Le royaume de Cerith
Bonjour à toi !

Nous sommes ravis que tu parcours nos terres, cependant nous devons te rappeler que l'accès au royaume est interdit aux mineurs.
Si tu veux t'inscrire, tu dois donc avoir 18 ans !

En te souhaitant une excellente journée !



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Faarës Keesing. [Esclave]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Faarës Keesing. [Esclave]   Lun 18 Jan - 18:34

Faarës KEESING
PRÉNOM • Faarës (FA-A-RÈS)
NOM • KEESING (K-É-SS-ING)
SEXE •
ORIENTATION SEXUELLE • Hétéro
ÂGE • 24
RACE • Loup à crinière
____________________________

GROUPE • Esclave
MAGIE • Majeur: L'air. Faarës à la capacité de faire venir le vent de n'importe où. Elle ne s'en sert que lorsqu'il le faut, c'est à dire pour le combat, en légitime défense. Malheureusement, elle est esclave, et doit obéir aux ordres. Sa magie ne lui est pas très utile, mais elle est tout de même présente.
Mineur :  Aucune

COMMENT AVEZ-VOUS TROUVÉ LE FORUM • Par Neo
CODE DU RÈGLEMENT •
L'équipement de votre personnage.


Elle possède juste un débardeur, un short, une ceinture, et une petite dague.

Parlons bijoux : elle détient de sa mère un collier à perles noires avec lequel elle a attaché un pendentif militaire de son père ou elle a graver "XV" d'un côté. Elle a aussi le bracelet noir qui va avec. Elle a un piercing au dessus de l'arcade sourcilière gauche, deux autre de chaque côté de la mâchoire inférieur, un autre à la hanche gauche et pour finir des boucles d'oreilles, deux sur l'oreilles gauche et deux sur l'oreille droite.


Physique de votre personnage


Alors pour commencer, Faarës est une femelle. Oui, vous avez pu l'constater. Bon, mais ce n'est pas tout. C'est une louve très svelte, elle mesure dans les environs d'1m65 (Ah la naine), elle a une grande crinière qui part de la base du dos jusqu'au dessus de sa tête.

Son pelage est d'un beige rosé, sa crinière est beaucoup plus foncées et le dessous de son corps, de son museau et des ses entre-cuisses est d'une beige beaucoup plus clair. Elle a un dégradé de couleur plus foncé sur le nez. Son nez lui, est gris. L'intérieur des ses oreilles est d'un gris violine, ses yeux sont bleus, le milieu de sa grande queue a un dégradé de la même teinte que sa crinière. Ses coussinets sont également de cette même couleur. Ses griffes (ou ongles) sont noires, sa langue est d'un rose / violet.

Elle a également trois petites bandes foncées derrières chaque oreilles.
Dans sa crinière on peut y voir deux mèches blanches, une près du front, et l'autre entre les omoplates.

Faarës à deux tatouages, un premier au bras gauche, deux bandes, une fine et une épaisse. Puis, une autre bande épaisse, en haut de la cuisse gauche.

Psychologie de votre personnage


Faarës est différente selon la personne qui est en face d'elle. Comme presque tout l'monde d'ailleurs.

Elle peut être .. Douce - gentille - attentionnée - drôle.. En gros Sympas. C'est le genre de louve que l'on accoste facilement dans la rue sans trop se faire remballer, après, cela dépend beaucoup de la tête de la personne.. Mais Faarës à été très bien éduquée et ne sera jamais mal polie aux premiers abords.

Malgré cela, on pourrait presque dire que cette louve à deux facettes.. Elle peut changer d'humeur en une fraction de seconde, et pour pas grand chose. Certains diraient qu'elle est lunatique, d'autre qu'elle est juste chiante.

Lorsque quelque chose déplaît à cette demoiselle, elle peut se montrer très très mal polie. Le jour et la nuit. Et dans ce cas là, elle peut être : Irritante - Vulgaire - Sans respect - Provocatrice - Lourde.. Le genre de fille que vous avez envie de fracasser parce qu'elle vous tape sur le système.

Mais dans la plus part des cas, comme je l'ai dis, elle plutôt .. Charmeuse - Provocante - Subtile - Tactile - Rêveuse - Jalouse. Mais surtout, surtout.. Possessive.. Faarës n'a pas toujours eut ce qu'elle désirait, et c'est ce pourquoi quand elle possède quelque chose elle a beaucoup de mal à s'en défaire, surtout si il s'agit d'une personne ou d'un être vivant.

Il ne faut pas non plus oublier qu'elle reste tout d'même dans la gente féminine, donc Susceptible. Si vous avez le "malheur" de dire un tout petit mot ou une toute petite phrase déplacée ou qui ne lui convient pas, dans la seconde qui suit elle va "bouder". Elle est très douée pour sa, et elle peut également s'en servir pour parvenir à ses fins. Quelle garce..!

Parlons de l'esclavage.

Faarës appréhendais beaucoup l'esclavage.. Elle savait que si certains n'exécutais pas les ordres, ou tombait sur de mauvais maîtres, les coups de fouets étaient donnés presque à tout vas. Elle avait une peur bleu de se prendre des coups, ou encore de vivre une pauvre vie de martyr au fond d'une cave. Après tout, les esclaves sont juste des "personnes" qui ne servent qu'à aller faire les courses, à nettoyer les maison ou les grands domaines, à ranger tout ce que le maître à sorti et ne jamais discuter aux ordres.

Faarës connaît son caractère, elle sait qu'à certains moments elle a du mal à contrôler les mots qui sortent de sa bouche, et elle sait aussi que cela peut lui coûter cher. C'est pourquoi ces mots sortirons quand même, mais une fois seule, bougonnant dans son coin. Rien que le mot "maître" l'irritait. Malgré tout, elle n'a d'autre choix qu'être esclave. C'est ce pourquoi elle espère tomber chez des bonnes personnes.
_______________________________

Autre : Faarës consomme les feuilles du célèbre "Pomm", un petit arbre dont le feuillage sert de contraceptif féminin. Elle en consomme en cachette, elle les achètes via des marchands. Faarës a commencer à en consommer depuis l'âge de 17 ans, étant très attirante dans son ancien petit village, elle avait peur de tomber enceinte si jamais elle aurait à subir de force un acte masculin non désiré.

L'histoire de votre personnage


Son histoire? Bon.. Si vous l'voulez.. Je vais vous la conter.
Faarës - Mère de Faarës et Itah -  Itah - Fargah (amie de Faarës) - Soto (Copain de Faarës) -
Avocat (Ami du père à Faarës)

Comme vous le savez, la vie n'est pas rose pour tout l'monde. Il y a les riches et les pauvres, les bons ou les mauvais.. Faarës et son frère, Itah, ont vécus leur enfance dans un monde "faux", un monde parallèle à la réalité..
Par "faux" je veux dire la pauvreté cachée sous le bonheur des parents. Des parents, ou plutôt, un parent dévoué à la bonne éducation de leurs enfants, au bonheur qu'il pouvait leurs procurer. Les parents des deux louveteaux étaient eux aussi des loups à crinière. Tous les deux travaillaient, la mère était serveuse dans un genre de Bar, et le père était bûcheron, quasiment toute la journée dans les forêts. Cependant, en dehors du travail, la mère n'arrivait pas toujours à se séparer de l'alcool et à quitter le bar..

La plus part du temps les enfants étaient à la maison, à s'occuper avec le peu jouets qu'ils avaient, ou bien s'affairer à de simple tâches ménagères. Les deux louveteaux avaient toujours le sourire aux lèvres, ils n'avaient pas grand chose mais cela leur suffisaient. Même s'ils restaient toute la journée à la maison, enfermé, ça ne les dérangeait pas, ils jouaient sans s'arrêter.. Et..
C'est là que l'on s'arrête.

- Remontez le temps avec moi, dans la vie des enfants, la vie de la famille..
La vie de Faarës.-

_______________________

- Maman ! Maman !
- Oui Faarës?
- Viens voir j'ai attrapé une souris ! Elle est dans un bocal !
- Désolée, je n'ai pas le temps, je dois encore aller nettoyer le bar.
- Bon.. Tant pis... 'plus tard alors!

Partir sans se retourner, ignorant presque l'attente maternelle que Faarës attendait d'elle. La petite louve alla trouver son frère pour se divertir et se changer les idées.

- Itah?
- Oui ?
- On vas jouer dehors?
- A quoi?
- A chat!
- Ouais!

Des cris d'enfants joyeux et innocents résonnèrent dans toute la maison. Seuls, ils n'avaient pas l'autorisation de sortir, mais l'appel du jeu, lui, était beaucoup plus fort.
Alors que les deux petits loups jouaient à terre et dans les arbres, Itah voulait à tout prix attraper Faarës lorsqu'elle descendrait de son petit feuillus. La jeune petite louve sauta au dessus de son petit frère, celui-ci bondit pour l'attraper mais la manqua de peu. Itha retomba sur un vieux bout de bois.

- Aah!
- Quesqu'il y a Itah!
- J'ai mal à la main!..
- Viens on vas voir maman! Elle est au bar à côté!

Faarës traîna son frère jusqu'au bar ou sa maman était entrain de boire.. L’écriteau qui pendait sur la porte indiquait "FERMÉ". Lorsque la petite louve entrouvra discrètement la porte, elle aperçut sa mère dans les bras d'un autre loup, en train de rigoler et de boire. Un vieux loup gris, gros et moche.. Faarës n'en cru pas ses yeux, elle ressenti une douleur à la poitrine lorsqu'elle pensa à son père qui se tuait presque à couper le bois dans la forêt, lui qui faisait tout ce travail pour elle, pour eux. La petite ferma la porte, essayant d'oublier ce qu'elle venait de voir. Troublée, elle fut vite sorti de ses pensées.

- Faarës... Ma main.
- Ah oui c'est vrai.. Viens voir? Oh! Mais ce n'est qu'une petite écharde!

La petite louve enleva l'écharde en quelques secondes. Les deux petits firent volte-face pour repartir à la maison..
____________________________________

- Voilà un bref regard sur l'enfance des deux louveteaux. Celle-ci se résumait par deux mots : Ignorance et Absence.

Passons maintenant à autre chose..
Bon nombre d'années s'étaient écoulées. Faarës avait garder pour elle se qu'elle avait vus au bar, sans en parler à personne, même pas à sa meilleure amie.

Ils vivaient toujours dans le même cadre de vie familiale, une mère alcoolique, un père bûcheron, jamais là, et un petit frère toujours aussi fougueux devenus lui aussi bûcheron. La petite Faarës et son frère avaient maintenant tous deux 18 ans. -

___________________________

- Faarës arrête voir avec lui, tu n'as aucune chance, et il n'est pas pour toi! Bien trop frimeur..
- Pfff c'est s'que tu dis! Et tu l'connais même pas.
- Je le connais bien assez de loin pour dire que c'est un mec à ne pas fréquenter.
- Mais il est beau..
- Les beaux sont abrutis, tu devrait le savoir sa! Regarde ton frère par exemple.
- Mon frère n'est pas beau!
- Oui ben il n'est pas moche non plus.. Et puis.. Tu sais.. J'ai entendus des dires sur Soto..
- Comment ça?
- D'après ce que j'ai pu comprendre, il a essayer plusieurs fois de cambrioler la Banque.. Avec ses complices. Méfie toi Faarës.
- Mh.. D'accord, je vais m'en méfier.

Fargah et Faarës étaient assises toute deux sur un banc fraîchement installé. Tous les jours elles étaient dessus, c'était leur banc. La renarde et la louve regardaient souvent les garçons jouer au foot avec un ballon fait en peau d'animal. Faarës était très attiré par un jeune loup noir très beau. Il s'appelait "Soto". Nom banal mais extrêmement craquant pour la jeune louve. Fargah, elle, était plutôt attirée par Itah. Celui-ci avait bien grandit et avait rejoins son père pour l'aider avec le bois. Et justement.. Porter le bois, sa paye en muscle. S'il le voulait, il pouvait avoir toutes les jeunes filles à ses pieds. Mais cela ne l'intéressait pas. Seul Fargah pouvait lui faire de l'effet, il n'était pas insensible à ses charmes, et, elle le savait... Les deux jeunes femmes ne se voyaient que rarement, le père de la renarde était souvent en déplacement, et une fois par mois, il revenait au village pendant une semaine. La fin de la semaine était arrivée et Fargah était repartie avec son père. Faarës était donc toute seule avec son frère.

Puis, par une belle soirée, la jeune louve était assise devant chez elle, à contempler les petites étoiles qui commençaient à se dévoilées dans le ciel. Prise dans ses pensées, une main vint se poser sur son épaule, d'un sursaut, elle tourna la tête vers l'inconnus.

- Salut, Faarës.

"AAAPFRFRFFFFRRRRR."
Voilà ce qu'il s'était passer dans la tête de la louve. Lorsque Faarës est amoureuse, il n'est pas difficile pour elle de bafouiller.. Le canidé qu'elle aimait se tenait tout près d'elle, et il lui avait parler! D'une voix timide et joyeuse, elle répondit à son interlocuteur..

- Euh.. Sa.. Salut Soto!
- Ça va, la belle?
- Eeeh.. Oui! Et toi?
- Tout vas dans le meilleur des mondes maintenant que je t'ai parler.
- Aha, tant que sa?
- Oui, tu ne me crois pas?
- Ah si, si! Bien sûr! Mais.. C'est la première fois que tu viens me parler. D'habitude tu ne m'adresse que quelques regards..
- Et bien il y a une première fois à tout non?
- Oui, et je ne la regrette pas celle-là..

Les deux jeunes canidés continuèrent leur discution jusqu'au bout de la nuit, Faarës en avait presque oublier que c'était un jeune délinquant.. Tôt le matin, presque l'aurore, Soto rentra chez lui avant que ses parents ne s’aperçoivent de sa disparition.
Faarës et Soto continuaient de se voir tous les soirs devant la maison de la belle, dans le dos de son père, et ce pendant des semaines.. Et puis il y eut ce soir là, celui pas comme les autres.. Celui qu'elle attendait tant. Il n'y avait personne chez elle, ils étaient tous parti au bar et ce toute la nuit.  

- Salut ma belle.
- Salut Soto. Ça va ?
- Oui et toi petit trésor?
- Oui je vais bien.
- Il fait un peut froid ce soir.. Non? Sa te dit pas de rentrer chez toi au chaud? Il n'y a personne..
- Mh.. Oui.. Tu as raison.

Les deux loups étaient entrés au chaud. Une fois la porte fermée par Soto, celui-ci adressa un regard particulier à Faarës. Elle savait très bien ce qu'il désirait, et c'est pour cela que son cœur commença à battre très fort dans sa poitrine.. La jeune canidé ne savait pas trop quoi faire.. Il était tout de même un délinquant et Faarës avait peur d'avoir des problèmes à cause de lui.. Mais son amour pour le loup noir était plus fort que sa crainte. Soto s'approcha d'elle, prit ses mains dans les siennes, et l'embrassa. Faarës se laissa faire, c'est ce qu'elle voulait aussi, mais tous deux voulait bien plus qu'un simple baiser.. Le jeune loup la conduisit dans la chambre, ou il l'installa confortablement sur le lit. Faarës était amusée.

- Ah ouais, sa te fais rire?
- Cela vous dérange, monseigneur?
- Oui. Il faut que quelqu'un te corrige, princesse.

Faarës et Soto entrèrent dans une danse sans fin, la jeune louve s’abandonna entièrement à lui. Comblant tous ses désirs.

Et c'est avec un dernier baiser que la danse s'acheva. Après quelques mots doux, le loup retourna chez lui, laissant Faarës toute seule dans la grande maison.
Après cela, Soto continuait à venir la voir tous les soirs. Et puis, il y eut le soir fatidique, le soir ou elle regretta avec amertume ses actes et son amour pour Soto.

- Salut princesse, tu fais quoi ce soir?
- Salut Soto, euh rien, pourquoi?..
- Sa te dirait de venir t'amuser avec moi au trésor et aux bandits? On serais avec des copains à moi..
- Mh.. Je sais pas trop.. Mon père ne devrait plus tarder.
- Aller, viens, je te jure qu'on va s'éclater.
- Où est-ce que c'est?
- Près de la banque.
- Non Soto, désolée, mais pas ce soir..
- Aller viens!

Soto prit Faarës par le bras, hésitante et inquiète, elle se laissa conduire vers le centre du village, là où se tenait une petite banque. Faarës était amoureuse. Son amour pour Soto était fort, mais sa crainte l'était encore plus. La louve s'aperçut que celui-ci portait une dague.

- C'est quoi cette dague?!
- C'est rien, arrête de crier.
- Sot...!

Le jeune loup mit la main devant la bouche de Faarës. D'un geste rapide, elle l'enleva.

- Ce n'est qu'un jeu, hein?! Dit-elle, inquiète.
- Oui trésor, un simple jeu.

Un des amis de Soto crocheta la serrure de la banque. Deux félins y entrèrent un moment. Lorsqu'ils sortirent, ils avaient avec eux deux gros sacs remplis de pièces d'or. C'est là que Faarës réalisa que c'était un braquage.. Et qu'elle était involontairement complice. Prise de panique, elle cria..

- SOTO! Tu ma mentis!

Soto se retourna pour gifler la jeune louve.

- La ferme! Tu vas nous faire repéré! C'est un jeu bordel, maint'nant t'arrête de paniquer pour rien!

Faarës se tu immédiatement. Intimidée, elle suivait le mouvement. La bande se dirigeait vers des ruelles sombres, malencontreusement, une vieille dame traînait au milieu du passage..

- Attention! Cria Faarës.

Mais rien à faire, les jeunes délinquants poussèrent la grand-mère à terre. Fragile et frêle, elle tomba en moins de deux. Faarës s'arrêta pour l'aider. Soto, le cœur battant, s'arrêta et fit demis-tour pour aller chercher la louve.

- Viens! Dépêche-toi! Laisse la!
- Je ne peux pas la laisser par-terre toute seule, la pauvre!

Le cœur sur la main, Faarës était trop gentille pour laisser cette vieille dame dans le besoin. Sous un vent de panique, le jeune Soto réagis sans réfléchir. La peur au ventre de se faire prendre, il dégaina sa dague et la planta dans la poitrine de l'aîné déjà à terre.

- Maintenant tu peux la laisser!

Faarës, était choquée. Elle n'aurait jamais penser sa de Soto.. Sans un mot elle ressortit la dague pour lacérer le bras du loup noir. Celui-ci, surpris regarda la louve, recouverte de larmes et de sang.

- Pauvre fille. Démerde toi!
Soto fit volte-face avant de disparaître dans l'obscurité de la nuit..

- Madame, s'il vous plaît! Madame!
Faarës s’efforçait de parler à cette pauvre vieille qui était en train de perdre la vie peut à peut. Un bruit de sabot se fit entendre, les milices étaient là. Quelqu'un les avaient prévenus du braquage. La louve voyait les garde arrivés à grand pas, matraque sortie.

- Non! Attendez ce n'est pas moi! C'est Soto! Mais elle va mourir, aidez la!

Ces paroles étaient vaines. Les gardes l'empoignèrent par les épaules et la menotta.

- Vous êtes en état d'arrestation pour meurtre.
- Non s'il vous plaît attendez je suis innocente!

Les gardes se faisaient sourds. Ils la conduisirent dans une cellule d'emprisonnement pour la nuit.
Le lendemain matin, la porte en fer s'ouvrit, laissant apparaître une sorte de juge ou d'avocat .. Celui-ci s'exprima d'un ton calme et désolé.

- Bonjour, Faarës.
J'ai parler à ton père, je le connais plutôt bien c'est un ami à moi.. Et il ma dit qu'il ne savait pas que tu étais sortie en douce, il ne savait pas non plus que tu fréquentais un jeune délinquant.. Soto est surveillé par la milice depuis sa jeunesse, il a essayer bon nombre de fois de braquer la banque, et hier soir il a réussi, mais malheureusement, tu étais avec eux.


Les larmes aux yeux, Faarës rétorqua.
- Je suis innocente.. Je n'ai rien à voir là-dedans.. Soto a tuer une vieille dame, à cause de moi.. Je savais que c'était un délinquant, mais je n'ai pas réellement vus son "jeu" dans lequel il m'avait attiré.. Je vous le jure.

Des perles scintillantes roulaient sur les joues de la louve effondrée.

- Je sais, Faarës, je sais.. Mais ce que tu as fais malgré toi ne vas pas t'offrir un meilleur avenir.. Deux choix s’offrent à toi :
La mort.. Ou l'esclavage.

Le cerveau de la jeune louve était plus qu'en activité, tout se chamboulait. Qu'allait-elle faire, qu'allait-elle devenir? Une chose était sûre, elle ne voulait pas mourir, elle ne voulait pas le payer de sa vie pour un meurte dont elle n'était pas coupable.

- Elle.. Elle est morte?
- Oui..

Tête dans les bras, Faarës ne cessait de pleurer. Elle prit une inspiration, releva la tête..

- L'esclavage...
Après une courte pause, elle reprit.
Mais.. Et mon père.. Où est-il ?
- Il est chez toi. Il était sûr que tu allais choisir l'esclavage, et à même voulu te "réserver". Malheureusement, ton père est seul avec ton frère, et ils n'ont pas assez de revenu pour avoir un esclave. Tu ne peux donc pas aller avec eux, tu vas être placé dans une maison d'esclaves en attendant d'être.. Acheté.
- Mais, où est ma mère?!
- Elle a quitter ton père pour un autre.. Il n'a plus que ton frère.

Faarës savait ce qu'elle allait subir si elle était achetée par de mauvais maîtres. La jeune louve fut placée dans une maison pour esclaves, elle fut d'abord achetée par un vieux couple fortuné. C'était des bonnes personnes, elle était bien tombée. Elle fut leur esclave jusqu'à l'âge de ces 24 ans, car le vieil homme était malade et décéda dans le mois qui suivait. N'ayant plus les moyens de se payer une servante, c'est à contre cœur que la gentille dame remit Faarës dans la maison des esclaves à Risua..
_________________________

À l'heure actuelle, Faarës attends d'être achetée.

CODAGE PAR DITA | EPICODE


Dernière édition par Faarës Keesing le Dim 24 Jan - 19:19, édité 30 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Faarës Keesing. [Esclave]   Lun 18 Jan - 22:09

Bienvenue Very Happy Tsu' I love you magnifique ta louve é.é je suis intéressé. En tout cas, j'ai hâte de lire son histoire =)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Faarës Keesing. [Esclave]   Lun 18 Jan - 23:46

Heeey! Merci toi! I love you
J'ai fini! o/
J'espère qu'il n'y aura pas trop de retouches à faire. Razz

EDIT: Manque plu que la signa!
Revenir en haut Aller en bas
Rikka Delrossa

avatar

Messages : 449
Date d'inscription : 15/08/2015
Age : 22
Localisation : demeure Delrosa Risua

Guilde/Groupe : Noble

Feuille de personnage
Age: 18 ans
Métier: Noble
Double compte: Abyss, Alexandra.

MessageSujet: Re: Faarës Keesing. [Esclave]   Mar 19 Jan - 0:21

bienvenue parmis nous milady
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Faarës Keesing. [Esclave]   Mar 19 Jan - 0:56

Merci grand Logga. (:
Revenir en haut Aller en bas
William Steelfire

avatar

Messages : 536
Date d'inscription : 30/04/2015
Localisation : à Risua

Guilde/Groupe : ________________ La Fraternité du Griffon d'Airain

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Métier: Aventurier et ancien forgeron
Double compte:

MessageSujet: Re: Faarës Keesing. [Esclave]   Mar 19 Jan - 21:03

Bon et bien je n'ai pas grand chose à dire sinon que je te donne une première validation !

Cependant je trouve que dans ton histoire, tu devrais insister un peu sur le côté "Dangereux" de Sato. Faarës semble l'avoir repéré depuis un bout de temps donc je pense que ce serait logique qu'elle ai déjà remarqué, ou au moins entendu parlé des mauvaises actions du loup. Ainsi, la chute semblerait moins brutale.

Et puis j'aimerais bien que tu rajoutes dans ta psychologie un petit paragraphe sur le comportement/ La situation mentale de Faarës par rapport à son esclavage. Comment elle vit cette situation ? Ce n'est pas obligatoire mais ce serait de bonnes infos à rajouter !

_________________
Les Titres de William:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Faarës Keesing. [Esclave]   Mar 19 Jan - 23:04

D'accord William! Je vais essayer de rajouter sa! Razz

EDIT:
Pour l'histoire ce que j'ai rajouté est en Gras et Italique.

HISTOIRE a écrit:
- Faarës arrête voir avec lui, tu n'as aucune chance, et il n'est pas pour toi! Bien trop frimeur..
- Pfff c'est s'que tu dis! Et tu l'connais même pas.
- Je le connais bien assez de loin pour dire que c'est un mec à ne pas fréquenter.
- Mais il est beau..
- Les beaux sont abrutis, tu devrait le savoir sa! Regarde ton frère par exemple.
- Mon frère n'est pas beau!
- Oui ben il n'est pas moche non plus.. Et puis.. Tu sais.. J'ai entendus des dires sur Soto..
- Comment ça?
- D'après ce que j'ai pu comprendre, il a essayer plusieurs fois de cambrioler la Banque.. Avec ses complices. Méfie toi Faarës.
- Mh.. D'accord, je vais m'en méfier.

_____________________________________

Les deux jeunes canidés continuèrent leur discution jusqu'au bout de la nuit, Faarës en avait presque oublier que c'était un jeune délinquant.. Tôt le matin, presque l'aurore, Soto rentra chez lui avant que ses parents ne s’aperçoivent de sa disparition. 
____________________________________
- Salut princesse, tu fais quoi ce soir?
- Salut Soto, euh rien, pourquoi?..
- Sa te dirait de venir t'amuser avec moi au trésor et aux bandits? On serais avec des copains à moi..
- Mh.. Je sais pas trop.. Mon père ne devrait plus tarder.
- Aller, viens, je te jure qu'on va s'éclater.
- Où est-ce que c'est?
- Près de la banque.
- Non Soto, désolée, mais pas ce soir..
- Aller viens!


Soto prit Faarës par le bras, hésitante et inquiète, elle se laissa conduire vers le centre du village, là où se tenait une petite banque. Faarës était amoureuse. Son amour pour Soto était fort, mais sa crainte l'était encore plus. La louve s'aperçut que celui-ci portait une dague.

- C'est quoi cette dague?!
- C'est rien, arrête de crier.
- Sot...!
Le jeune loup mit la main devant la bouche de Faarës. D'un geste rapide, elle l'enleva. [...]

_________________________________

Les larmes aux yeux, Faarës rétorqua.

- Je suis innocente.. Je n'ai rien à voir là-dedans.. Soto a tuer une vieille dame, à cause de moi.. Je savais que c'était un délinquant, mais je n'ai pas réellement vus son "jeu" dans lequel il m'avait attiré.. Je vous le jure.[...]

PSYCHOLOGIE ET ESCLAVAGE a écrit:
Parlons de l'esclavage.

Faarës appréhendais beaucoup l'esclavage.. Elle savait que si certains n'exécutais pas les ordres, ou tombait sur de mauvais maîtres, les coups de fouets étaient donnés presque à tout vas. Elle avait une peur bleu de se prendre des coups, ou encore de vivre une pauvre vie de martyr au fond d'une cave. Après tout, les esclaves sont juste des "personnes" qui ne servent qu'à aller faire les courses, à nettoyer les maison ou les grands domaines, à ranger tout ce que le maître à sorti et ne jamais discuter aux ordres.

Faarës connaît son caractère, elle sait qu'à certains moments elle a du mal à contrôler les mots qui sortent de sa bouche, et elle sait aussi que cela peut lui coûter cher. C'est pourquoi ces mots sortirons quand même, mais une fois seule, bougonnant dans son coin. Rien que le mot "maître" l'irritait. Malgré tout, elle n'a d'autre choix qu'être esclave. C'est ce pourquoi elle espère tomber chez des bonnes personnes.

Voilà! J'ai cité tout ce que j'ai remis dans ma présentation!
Et j'ai rajouté aussi l'Esclavage.
J'espère que sa ira. :3
Revenir en haut Aller en bas
Kaelyn Idow

avatar

Messages : 228
Date d'inscription : 30/04/2015
Age : 20

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Métier: Médecin/Assassin Royal
Double compte:

MessageSujet: Re: Faarës Keesing. [Esclave]   Jeu 21 Jan - 17:43

Allez, je te valide aussi, bon RP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Faarës Keesing. [Esclave]   Jeu 21 Jan - 17:47

Hannn merciiii jeteeeemmm **
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Faarës Keesing. [Esclave]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Faarës Keesing. [Esclave]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le royaume de Cerith :: AdministrationTitre :: PrésentationsTitre :: Oubliettes-
Sauter vers: