismaël, pour vous servir !
» Salut, moi c'est Eno' ♥ Mais vous pouvez m'appeler Tic Tac (a)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le royaume de Cerith :: AdministrationTitre :: PrésentationsTitre :: Présentations validées-
Sauter vers: