Le royaume de Cerith
Bonjour à toi !

Nous sommes ravis que tu parcours nos terres, cependant nous devons te rappeler que l'accès au royaume est interdit aux mineurs.
Si tu veux t'inscrire, tu dois donc avoir 18 ans !

En te souhaitant une excellente journée !

_______________________________

If you want to warn us about a violated copyright or tell us you don't want to see your character/artwork on this forum, please visit this link.



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hector, le juste. [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Hector, le juste. [Terminée]   Ven 20 Nov - 17:17

Hector Lidenn
PRÉNOM • Hector
NOM • Lidenn
SEXE • Masculin
ORIENTATION SEXUELLE • Hétérosexuel
ÂGE • 31 ans
RACE • Furry Loup
____________________________

GROUPE • Milicien
MAGIE • Barrière

La magie que dispose Hector, lui permet de se protéger lui-même ainsi que des cibles choisies par sa propre volonté. Il peut moduler ses barrières comme bonnes lui semble, que ce soit pour entouré complètement une cible voir protéger un seul flan choisi. Il peut également invoquer plusieurs couches de protection (au maximum quatre couches)

Cependant, plus de couches sont présentes et plus la modélisation est grande, plus la demande en énergie magique est grande, donc cela peut engendrer une défaite cuisante pour Hector, si il gère mal son énergie


COMMENT AVEZ-VOUS TROUVÉ LE FORUM • Via une amie qui va s'inscrire sur le forum Smile
CODE DU RÈGLEMENT •
L'équipement de votre personnage.


- Une armure de plate dorée.
- Une épée
- Un grand bouclier en acier
-  Une cape rouge

Physique de votre personnage


10 lignes minimum

Pour décrire le physique de notre loup justicier, je vais vous séparer tout cela en plusieurs paragraphes. Chacun vont parler d'une chose précise, comme le corps de Hector en lui-même et  les vêtements qu'il porte tout au long de la journée.

Le corps d'Hector à des proportions assez grandes comme sa taille qui est d'environ un mètre et quatre-vingt-dix centimètres, sans parler de son poids, qui frôle les cent kilos de muscles. Vu qu'il est assez musclé, l'apparence de notre milicien est assez "carré" et cela à tendance à intimider les gens qu'il croise.  Ses cheveux de couleurs charbon sont d'une longueur assez longue, c'est pour cela qu'il porte une sorte de bande au niveau du front pour empêcher, que ses cheveux aillent dans ses yeux. Ah oui ses magnifiques yeux, qui sont d'une couleur assez particulière qui est un mélange de jaune et de vert. Son pelage est un mélange de gris foncé et gris clair, qui donne une parfaite harmonie entre ces deux teintes de la même couleur.  Le menton du milicien aguerr, est orné d'une barbiche de la même couleur que ses cheveux.

Désormais, parlons de sa tenue vestimentaire, qui reste la même tous les jours. En guise de protection lors de ses rondes en tant que Milicien, Hector porte un ensemble d'armure de plate dorée qui recouvre quasiment la totalité de son corps. Il porte également une cape rouge qui représente parfaitement son poste en tant qu'instructeur pour les apprentis miliciens. Pour se défendre, Hector dispose d'une épée qui lui est précieuse et d'un bouclier dont il est si fier, par son utilité.


Psychologie de votre personnage


10 Lignes minimum

Son caractère est le modèle idéal pour un combattant qui agit pour la justice, en effet Hector est quelqu'un d'assez strict sur les lois et n'hésite pas à les faire rappeler à ceux qui seront attirés à les enfreindre.  Quand notre homme viril arrête une personne qui enfreint les lois de n'importe quelle façon, celui-ci éprouve une grande fierté dans son travail bien fait. Les citoyens le connaissent comme étant quelqu'un de très sympathique et même bienveillant, vu qu'il  est toujours prêt à aider ceux qui sont dans le besoin. Il est très attaché à son roi et quiconque qui tente de s'en prendre à lui, voir à en dire du mal, aura affaire à la colère du milicien.  C'est quelqu'un de très calme, il lui arrive d'effectuer parfois des missions sans dire le moindre mot à ses coéquipiers, mais il ne refuse aucune conversation durant celles-ci.

Durant les combats qu'il est amené à faire, Hector adopte un style de combat très défensif vu que pour lui la meilleure attaque est la défense ! Pour lui combattre n'est pas un loisir, mais une nécessité pour mettre fin à des éléments dangereux pour la société et se refuse de tuer ses adversaires, quand il n’en est pas obligé. Pour entamer un échange de coup violent, Hector riposte uniquement quand son adversaire prend l'initiative de l'attaque, ce qui l'empêche d'être au dépourvu et met en avant son grand bouclier pour parer tout coup qui lui est destiné.

Quand il sort avec ses amis pour boire un verre dans une taverne, celui-ci est déconneur et à tendance à boire beaucoup, ce qui l'amène à des situations assez drôles. Ses amis lui sont très précieux et il fait tout pour les protéger des gens aux intentions mauvaises, ainsi tout le monde compte sur lui pour les protéger.


L'histoire de votre personnage


15 Lignes minimum

Je me souviens de cette brise marine qui fouettait souvent mon visage durant mon enfance, dans cette grande ville de Risua, et de l'océan qui n'était pas trop loin de celle-ci. Mes parents étaient de très bon herboristes reconnus pour leurs savoirs des plantes, leurs réputations étaient tellement grande qu'ils furent un tant les guérisseurs attitrés du roi lui-même. Quand cette bonne nouvelle était parvenue à mes oreilles, j'avais environ huit ans et j'étais très fier de mes parents qui étaient les parents les plus heureux de monde avec ma présence ainsi que ce nouveau travail. Mes parents m'amenaient parfois au château du Roi, quand ils devaient le voir d'urgence, et ma présence semblait l'apaiser quand j'entrecroisais son regard rempli de souffrance, quand il était malade.

Cependant, plus les années passèrent et plus ce train-train quotidien m'ennuyait fermement. Arrivé à mes dix-sept ans j'avais soif de savoir et je souhaitais être un aventurier pour découvrir moult choses et ainsi égaler mes parents, dont j'étais si fier. Avec un ami d'enfance qui se prénommait Alaxar, nous nous étions mis en tête de visiter cette maison hantée qui n'était pas trop loin de nos hébergements respectifs. Cette maison crainte de tous pour l'aura maléfique qu'elle dégageait et ces quelques rumeurs qui parlait de visiteur qui ne revenait jamais, de leurs visites.

Nous étions tellement curieux d'en savoir plus, que nous n’avions pas du tout réfléchi aux conséquences et je me souviens de cette phrase, que j'avais dit à mon ami d'enfance.

« Viens Alaxar,  allons visiter cette maison abandonnée ! Je veux partir à l'aventure ! »

Il avait accepté sans rechigner à ma phrase et nous étions partis dans cette vieille bâtisse ensemble avec un bâton chacun pour pouvoir nous défendre, si jamais une mauvaise présente fera son apparition. Quand j'avais fait mon premier pas avec mon ami dans ce lieu aux allures lugubres, nous avions senti de l'air froid et des bruits peu rassurants.

« Ne t'inquiète pas Alaxar, je suis là pour te protéger ! »

Plus on avançait dans ce lieu et plus cette escapade nous semblait être une mauvaise idée et c'est ainsi que mon instinct s'est révélé juste. Dans une pièce de taille moyenne, nous nous sommes retrouvés entouré de plusieurs rats garous aux dents acérées. Je tentais désespérément avec mon ami effrayé de repousser les rats, mais ils étaient trop nombreux et nous avons décidé de battre en retraite et ainsi éviter toute blessure futile, voire pire. Et c'est ainsi que le pire est arrivé, durant notre fuite mon ami s'est fait attraper par plusieurs rats et je me souviens du cri strident de mon ami, qui se faisait dévorer par les nuisibles.

« HECTOR SAUVE MOI !!!!! AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !!! »

Je ne pouvais plus rien pour lui et j'ai décidé de partir de cette immonde maison, tout en pleurant la mort de mon meilleur ami. Quand je suis rentré chez moi, mes parents ont eu vent de tout ça et s'ensuivit une année remplie de conflits entre nous. Arrivé à mes dix-huit ans, j'ai décidé de partir de la ville et devenir ce que j'ai toujours voulu être, un aventurier !

J'avais fait le choix de ne pas faire d'adieux en personne à mes parents, mais seulement une lettre écrite de ma main qui est la suivante. »

« Papa, Maman.

Je suis d'accord avec vous en ce qui concerne mon erreur vis-à-vis de l'accident qui a coûté la vie d'Alaxar. C'est pourquoi je pars dans une grande aventure pour me racheter des pêchés que j'ai commis.

Je vous aime, adieu. »


J'avais seulement pris un sac en cuir qui était rempli de provision et un bâton robuste pour me défendre, en cas de rencontres dangereuses. Et c'est ainsi que j'avais quitté pour de bon, cette grande ville où j'ai toujours vécu pour découvrir des endroits qui m'étaient totalement inconnus.

Tellement de choses me sont arrivées durant les six années où j'ai erré tel un vagabond dans les terres de cette gigantesque île. Tel que des personnes amicales qui m'ont donné des conseils et parfois des combats assez ardus, où mon bâton fut fracassé. J'avais opté pour une nouvelle arme durant ces années, qui étaient une simple épée que j'avais récupérée sur un bandit qui m'avait attaqué.

Et c'est ainsi que je me suis mis à m'entraîner dans un lieu assez montagneux, pour éviter toute rencontre futile. J'avais opté pour m'entrainer durant une année entière, tous les jours et ainsi obtenir un niveau suffisant pour m'aventurer dans des terres beaucoup plus dangereuses. Durant deux mois, je me suis entraîné de façon intensive et je trouvais que mon niveau ne voulait plus s'améliorer, plus le temps passait et plus je m'énervais, en criant à chaque fois.

« C'EST MAUVAIS ! TOUJOURS MAUVAIS ! »

Ce n'était pas dans mon habitude de m'énerver, mais ce cas-là me rendait assez « mauvais ». J'ai crié cela pendant environ une semaine et à la fin de mon entrainement durant le dernier jour de la semaine, un vieil homme aux muscles saillant et aux multiples cicatrices s'est approché de moi. Je m'étais mis sur mes gardes, tout en écoutant ce qu'il souhaitait me dire.

« C'est vrai que tout ceci est mauvais ! Je suis à la recherche d'un élève pour transmettre mon style avant ma retraite bien méritée. Souhaite tu devenir mon élève ? »

Il m'avait tendu la main à la fin de ses dires, mais je me méfiais de lui vu que je n'avais plus confiance en quiconque. Avec irrespect et surtout avec une grande immaturité, je lui ai dit quelques paroles assez piquantes.

« Qui me dit qu'un vieil homme tel que toi est fort ? J'en suis sûr que tu es tout aussi mauvais que moi ! »

Sans qu'il ait le temps de réagir, je me suis à courir en sa direction pour l'attaquer avec mon épée. A ma grande surprise,  tous mes coups étaient soit esquivé voir bloqué avec le bouclier qu'il a sorti  de son dos après mon attaque. Et c'est ainsi que j'ai décidé d'utiliser ma botte secrète, qui était un coup destiné à blesser mon adversaire et ainsi le rendre inapte au combat en faisant un coup de taille, mais qui vise cette fois-ci les genoux au lieu de la taille. Le vieil homme à alors tapé du pied et j'ai pu sentir un puissant pouvoir qui venait du vieil homme.  Ma lame avait heurté une sorte de barrière magique et cette fichue lame émoussée s'était cassée sur cette forte énergie magique.

Je me suis retrouvé un genou à terre avec une respiration difficile et c'est ainsi que j'ai avoué ma défaite, avec le regard qui visait le sol.

« Je reconnais votre puissance, en étant le perdant de ce duel, maitre... »

Et c'est alors que je me suis incliné devant lui, pour qu'il puisse faire preuve de clémence en m'apprenant tout ce qu'il avait pu utiliser face à moi, durant ce duel. Après notre duel, le vieil homme m'a amené à l'endroit où il vit en temps qu'ermite et s'est présenté à moi.

« Je suis Gabriel Aldur, ancien milicien de Risua. Et toi qui es-tu ? »

Je l'ai regardé avec des yeux emplis de surprise et c'est alors que j'ai répondu à sa question.

« Je suis Hector Lidenn, aventurier. Et je viens moi aussi de Risua. »

Même si je semblais être une tête brûlée, j'avais décidé de me calmer avec sa rencontre et je me suis mis à lui parler, comme s'il était un vieil ami  tout en lui disant ce qu'il s'est passé dans ma vie. Il s'était montré très compréhensif en ce qui concerne mon passé et mon erreur qui a coûté la vie à mon meilleur ami, il m'avait expliqué que j'étais le parfait élève pour hériter de son style de combat qui était fait pour défendre ceux qui étaient sans défense.

Le lendemain mon maître Gabriel, m'avait expliqué en détail son style de combat défensif et m'avais donné une épée ainsi qu'un bouclier qui lui était cher.

« Occupe-toi de ces deux armes, comme si c'était ta propre famille, petit. »

J'avais répondu positivement à ses dires avec un hochement de ma tête et c'est alors que nous avions commencé l'entrainement rigoureux qu'il allait me faire. Durant une petite période, j'avais regretté d'avoir répondu à sa demande et parfois je m'estimais heureux d'avoir un très bon maître tel que lui.

Environ trois années plus tard, j'égalisais quasiment son niveau au combat à l'épée et bouclier. Un matin, très tôt, Gabriel m'avait réveillé pour me parler de quelque chose, et son expression sur son visage semblait être assez dure.  Je l'ai suivi sans dire un mot et celui-ci se dirigeait vers un endroit qui m'était totalement inconnu jusqu'à ce jour fatidique.

Après une vingtaine de minutes de marche, nous nous sommes retrouvés au milieu d'un cercle de pierre qui semblait dégager une énergie magique et c'est alors que mon maître m'a tout expliqué.

« Le Maître qui m'a tout appris m'avait amené ici pour m'octroyer le pouvoir magique que tu as pu voir durant notre duel et qui avait détruit ta lame émoussée. Cette magique te permet d'invoquer des barrières, te permettant de protéger, toi et ceux dans le besoin. Tu as le tempérament calme qu'il faut et la puissance également, pour être apte à recevoir ce pouvoir. Mets tes mains sur ce rocher, s'il te plait. »

Gabriel se tenait face à un rocher plus petit que les autres qui disposait de nombreuses marques étranges. Je n'ai pas réfléchi et j'ai obéi avec confiance à mon maître et quand j'ai posé mes mains sur ce rocher, j'ai senti comme une puissante énergie qui m'a fait hurler de douleur.

« AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !!!!!! »

Vu que la douleur était très forte, celle-ci m'a fait perdre conscience et je me suis réveillé environ trois jours plus tard dans mon lit. Quand j'ai ouvert les yeux, mon maître se tenait à mon chevet comme s'il était inquiet pour moi et m'a enlacé de toute ses forces, en me disant des paroles très agréables.

« Je me suis fait tant de soucis pour ton, Hector ! Tu es enfin prêt pour me surpasser et ainsi devenir une bonne personne, comme j'ai pu l'être. »

Je n'ai pas pu m'empêcher de lui adresser un grand sourire malgré ma fatigue et le temps d'un jour de repos, nous nous étions remis au travail, pour que je puisse maîtriser ce nouveau pouvoir qui était assez complexe à utiliser. Suite à mon réveil, mon maître m'a laissé le temps de recouvrir mes forces, pour entamer une longue année d'entrainement et ainsi maîtriser pleinement le pouvoir de barrière que j'ai à ma disposition, depuis ce jours.


Et durant notre dernier entrainement, j'avais remarqué que mon niveau s'était tellement amélioré, que mon maître semblait suer à grosse goutte durant celui-ci. Je sentais que cet entrainement allait être le dernier vu que Gabriel semblait être de plus en plus fatigué et à la fin de cet entrainement, il m'a offert des informations qui allaient changer ma vie.

« Si tu veux te racheter après ton erreur qui a coûté la vie à ton ami d'enfance, tu peux protéger ceux dans le besoin. J'ai eu vent que ta ville natale recrutait un instructeur qualifié pour s'occuper des apprentis miliciens de la capitale et je pense que tu es fortement apte à ce poste, avec ton caractère calme ainsi que ton niveau plus qu'extraordinaire au combat.  Va mon jeune élève ! Vole de tes propres ailes en devenant quelqu'un d'important et de puissant au sein des miliciens en protégeant ceux dans le besoin ! »

J'ai écouté avec attention les longues paroles de mon maître et le lendemain matin, je suis parti en direction de la capitale où j'ai réussi avec brio les examens pour devenir instructeur et ainsi former les apprentis miliciens qui comptaient sur moi pour protéger ceux qui n’en ont pas la possibilité.

CODAGE PAR DITA | EPICODE
Revenir en haut Aller en bas
Van Agnir

avatar

Messages : 578
Date d'inscription : 15/08/2015
Localisation : Risua (sauf mission)

Guilde/Groupe : ________________ La Fraternité du Griffon d'Airain

Feuille de personnage
Age: 24 ans
Métier: Aventurier
Double compte: Rune Malgovan, Adalbert Vignevaux

MessageSujet: Re: Hector, le juste. [Terminée]   Jeu 26 Nov - 21:48

Bon, bah pour moi, pas de soucis,c'est tout a fait valide.

On a rectifié ce qui a trait à la magie (la pierre, l'entrainement, etc ...) et ça convient.

Donc tu a ma validation.

Dés qu'un autre admin aura apposé la sienne, tu aura ta couleur ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hector, le juste. [Terminée]   Sam 28 Nov - 11:08

Et bien, je valide ça également, je te souhaite de bonnes aventures sur le forum ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hector, le juste. [Terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hector, le juste. [Terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» WOUYYYYYY SENATÈ JEAN HECTOR ANACASSIS DEKLARE L SE YON BANDI YON LWIJANBOJE
» Gérard Jean-Juste janbe kafou a
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Le rapport de Claude Moise et Gary Hector sur la loi de1987
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le royaume de Cerith :: AdministrationTitre :: PrésentationsTitre :: Oubliettes-
Sauter vers: