Le royaume de Cerith
Bonjour à toi !

Nous sommes ravis que tu parcours nos terres, cependant nous devons te rappeler que l'accès au royaume est interdit aux mineurs.
Si tu veux t'inscrire, tu dois donc avoir 18 ans !

En te souhaitant une excellente journée !



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rendez-vous en terre inconnue [Silvas et Ayumi] [fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ayumi Blaz

avatar

Messages : 556
Date d'inscription : 26/11/2015
Age : 25
Localisation : Au château de Risua

Guilde/Groupe : membre du personnel de Arcades

Feuille de personnage
Age: 19
Métier: esclave
Double compte: Méphisto Ruthven, Sélène Keïrsos

MessageSujet: Rendez-vous en terre inconnue [Silvas et Ayumi] [fini]   Mar 12 Avr - 22:54

Cela fait combien de temps depuis cette réception ? Je ne sais plus vraiment, mais je dois aller le voir, le remercier encore une fois pour tout ce qu’il a fait pour moi, surtout que quand je me suis réveillé le lendemain matin, les filles m’ont appris que c’est Silvas qui m’a ramené dans la chambre dans un état pas vraiment des plus beau à voir. Les deux m’ont d’ailleurs posé pas mal de questions sur lui, même si j’ai du mettre un stop sur tout ça, en faites surtout sur Zénaline car Nelly m’a juste demander qui c’est.

Mais après plusieurs jours de débat avec elle sur le sujet, je me suis enfin décider, je vais aller le voir à la base de la milice, là où j’ai le plus de chance de le trouvé. Qui sait, je peux aussi voir Hector au passage, cela ne coute rien du tout. Me voilà donc entrain de voler vers le cœur de la ville, la où se trouve la base de la milice, là où part toutes les missions réaliser par ses gardes royaux, avec un cadeau pour lui, plusieurs plumes de calligraphie et d’écriture faites avec mes propres plumes. Heureusement que j’ai trouvé un livre sur comment les fabriqué à la bibliothèque et que Nelly m’a aider à les faire, j’ai eu quelques rater quand même.

J’approche doucement de ma destination, je décide donc de me poser dans une ruelle pas loin, afin de finir le chemin à pied, autant éviter de créer des tensions si je me pose comme une fleur devant l’entrée quand même, on ne sait jamais avec eux, même si je m’entend pas trop mal avec les gardes du château qui me laisse vagabonder sur les toits de temps en temps lors des belles journées ensoleillé, ce n’est pas le cas de tout le monde.

Je me rends donc tranquillement à la base milicienne, mon cadeau ranger soigneusement dans mon sac, une fois face au bâtiment, je ne peux pas retenir un sifflement d’admiration, il est si grand, si imposant, il l’est déjà depuis le ciel, mais depuis le sol c’et pire, j’ai l’impression d’être écraser par lui. Je déglutis rapidement et marche vers l’entrée des bureaux pour me rendre à l’accueil, sous l’œil des gardes régulant l’entrée du bâtiment.

Une fois dedans, je suis naturellement dirigé vers l’accueil afin de connaitre la raison de ma visite et me diriger vers le service adéquat, c’est donc avec mon plus grand sourire que je demande à la tigresse de l’accueil que je viens rendre visite à Silvas, si bien sur je peux le voir. Sur le moment, elle me regarde de la tête au pied, comme pour me juger et savoir si je suis une admiratrice ou je ne sais quoi encore venu déranger un milicien dans ses fonctions. Je me sens un poil nu sous son regard, au point de me gêner fortement à force, je rajoute donc que je souhaite seulement le remercier de m’avoir sauvé durant le bal du château d’il y a quelques jours, ainsi que savoir comment il va.

Bizarrement, cette dernière change radicalement de comportement avec moi, la tigresse me fait un grand sourire et semble savoir qui je suis d’un coup, comme si sa coule de source appelant alors un collègue, elle m’explique que Silvas est en entrainement à l’heure actuelle mais que le loup, qu’elle me montre et qui me salut, se trouve faire partie de son escouade et va se faire une joua de m’accompagner jusqu’à lui, ne voulant pas le déranger et me faire patienter.

Je la remercie et suis donc le loup, qui me demande seulement comment je m’appelle, ne cherchant pas plus loin, ce qui est gentil de sa part. Rapidement, il me fait franchir les bureaux pour atteindre la partie des salles d’entrainement, je préfère éviter de regardé dans les salles ouvertes, je ne veux pas savoir comment ils s’entrainent ici, cela ne doit pas être du gâteau tout les jours. Le loup me prévient donc quand on arrive devant la salle où s’entraine Silvas, qui est en plein combat à main nu avec un autre milicien, celui qui m’accompagne le siffle et m’indique du doigt en lui disant que sa petite copine est là.

Cela me fait prendre une teinte violette sur le champ tellement je rougis, regardant le sol en espérant que personne ne voit cela, c’est quoi cette endroit, je n’ai jamais dit être sa petite amie ou autre, je suis seulement la pour le remercier de m’avoir sauvé, j’ai envie de me cacher dans un trou de souris d’un coup, les hommes je vous jure, ce n’est pas possible. Alors que je fini par me cacher le visage avec mes ailes, je demande quand même quel a été la réaction de Silvas, n’ayant pas eu le courage de le regardé sur le moment.


Dernière édition par Ayumi Blaz le Mar 3 Mai - 21:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvas Drakmir

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 15/03/2016
Age : 23
Guilde/Groupe : Les Veilleurs - Aventuriers

Feuille de personnage
Age: 28
Métier: Chef de Guilde
Double compte: Liam Varrel / Seth Owen

MessageSujet: Re: Rendez-vous en terre inconnue [Silvas et Ayumi] [fini]   Mar 12 Avr - 23:30

Plusieurs jours s'était écoulé depuis cette réception au dénouement assez surprenant, qui lui avait valut quelques ennuis avec une famille noble. Après avoir quitté la réception, Silvas n'avait pas eu l'occasion de retourner au château pour voir comment se portait la geai. Il avait culpabilisé de l'avoir retrouvé dans cet état, et avait besoin de savoir si elle s'en était sortit. Par le biais de l'enquête, il avait apprit de ses collègues qu'elle allait bien, c'était déjà ça. Immobilisé pendant deux jours le temps de laisser son poignet le reposer, il avait "oublié" assez vite les ordres de repos du guérisseur pour se remettre au boulot. Déjà, pour superviser cette affaire qui le concernait d'un peu trop prés et s'assurer de la porter jusqu'au bout. Les nobles avaient beaucoup de pouvoirs, mais pas celui d'agresser un officier de la milice pour une rancune personnelle.

Ce jour là, Silvas esquiva toute la matinée le médecin de la base, qui avait tendance à le poursuivre pour lui rappeler "d'aller molo". Quelle idée ! Se retrouvant assez vite au sein de sa garnison, il convoqua tout le monde pour une cession d'entrainement. Allez hop ! Aujourd'hui, entrainement à la lutte. Ce qui fit gronder plus d'un des loups, estimant inutile d'apprendre à se battre de cette façon alors qu'ils avaient des armes. Mais une fois dans le gymnase, Silvas leur fit une explication assez convaincante, leur affirmant que dans bien des situations, ils n'auraient pas le temps de dégainer leurs lames, et que seul leurs poings les sauveraient. Ce qui lui rappela son altercation avec les hommes de mains de la noble. Sa magie l'avait aidé, certes, mais il s'était dégagé sans armes, dans un premier temps.

Un de ses hommes, se montrant perplexe, lui demanda une démonstration. Il eut un bref sourire avant de hocher la tête.


"Prends ton épée, et vient dans le cercle. Je te parie qu'en moins de dix secondes, je te prive de ton arme et la retourne contre toi"

"Une arme en bois serait plus appropriée, non ?" fit le soldat en haussant un sourcil.

Silvas fit que non et lui assura qu'il n'y aurait pas de blessure, avant de le laisser venir. Le soldat hésita un instant et tenta une attaque de taille, sans trop forcer, ne voulant pas blesser son supérieur. Et Silvas n'eut aucun mal à se mettre sur le coté, avant d'attraper le poignet de son opposant pour lui tordre légérement. La lame tomba au sol dans un cliquetis métallique, soulevant les approbations de la foule.

Et comme tout moment de gloire ne dure jamais longtemps, c'est ce moment que choisit le soldat accompagnant Ayumi pour entrer dans la salle, s'éclaircissant légèrement la voix avant de crier :


"Chef ! Votre petite amie souhaite vous parler un instant !"

Ce qui évidemment fit rire et siffler l'assemblée aussitôt, non pas méchamment, mais pour taquiner. La "meute" que constituait sa troupe était presque comme une famille et tous se respectaient. Et chacun respectaient surtout le meneur, Silvas. Mais s'il y avait une occasion de bien rigoler ! Ce dernier d'ailleurs, suite à cette déclaration, tiqua légèrement avant de se retourner pour voir qui était la dite personne annoncée. Quelle ne fut pas sa stupéfaction en voyant la geai bleu. Il eut beaucoup de mal à cacher un rougissement soudain, toussant légèrement pour se couvrir avant de reprendre le contrôle, mettant fin aux rigolades d'un mouvement de main. Il avait échappé de peu à de longues minutes de moqueries diverses et variées.


"On n'en fait pas tout un foin quand tu t'absentes des cours de combat pour aller voir l’infirmière, Karlson"

Les rires repartirent d'un coup, le loup accompagnant Ayumi devenant rouge à son tour. Silvas eut un sourire en coin et demanda à nouveau le silence.


"Bien, plus sérieusement, je m'absente un moment. Continuez l’exercice. Je veux que quand vous reveniez, vous soyez capable de le reproduire."

Après une approbation générale, le loup se dirigea donc vers Ayumi, constant qu'elle se cachait à moitié le visage de ses ailes, et qu'elle était de couleur presque pivoine. Il lui fit un sourire avant de la rejoindre.


"Bonjour Ayumi. Désolé pour tout ça, ils adorent se taquiner" Il l'invita à la suivre "Suis moi, allons dans mon bureau, on y sera plus tranquille"

Attendant qu'il la suive, il se mit donc en marche à travers les couloirs, remettant sa veste au passage. Oui, il faisait l'entrainement torse nu, question de pratique. Il emprunta un escalier le menant à l'étage, puis s'arrêta devant une porte, sur laquelle était posée une plaque avec son nom et son grade. L’intérieur du bureau était plutôt bien fourni. En effet, il servait presque de seconde maison à Silvas. Il n'était pas aussi grand que les quartiers d'un officier supérieur, mais il avait une pièce à lui, avec un grand bureau, une petite bibliothèque, deux fauteuils et une table prés d'un âtre, ainsi qu'une petite pièce sur le coté avec une couchette, au cas ou il voudrait piquer un somme.

Il ouvrit donc la porte et lui sourit, l'invitant à entrer d'un signe de la main.


"Entre, je t'en pris" Il referma la porte derrière eux et continua "Est ce que ça va ? Je veux dire...Je suis désolé pour ce qui t'es arrivé, au château"

Il fronça les sourcils, la culpabilité lui revenant en pleine tronche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayumi Blaz

avatar

Messages : 556
Date d'inscription : 26/11/2015
Age : 25
Localisation : Au château de Risua

Guilde/Groupe : membre du personnel de Arcades

Feuille de personnage
Age: 19
Métier: esclave
Double compte: Méphisto Ruthven, Sélène Keïrsos

MessageSujet: Re: Rendez-vous en terre inconnue [Silvas et Ayumi] [fini]   Mer 13 Avr - 12:00

Alors que les rires et les sifflements montent dans la salle après mon annonce si particulière de la part du loup, cela ne semble pas méchant, mais cela me fait être en plus gêner par tout ça, je dois être aussi rouge qu’une tomate maintenant. Mais tout cesse rapidement, grâce un geste de Silvas, d’après ce que j’ai vu à travers mes plumes, alors que ce dernier rétorque à celui venant de le vanner, qu’il n’a pas à en faire tout un foin, alors que lui sèche l’entrainement pour aller voir l’infirmière. Nouvelles monter de rires et sifflement, ça s’est de la répartie et me fait aussi légèrement sourire et rire.

Mais encore une fois, Silvas les fait cesser avant de leurs ordonner de continuer l’exercice pendant qu’il s’absente. Il vient alors vers moi, avec un sourire en me saluant et qu’il s’excuse pour le comportement de ses hommes, que c’est seulement pour taquiner, oui mais bon quand même, moi en attendant, je suis aussi rouge qu’une tomate. Par la suite, il m’invite à le suivre dans son bureau, où on va être plus à l’aise pour parler et plus tranquille aussi. Je le suis donc dans ce dédale de couloir, remettant mes ailes en place, regardant un peu devant moi avant de détourné le regard en voyant SIlvas remettre sa veste, je n’ai même pas remarqué le fait qu’il est torse nu avant ce moment-là.

Je continue donc de le suivre sans vraiment le regardé, me concentrant sur tout ce qui se passe autour de nous alors que nous montons dans les étages pour se rendre à son bureau, où nous arrivons rapidement au vu de ce qui est marqué sur la porte. Silvas m’ouvre donc la porte avec un sourire et me prit d’entrée dans son bureau, chose que je fais, l’endroit est joli, bien disposer et entretenu, il y a même un coin sieste, je me demande limite si ce n’est pas ici qu’il vie.

Mais bon passons, car quand il ferme la porte, il me demande si je vais bien, suite à ce qui s’est passé au château, s’excusant pour ce qui sait passer là-bas. Je soupire légèrement et me tourne face à lui avec un sourire rassurant avant de lui dire doucement :

- Silvas, je vais très bien, grâce à toi je n’ai rien du tout. Et tu n’as pas à t’excuser pour ça, surtout que tu n’as fait que ton travail, rien d’autre, c’est à moi de m’excuser pour t’avoir apporté tous ses ennuis justement, tu m’as sauvé deux fois durant cet fête, tu m’as même ramené dans ma chambre, Nelly et Zénaline m’ont tout dit, surtout ton état aussi, tu as été sévèrement blesser par ma faute, si je ne t’avais pas demandé de danser avec moi, rien ne serais arriver et tu ne seras pas en convalescence, même si tu sembles être en pleine forme.


Mon sourire se grandit encore afin de le rassurer un maximum alors que je sors de mon sac mon cadeau dans une petite boite entouré d’un ruban en rajoutant tout en lui tendant :

- C’est pour te remercier de tout ce que tu as fait pour moi durant cette soirée que je suis venu aujourd’hui, ainsi que pour voir comment tu vas suite à tes blessures. Voici donc un petit présent de ma part, j’espère que cela te plaira.


Je lui mets donc la boite dans les pattes, histoire qu’il n’est pas l’occasion de refuser aussi et regarde un peu le bureau, mes mains dans mon dos, attendant sa réaction face à mon cadeau, ce n’est pas grand-chose, mais cela vient du cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvas Drakmir

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 15/03/2016
Age : 23
Guilde/Groupe : Les Veilleurs - Aventuriers

Feuille de personnage
Age: 28
Métier: Chef de Guilde
Double compte: Liam Varrel / Seth Owen

MessageSujet: Re: Rendez-vous en terre inconnue [Silvas et Ayumi] [fini]   Mer 13 Avr - 21:13

La réaction de la geai ne tarda pas, elle se retourna face à lui, avec un sourire qui apaisa un peu le loup. Elle lui certifia qu'elle allait bien, comme son allure le laissait présager. Elle avait l'air en bonne santé et sereine. Tant mieux, c'était un poids en moins sur ses épaules ! Elle avança ensuite qu'il n'avait pas à s'excuser, lui sortant les mêmes arguments qu'elle lui avait donné dans l'infirmerie, le soir du bal, alors qu'il s'était battu contre le noble venu l'agresser. Certes, il avait fait son travail, mais son égo avait attiré les foudres inutiles de la noble. Mais bon, il fallait tourner la page à un moment. La prochaine fois, il tempérerait ses propos et ferait plus attention. Il ne voulait pas que de nouveau, quelqu'un d'autre souffre pour ses actes. Elle aborda l'état dans lequel il s'était mis pour la sauver. Visiblement,  les deux suivantes avaient racontés tout ce qu'il s'était passé en détail.

Au delà de tout ça, elle commença même à s'excuser à son tour, comme si tout était de sa faute. Silvas fit doucement non de la tête.


"Rien ne nous empêchait de danser ensemble. C'est plutôt sur cette noble qu'il faut rejeter la faute, elle n'avait pas à nous interrompre de cette façon. Si je ne suis pas fautif, tu ne l'est certainement pas non plus. Et ne t'en fais pas pour les blessures...Le risque du métier. Et rien que pour ce moment passé avec toi, ça valait le coup" Arh, il était pas doué pour ces choses là. Avait-il parlé trop vite ? Il retint un bref rougissement et prit plutôt un sourire en coin "Ce n'était pas grand chose, le médecin du château à tout arrangé en un rien de temps. Et ce n'est pas de ta faute non plus. Les vrai fautifs sont derrière des barreaux à l'heure actuelle"

Effectivement, les deux furries mastodontes étaient toujours dans une cellule. Ils avaient finis par parler, livrant le nom de leur commanditaire qui allait bientôt recevoir une visite peu courtoise de la milice. Les deux hommes de mains, qui étaient plus des pions dans l'histoire, n'écoperaient que de peu de charges.

Ayumi passa ensuite à autre chose, quelque chose inattendue. Elle fouilla dans son sac pour sortir une petite boite ornée, entourée d'un ruban, avant de lui mettre dans les pattes. Elle ne voulait pas le voir refuser visiblement. Elle affirma le fait que c'était un cadeau et qu'elle était venue justement pour voir pour le remercier et voir s'il allait bien. Un cadeau ? Il regarda la boite et passa une main dessus, avant de relever le regard, bafouillant un peu bêtement au début mais se reprenant vite. Il avait pris de court pour le coup, peu habitué.

"Tu...n'étais pas obligée, tu sais. J'ai fais ce que je devais faire...Mais merci, j'apprécie vraiment" termina t-il avec un sourire sincére, acceptant son cadeau.
Il posa donc doucement la boite sur le bureau proche, et retira le ruban avant de l'ouvrir. Dedans, dans un petit écrin, se trouvait plusieurs plumes d'écritures, d'un bleu splendide. Un bleu qu'il avait l'impression d'avoir déjà vu quelque part récemment. Comme unique. Il prit soigneusement une des plumes et la sortit de la boite, l'observant avec l'aide d'un rayon de soleil filtrant à travers son unique fenêtre.


"Elles sont magnifiques, Ayumi" Il était sincère "L'écriture de mes compte-rendus va être beaucoup plus attrayant d'un coup" ajouta t'il avec un sourire amusé, avant de réaliser quelque chose, en regardant la geai. La couleur était exactement la même. Il posa donc son regard sur Ayumi, la regardant puis jetant un nouveau un coup d'oeil à la plume.

"Attends...On dirait que...Ce sont tes plumes ?"

Il était surpris, mais positivement. Si c'était ça, c'était un cadeau assez personnel. Il savait de réputation que les furry oiseau n'aimait pas trop que l'on touche à leurs plumes généralement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayumi Blaz

avatar

Messages : 556
Date d'inscription : 26/11/2015
Age : 25
Localisation : Au château de Risua

Guilde/Groupe : membre du personnel de Arcades

Feuille de personnage
Age: 19
Métier: esclave
Double compte: Méphisto Ruthven, Sélène Keïrsos

MessageSujet: Re: Rendez-vous en terre inconnue [Silvas et Ayumi] [fini]   Mer 13 Avr - 23:26

Silvas me rétorque que rien ne nous empêcher de danser ensemble, que tout est la faute de la noble, qui n’a pas à nous interrompe comme elle l’a fait à ce moment-là. Et que donc, aucun de nous deux n’est fautif dans cette histoire, après pour les blessures, il me sort bien sûr que c’est les risques du métier, mais quand même. Mais je suis surprise par le fait que tout ça a valu le coup, pour avoir passé du temps avec moi, même si ce n’a pas durer longtemps, rajoutant rapidement que le médecin là vite remit sur pied, comme neuf, ainsi que les vrais fautifs sont maintenant derrière les barreaux, une bonne chose finalement, enfin je crois.

Bien entendu, quand je lui fourre mon cadeau dans les pattes, il ne sait pas trop quoi dire, en passant la main dessus, bafouillant que je ne dois pas, que je ne suis pas obliger de faire cela, mais moi je le veux et ce n’est ni repris, ni échanger, il finit donc par accepter et me remercier pour le présent. Je retourne donc à ma contemplation de son bureau, pendant que le loup pose la boite sur son bureau et une fois ça fait, il me remercie grandement encore pour le présent, ajoutant qu’elles sont magnifiques, que l’écriture de ses comptes rendus vont être beaucoup plus attrayant.

Je lui souris légèrement en réponse à son sourire amusé alors qu’il regarde une des plumes sous les rayons du soleil, mais il semble réaliser quelque chose en me regardant avant de revenir sur la plume et encore sur moi, pour au final me demander si se sont mes plumes. Bien sûr il est très surpris quand il le réalise, surtout que normalement, nous, les furrys aviaires, on est assez protecteur vis-à-vis de nos plumes, on n’aime pas beaucoup qu’on y touche, alors de là à s’en retirer…

Mais c’est tout ce que je possède et c’est donc la seule chose que je peux lui offrir, en même temps, cela vient du cœur, il est le premier à qui je fais un tel présent, à qui j’ai eu envie de le faire, instinctivement, quand Silvas a aussi dit ça, j’ai ouvert l’aile d’où provienne les plumes en question pour regarder l’endroit d’où elles viennent. Je souris et lui dit tout simplement :

- Oui, ce sont mes plumes, c’est tout ce que je possède, je voulais aussi quelque chose de personnel à t’offrir pour te remercier et pas seulement quelque chose acheter dans un magasin, mes amies que tu as rencontré au château m’ont aidé à les faires. Je suis contente qu’elles te plaisent.


Je suis tellement contente qu’elles lui plaisent, ce n’a pas été des plus agréables de les retirer, même si elles vont rapidement repousser et mon aile va être de nouveau comme avant. Je souris et me balade un peu dans le bureau avant de rajouter :

- Je vais te laisser, tu dois surement retourner auprès de tes hommes, je t’ai dérangé en plein exercice, merci d’avoir pris du temps pour moi et contente de savoir que ton cadeau te plait.


Je vais à la porte et essaie de l’ouvrir, mais impossible, elle est bloquer, j’ai beau tourné la poignet, c’est coincé, derrière on peut entendre des rires et des gloussements avant que quelqu’un dit simplement :

-Chef, prenais votre temps, on vous couvre.


Oh non, non, non, non ! Ne me dit pas que les hommes de Silvas ont décidé de nous enfermé ici, ce n’est pas possible… Silvas, tu es sûr de tenir ton escouade là ? Je soupire légèrement et me tourne vers lui avec un petit sourire avant de dire :

- Silvas… je crois qu’on est coincé dans ton bureau pendant quelques temps, au vu de tes hommes qui semble vouloir te taquiner encore un peu et aussi échapper à un entrainement probablement au passage aussi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvas Drakmir

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 15/03/2016
Age : 23
Guilde/Groupe : Les Veilleurs - Aventuriers

Feuille de personnage
Age: 28
Métier: Chef de Guilde
Double compte: Liam Varrel / Seth Owen

MessageSujet: Re: Rendez-vous en terre inconnue [Silvas et Ayumi] [fini]   Jeu 14 Avr - 1:02

La geai confirma que c'était bien ses plumes, visiblement ravie que le cadeau lui plaise. Elle ouvrit une de ses ailes pour lui montrer, et il pu ainsi voir l’endroit ou il en manquait quelques une. Il en manquait beaucoup, elle avait dût faire pas mal d'essai. Elle expliqua son choix et la fabrication, assistée par ses deux amies. Les deux juments qu'il avait rencontré au château. Ayumi marchait un peu dans le bureau par la suite. Il regarda une dernière fois la plume qu'il avait saisi et la rangea soigneusement dans l'écrin, posant la boite prés de ses encriers par la suite. Il savait que ce n'était vraiment pas dans les habitudes des furries aviaires de faire ce genre de présent. Certes, elle n'avait visiblement que ça à offrir, mais quand même.

Ayumi lui dit ensuite qu'elle allait s'en aller, pensant l'avoir dérangé et interrompus dans les exercices du jour. Elle se rendit vers la porte avant qu'il ne puisse répondre, tentant de l'ouvrir. Mais visiblement, ça bloquait. Il fronça les sourcils et rejoint Ayumi, pour voir ce qu'il se passait avec cette porte. En fait, la raison apparut bien vite. Elle se fit surtout entendre. Encore eux ?

Ils allaient un peu loin quand même, il était temps de leur rappeler qu'il y avait un seuil à ne pas franchir. Parlant bien fort prés de la porte, il commenta.


"J'en connais des qui seront incapable de me montrer l'exercice du jour et qui feront des tours de terrain cette nuit en représailles"

Un long silence suivit cette déclaration derrière la porte, avant qu'ils ne puissent entendre des conversations à voix basse, un peu inquiète "Il va pas faire ça quand même ?" "Si, il pourrait. Il va le faire même" "Arrêtez les gars, redescendons, on abuse là" "Perso ça me dérange pas" "Toi non, nous oui" "...." ; Discutions qui fit bien sur sourire Silvas qui eu un mal de chien à ne pas rire à haute voix. Il s'écarta ensuite de la porte avec un air amusé.

"Je pense que d'ici quelques minutes, la voie sera libre, comme par magie" commenta t-il, avant de se tourner vers Ayumi "Ne t'en fais pas. Tu peux rester autant que tu veux. Ils sont parfaitement capable de se débrouiller seul, je leur ai montré quoi faire. Si tu tiens vraiment à partir, je peux les convaincre de s'en aller plus vite. Mais si tu veux rester, sache tu ne me dérange pas du tout, au contraire"

Au fond de lui, il n'avait pas envie qu'elle s'en aille. Il se sentait bien en sa présence, malgré les relous qui attendait devant la porte. Il hocha ensuite la tête, par rapport à sa dernière remarque sur le cadeau, la regardant dans les yeux.

"En tout cas...bien sûr que ces plumes me plaisent, c'est un très beau cadeau. Je sais que ça signifie beaucoup, j'en prendrais grand soin."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayumi Blaz

avatar

Messages : 556
Date d'inscription : 26/11/2015
Age : 25
Localisation : Au château de Risua

Guilde/Groupe : membre du personnel de Arcades

Feuille de personnage
Age: 19
Métier: esclave
Double compte: Méphisto Ruthven, Sélène Keïrsos

MessageSujet: Re: Rendez-vous en terre inconnue [Silvas et Ayumi] [fini]   Jeu 14 Avr - 11:10

Silvas m’a rapidement rejoint en voyant que je n’arrive pas à ouvrir la porte, semblant ne pas comprendre ce qui se passe, du moins jusqu’à ce que ses hommes se mettent à parler de l’autre côté de la porte. Je lui laisse donc la place prête de la porte, alors qu’il se met à parler aux farceurs, menaçant d’une punition ceux n’arrivant pas à faire l’exercice du jour. Cela me faut légèrement glousser, alors que je suis appuyée contre son bureau en attendant.

Derrière la porte, on entend des loups inquiets se demandant quoi faire exactement maintenant, surtout suite à cette menace que Silvas va bien mettre à exécution, d’ailleurs, ce dernier a l’air de se retenir de rire, s’écartant de la porte en me disant que la voie va être libre dans quelques minutes, comme par magie. Je glousse légèrement à cette remarque, le loup continue alors que le fait que je ne le dérange pas du tout au contraire, ses hommes sachant se débrouiller sans lui, chose que j’ai remarqué avec cette blague, je peux rester ici autant que je veux, mais qu’il peut les convaincre de partie plus vite si je souhaite vraiment partir.

Je souris grandement alors que je réfléchie rapidement, Arcades m’a donné, si on peut dire, ma journée, n’ayant aucune sortie spéciale aujourd’hui, voulant prendre un peu de temps pour lui, mais le regarde de Silvas dans mes yeux me fait sortir de mes pensées avec un petit hochement de tête, me confirmant que les plumes lui plaisent énormément, que c’est un très beau cadeau et qu’il va en prendre grand soin, surtout qu’il a l’air de savoir ce que cela signifie pour moi, le fait de lui donner mes plumes.

Je rougis légèrement tellement je suis contente et vu que finalement je ne le dérange pas, autant rester encore un peu ici, je regarde encore un peu le bureau avant de dire :

- C’est donc ici que tu travail quand tu n’es pas sur le terrain ou en entrainement avec ton escouade ? C’est joli, sinon je veux bien rester encore un peu si cela ne te dérange pas, j’ai beaucoup survolé se bâtiment durant mes balades aériennes sur Risua, j’ai toujours eu envie de le visiter afin de savoir ce qu’il contient, tu veux bien être mon guide ? Si ça ne te dérange pas bien sûr, on peut rester ici et discuter.


J’aime bien Silvas, avec lui c’est si facile de parler, et malgré les taquineries de ses hommes, je suis contente d’être venu pour le voir. Je me redresse de mon appuie et le regarde dans les yeux attendant sa réponse. Pendant ce temps-là, de l’autre côté de la porte, ses hommes semblent les avoir libérés avant de s’être sauver sans demander leur reste, ayant quand même glisser un petit mot sous la porte pour Silvas et qui dit :

« On vous laisse tranquille avec votre belle, on voulait seulement vous aidez à conclure et avoir de quoi vous vannez aux entrainements, bye. PS : faites attention si vous allez trop loin, les murs ont des oreilles »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvas Drakmir

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 15/03/2016
Age : 23
Guilde/Groupe : Les Veilleurs - Aventuriers

Feuille de personnage
Age: 28
Métier: Chef de Guilde
Double compte: Liam Varrel / Seth Owen

MessageSujet: Re: Rendez-vous en terre inconnue [Silvas et Ayumi] [fini]   Jeu 14 Avr - 14:51

L'altercation avec ses hommes passée, Silvas s'écarta donc de la porte pour rejoindre Ayumi, qui attendait prés du bureau. Elle entama la discutions, d'abord sur son bureau puis sur le bâtiment de la milice, en général. Elle aimerait bien en voir l'intérieur. C'est vrai que la base était un endroit un peu mystérieux pour les gens de l'extérieur. Il n'était pas vraiment visitable sans bonne raison et la bâtisse était immense. Que pouvait-elle bien cacher ? Il eut un bref sourire avant de faire oui de la tête, répondant d'abord à la première partie de sa question.

"C'est ici oui, chaque officier à le droit à des quartiers plus ou moins grands en fonction de leurs responsabilités. Ceux ci sont plutôt modestes, mais suffisant pour moi. J'y passe pas mal de temps, avec toutes les tâches administratives à remplir...Pour chaque mission, un compte rendu à rédiger. Enfin, je préfère largement être en mission ou à l'entrainement"


Puis concernant la visite de la base, il réfléchit un instant avant de donner sa réponse. En qualité d'officier, il pouvait aller quasiment partout, mais avec une civile ? Ils ne pourraient pas tout voir non plus. Il finit par sourire légèrement.

"Et ce sera un plaisir de te faire visiter, il y aura moyen d'en voir une grande partie. Dont certains endroit pas très connus du public. Tu vas être une privilégiée pour le coup. " fit-il avec un bref sourire amusé. "On pourra discuter en même temps"

Il ouvrit la porte et vit le morceau de papier à ses pieds. Arquant un sourcil, il s'en empara pour le lire vite fait. Ah la la...Ils étaient irrattrapables. Mais c'est ce qui faisait la réputation de son unité. Une des meilleurs cohésions de la milice. Malgré leurs airs de rigolos, ils faisaient partis des combattants les plus doués. C'était un peu sa fierté, même s'il avait tendance à ne pas se jeter tout les lauriers, modeste de nature.

Il rangea le papier dans sa poche avec un bref sourire.


"Je crois qu'ils ont compris la leçon, ils devraient nous laisser tranquille"

Il se retrouva donc dans le couloir avec Ayumi, jetant un bref coup d’œil pour voir si ses hommes ne réservaient pas de coup fourrés. Visiblement non, ils étaient sincères.


"Ici, c'est les quartiers des officiers. Il y à d'autres bureaux et chambre à l'étage au dessus, plus grands. Mais pour ceux de mon rang, on est stationnés ici. Au rez-de-chaussés, juste en dessous, c'est les quartiers des soldats et la salle d'entrainement ou tu étais tout à l'heure. Si tu ne veux pas refaire sensation, on va éviter de s'y rendre"
fit-il avec un bref sourire. Oui, inutile de redonner des armes à ses soldats.

Puis s'engageant dans le couloir pour changer d'aile du bâtiment, il demanda au passage, à Ayumi, continuant la discutions.

"Arcades t’a laissé l’après-midi ? C'est vraiment sympa de sa part"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayumi Blaz

avatar

Messages : 556
Date d'inscription : 26/11/2015
Age : 25
Localisation : Au château de Risua

Guilde/Groupe : membre du personnel de Arcades

Feuille de personnage
Age: 19
Métier: esclave
Double compte: Méphisto Ruthven, Sélène Keïrsos

MessageSujet: Re: Rendez-vous en terre inconnue [Silvas et Ayumi] [fini]   Ven 15 Avr - 0:02

Silvas se tourne vers moi avec un petit sourire avant de me rejoindre à son bureau, commençant alors à répondre à mes questions, d’abord celle au sujet de son bureau, chaque supérieur a le sien, même si les plus hauts gradés en ont des bien plus vaste que celui-ci, mais cela lui convient parfaitement, surtout pour faire ses rapports, papiers administratifs et compte rendu de missions. M’avouant qu’il préfère largement partir en missions ou en entrainements, mais c’est le passage obliger quand on est un gradé avec sous ses ordres des hommes.

Après, il prend quelques instants pour réfléchir sur le fait de me faire visiter la base de la milice avant de finalement me dire avec un sourire, que je vais être un privilégier, ce qui me fait un peu rire au vu de mon statut, et que qu’il va se faire un plaisir de me servir de guide, me montrant alors des zones pas forcément accessibles au publics. Il rajoute à la fin qu’on peut aussi discuter par la même occasion, je ne dis pas non, au contraire, durant le bal, on n’a pas vraiment eu le temps de vraiment parlé et faire connaissance, il faut dire entre l’homme ivre et la jeune noble, ce n’est pas simple.

Il m’ouvrit alors la porte pour m’inviter à le suivre, remarquant aussi au passage le fait que ses hommes nous ont libérer de son bureau, ce dernier prend un mot qui se trouve à ses pieds et le lit rapidement avant de prendre un sourire amusé en le rangeant dans sa poche, annonçant qu’ils sont compris la leçon avec sa petite menace de toute à l’heure et qu’on va avoir la paix. Chose qui me soulage fortement, ce genre de taquinerie, je m’en passe bien.

Commence alors la visite de l’endroit, d’abord nous sommes ici dans le quartier des officiers, à l’étage au-dessus, il y en a aussi avec des chambres en plus grand, étant pour les plus hauts gradé, ceux du siens sont stationné ici, dans cet étage, juste en dessous, au rez-de-chaussée, il y a les quartiers des soldats avec les salles d’entrainements, où nous n’allons pas nous rendre, afin d’éviter que j’y fasse encore sensation, ce qui m’arrache un rougissement suivi d’un petit tirage de langue discrètement dans son dos, ce n’est pas ma faute si tu ne sais pas tenir tes hommes Silvas et qu’on s’imagine des choses. Bien sur le tout avec un sourire qu’il me dit cela alors que nous nous engageons dans une autre aile du bâtiment via un couloir, le loup me demande alors si Arcades m’a laissé mon après-midi et que c’est gentil de sa part, je lui réponds alors :

- En faites, c’est surtout qu’il n’a pas besoin de moi aujourd’hui, voulant se reposer et prendre un peu de temps pour lui ainsi que faire un peu de paperasse au passage, j’ai de la chance de pouvoir sortir pour faire ce que je peux faire dans ses cas-là, comme venir te voir ou faire une longue ballade dans le ciel de Risua, quand je ne fais pas un sieste sur les toits du château quand il fait beau, chose que les gardes profitent pleinement quand je le fais, car je fais en sorte de déniché des coins où il ne me trouve pas justement, aimant pas trop que le fasse, mais en même temps, cela montre les petites faiblesses de sécurité via les toits.


Je ris légèrement quand je l’ai fait la première fois, je n’ai pas pu résister d’aller y faire un tour pour avoir un point de vue du château avant de m’y endormie, Arcades m’a cherché dans tout le château avant qu’un garde me retrouve endormie dans un coin des toits, certes mon maitre n’a pas été très content, au vu qu’on m’a demandé de ne pas y aller, surtout pour que je ne me fasse pas tirer dessus comme un pigeon, mais après coup, cela a été un mal pour un bien, ayant montré un défaillance dans la sécurité et que les toits sont mal protéger et surveiller, du moins certains endroit, donc en général on me fiche la paix quand j’arrive à trouver un coin caché aux yeux des gardes.

Je continue donc la visite avec lui tranquillement, alors que nous je continue la discussion alors qu’on ne va pas tarder à arriver dans l’aile suivante :

- Sinon toi ? Tu n’as pas de jour de repos de temps en temps ? Afin de prendre du temps pour toi, être avec sa famille ou encore celle que tu aimes, un loup comme toi doit avoir des prétendantes à foison non ? Surtout quand j’ai vu la réaction de tes hommes, tu ne dois pas en manquer je me trompe et elles doivent venir te rendre visite souvent non ?

Pourquoi je pose cet question moi ? Pour me rassurer ? Surement, ou seulement faire la conversation et savoir si ce comportement est tout à fait normal, il a semblé si calme, comme si c’est la routine pour lui. J’espère seulement ne pas l’indisposer avec ça, je rajoute donc vivement et rapidement :

- Tu n’es pas obliger de répondre, c’est ta vie privée après tout, je n’ai pas à savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvas Drakmir

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 15/03/2016
Age : 23
Guilde/Groupe : Les Veilleurs - Aventuriers

Feuille de personnage
Age: 28
Métier: Chef de Guilde
Double compte: Liam Varrel / Seth Owen

MessageSujet: Re: Rendez-vous en terre inconnue [Silvas et Ayumi] [fini]   Ven 15 Avr - 0:55

Le loup quittait l'aile des dortoirs et quartiers d'officier pour rejoindre un grand bâtiment central, qu'on appelait le Hall parmi la milice, et qui permettait de rejoindre n'importe quelle section du bâtiment en un rien de temps. C'était un point important, tout le monde s'y croisait et c'est évidemment ici que les visiteurs extérieurs arrivaient et pouvaient trouver la réception. Eux, ils étaient au premier étage, le long d'un corridor qui permettait de voir, entre les colonnes, la grandeur du bâtiment. En dessous, on pouvait voir l'accueil et la réception. C'était aussi évidemment l’endroit le plus gardé. Saluant d'un signe de tête les collègues qu'il croisait, il constata que leur présence ne soulevait aucune interrogation. C'était tant mieux. Certains le saluait, mais rien de plus.

Il écouta donc Ayumi lui expliquer tout à propos de cet après-midi de repos, qu'elle en profitait souvent pour se balader ou aller sur les toits. Un petit rire suivit ses dires, preuve sûrement de la résurgence de souvenirs marrants. Maintenant qu'il y pensait, Silvas avait encore vu récemment des gardes et archers sur les toits, là ou d'habitude il n'y avait personne en poste. Avec un bref sourire amusé, il commenta.


"Oh, voilà donc qui explique pourquoi j'ai vu récemment des archers sur les toits. On dirait bien que tu participe à la défense du château !"

Silvas réfléchissait un instant, sans s'arrêter de marcher, à ou aller en premier. Il ne pouvait pas entrer dans les salles de l'état major. Même seul, il lui faudrait une bonne raison, comme une convocation de mission. Et impossible de tricher, la salle était bien gardée...Mais pas contre, il connaissait une des pièces impressionnantes de la base, qui elle n'était pas si peuplée que ça.

Évidemment, Ayumi lui rendit la pareille en lui demandant s'il avait des jours de repos, avant d'aborder un sujet un peu surprenant. Ses relations. Familles...puis petite amie ? Admiratrice ? La geai avait visiblement une image de lui un peu différente de la réalité. Il ne sût pas trop quoi répondre sur le coup, touchant un sujet dont il parlait relativement peu en fait, voir pas. Il hésita un bref instant avant de répondre.


"Des jours de repos...Oui, j'en ai évidemment. Mais je n'ai pas vraiment de famille à qui rendre visite, donc je les passe la plupart du temps ici." Il n'avait pas l'air attristé, alors il ajouta pour expliquer "J'ai grandis à l'orphelinat de Risua, donc ça à toujours été ainsi. La milice est ma famille"

Pour la seconde partie de la question, il toussota légèrement avant de continuer. Celui lui faisait bizarre qu'Ayumi s'intéresse à ça. Surtout qu'elle précisa avec précipitation qu'elle ne voulait pas le déranger.

"Oh non, ne t’inquiète pas. Après l’accueil que t'as réservé mes hommes tu as le droit de savoir. En fait non, pas de petite-amie ni de prétendantes. Je suis parfois absent quand je dois aller en mission, je fais un métier dangereux, peu de personne acceptent ça" Il était un peu gêné de parler de ça, alors il précisa simplement "Quand à mes soldats, il sont très taquins là dessus simplement. Pour une fois que c'était moi la potentielle cible, ils se sont sûrement dit que c'était l'occasion de rire un bon coup"

Puis il demanda à son tour, alors qu'il franchissait un couloir menant à l'aile ouest.


"Et toi alors ? De la famille dans les environs ? Une personne qui partage ton quotidien ?"

Était-ce par simple et innocente curiosité ? Peut être, peut être pas. Qui sait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayumi Blaz

avatar

Messages : 556
Date d'inscription : 26/11/2015
Age : 25
Localisation : Au château de Risua

Guilde/Groupe : membre du personnel de Arcades

Feuille de personnage
Age: 19
Métier: esclave
Double compte: Méphisto Ruthven, Sélène Keïrsos

MessageSujet: Re: Rendez-vous en terre inconnue [Silvas et Ayumi] [fini]   Ven 15 Avr - 13:53

Que c’est beau, lorsqu’on tourne, on se retrouve dans le bâtiment principal, avec le hall d’entrée et l’accueil, vu du haut comme ça, c’est impressionnant, j’ai beau voire beaucoup de chose depuis les hauteurs, tout change du tout au tout quand on passe du bas, à la hauteur comme ça, je ralentie même un peu ma marche afin de profiter encore un peu de la vue, le rez-de-chaussée grouille de vie. On croise d’autres milicien sur le chemin, qu’on salut et qui nous salut rapidement, sans rien nos dire plus sur le fait de notre présence ici, surement que ça ne dérange pas.

Après avoir dit pour les toits et le fait que les gardes en profitent pour savoir où se trouve les failles à ce niveau-là, Silvas comprend mieux alors pourquoi il a maintenant des archers et des gardes à des endroits dénuer avant, ajoutant que je contribue à la sécurité du château, ce qui me fait légèrement rouler des yeux, car même si je suis contente de rendre service, en attenant, cela me retire des endroits sympa pour dormir en profitant du soleil sur mes plumes, les chauffant doucement au passage, c’est si agréable.

Par contre, quand je mets à parler de sa famille, d’une possible petite amie, le loup met un peu plus de temps à me répondre, hésitant un bref instant avant de me répondre, oui, il a des jours de congé, mais il n’a pas vraiment de famille à qui rendre visite, passant donc le plus clair de son temps ici, à la base de la milice. Par contre, quand Silvas m’apprend le fait qu’il est un orphelin ayant grandi à l’orphelinat, je ne peux retenir une petite larme avec une grosse envie de lui faire un câlin, même s’il ne semble pas triste, que cela a toujours été ainsi et que la milice, tout comme ses hommes, sont maintenant sa famille.

Le loup continue donc comme si de rien n’est, toussant légèrement, répondant que j’ai le droit de savoir au vu du comportement de ses hommes envers moi à mon arriver. Le milicien n’a pas de petite amie et de compagne, surtout à cause de son métier, le danger et les longues absences, peu de monde l’accepte vraiment. C’est un peu triste non… Il change donc rapidement de sujet ajoutant que ses hommes sont très taquins là-dessus, et que pour une fois c’est lui la potentielle cible, ils ne se sont pas gêner, surtout si c’est l’occasion de rire un bon coup. Je comprends un peu mieux, je suis un peu plus soulager aussi, même si je ne suis pas encore à l’aise avec ça.

Alors qu’on arrive enfin dans la nouvelle aile, ayant fini de franchir le bâtiment principal, Silvas me retourne la question vis-à-vis de ma famille et de mes amours, sur le moment je rougis légèrement, mais c’est de bonne guerre non ? Je me reprends donc rapidement et lui répond avec un petit sourire :

- Je n’ai que ma mère en famille, n’ayant jamais connu mon père, vivant chez le maître où je suis venu au monde, du moins je le pense, je n’ai pas de nouvelle d’elle depuis qu’il m’a vendu, cela me pèse un peu, mais je lui ai promis d’être une gentille fille en partant et de ne jamais être un poids pour mon maître, même si cela inclus de ne plus jamais la voir.


Je soupire un peu, afin de calmer la monter de larme arrivant, je n’ai pas parlé de ma mère avec quelqu’un depuis des années, en faites c’est la première fois je crois, ou je m’en souviens plus… Je me reprends rapidement et continue vivement :

- Sinon, je partage ma vie avec personne, du moins mon cœur, vu que je vis avec les deux jeunes femmes que tu as vues, Arcades et Sora, sans compter tout le personnel du château. Je ne manque pas vraiment de compagnie c’est sûr.


Je ne lui dis pas que j’ai envie d’avoir quelqu’un un jour dans ma vie, mais je n’en ai pas le droit, Arcades m’a fait comprendre que je dois rester à son entière disposition et que donc toute romance m’est interdite, surtout sans son autorisation et encore, je suis sa propriété après tout, c’est normal de ne pas vouloir me partager avec quelqu’un, après tout, je suis l’un de ses favorites, comme certains le dit en parlant des esclaves qui sont proches de lui, personne n’a pas le droit de me toucher sans risquer sa colère, ceux l’ayant fait jusqu’à présent l’ont amèrement regretter.

Je change rapidement de sujet, surtout pour ne plus abordé ce sujet un peu gênant pour nous deux, surtout que je me demande si c’est vraiment juste de la simple discussion maintenant, même si c’est moi qui est lancé le sujet, sans vraiment comprendre moi-même pourquoi, je fini par dire alors tout simplement :

- Tu me conduis où maintenant ? J’ai hâte de voir ce que tu me réserve dans cette visite.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvas Drakmir

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 15/03/2016
Age : 23
Guilde/Groupe : Les Veilleurs - Aventuriers

Feuille de personnage
Age: 28
Métier: Chef de Guilde
Double compte: Liam Varrel / Seth Owen

MessageSujet: Re: Rendez-vous en terre inconnue [Silvas et Ayumi] [fini]   Ven 15 Avr - 15:24

Effectivement, l'alibi de la discutions sans arrière pensée commençait à s'effriter, et ça se ressentait. Écoutant la réponse avec intérêt, il comprit donc que la geai n'avait pour seule famille que sa mère, qu'elle ne voyait plus depuis un moment maintenant à cause de l'esclavage. Voilà un argument de plus pour le confirmer dans sa décision de ne jamais en prendre un, même s'il avait tout les droits pour le faire. C'était juste cruel. Priver quelqu'un de sa liberté et de sa famille pour une question d'argent ou d'égo...Il se sentait un peu triste pour la geai suite à ces aveux. Il l'aurait bien rassuré mais elle changea aussitôt de sujet, répondant à son tour à la question suivante. Personne pour partager sa vie non plus. ça devait être compliqué, en tant qu'esclave, en même temps.

Elle le ramena à la réalité en lui demandant ou ils se rendaient. Avec un bref sourire, il répondit donc, observant le couloir dans lequel ils se trouvaient désormais.


"On est dans une aile réservée à la formation des nouvelles recrues. On est au premier étage, ou se trouve une des salles les plus importantes de la base, et que je compte bien te montrer."


Il s'approcha d'une porte qui paraissait banale, et l'ouvrit en essayant de ne pas faire trop de bruit. Il voulait s'assurer qu'il n'y avait personne avant, car il ne savait pas trop si Ayumi avait le droit d'entrer là dedans. Heureusement, ce n'était pas une salle fréquentée en dehors de certains horaires.

C'était comme une bibliothèque, mais en bien plus jolie et fournie. La salle était ronde, avec une rotonde faites de piliers permettant d'accéder à des étages supérieurs et des balcons, par le biais d'escalier en bois. Les vitres étaient colorées, comme des vitraux, donnant à la pièce une atmosphère particulière, reposante. On s'y sentait bien, en sécurité. Sur les murs se trouvaient des rayons d'ouvrages, avec entre deux des représentations de certaines créatures peuplant le continent. Par exemple, un dessin de Monoblos annoté, montrant ses caractéristiques, faiblesses et points forts. Il y avait des tonnes de dessins de ce genre, mais pas que. Des cartes de certaines régions aussi, avec une immense carte du continent sur le mur en face de la porte, indiquant la positions des villes et des régions connues.


La salle était un condensé de savoir, dans une atmosphère incitant clairement à y rester, tant elle était calme, comme coupé du reste du bâtiment. Silvas eut un bref sourire. Combien d'heures il avait passé ici ? Il ne savait plus.

"C'est la salle de L'Atlas...On y trouve tout. La carte du monde connu, des informations sur toute la faune et la flore..C'est un véritable havre de paix, aussi. Elle est pas très connue car on ne la montre jamais d'habitude, seuls les miliciens ont y souvent accès, pour se renseigner pendant leur apprentissage ou avant de partir en mission. A cette heure ci, personne ne viendra par ici alors...nous sommes tranquilles un moment"

Il s'approcha du comptoir ou se trouvait d'habitude l'archiviste, qui était en repos aujourd'hui. Il y avait encore des livres ouverts sur certaines tables, des livres remplies de plantes séchées et d'annotations. Visiblement, l'alchimiste de la base était passé plus tôt dans la journée.

"C'est un des endroits les plus impressionnant de la base"


Il se tourna donc vers Ayumi, voir ce qu'elle en pensait. La salle était très haute en plus, donc si elle voulait voleter un peu, elle le pouvait totalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayumi Blaz

avatar

Messages : 556
Date d'inscription : 26/11/2015
Age : 25
Localisation : Au château de Risua

Guilde/Groupe : membre du personnel de Arcades

Feuille de personnage
Age: 19
Métier: esclave
Double compte: Méphisto Ruthven, Sélène Keïrsos

MessageSujet: Re: Rendez-vous en terre inconnue [Silvas et Ayumi] [fini]   Dim 17 Avr - 12:30

Après ce moment émotion, on va dire, Silvas me fait un léger sourire quand je lui demande où nous allons. Il me dit donc que nous sommes dans l’aile réserver aux nouvelles recrues et que comme nous sommes au premier étage, c’est ici que se trouve les salles les plus importante que le loup compte bien me montrer. D’un coup je suis de super bonne humeur et exciter comme une enfant, j’espère seulement qu’on ne va pas déranger trop de monde.

Silvas s’approche doucement d’un porte tout à fait banal avant de l’ouvrir doucement pour y jeter un coup d’œil dedans, surement pour voir s’il y a du monde ou pas avant de l’ouvrir complétement et de me faire entrer dedans, je n’arrive pas à retenir un wahou quand je vois cette bibliothèque qui sert aussi de salle d’étude. Cet endroit est magique, même la bibliothèque du château n’a pas cet atmosphère si particulier, j’avance doucement vers le milieu de la salle alors que le loup m’explique que nous sommes dans la salle de l’Atlas, qu’on y trouve de tout, des cartes du mondes, que je peux voir accrocher sur certains murs, à tous les connaissances de la flore et la faune, dont certains sont sous forme de schéma étalé contre les murs.

Il continue sur le fait que l’endroit est un havre de paix, chose que j’ai rapidement sentie, ses carreaux colorés projette des halos reposant dans la salle, je soupire d’aise tellement c’est cela, Silvas continue sur le fait que personne en dehors des miliciens ne connait cette salle normalement, étant interdite, là, je me sens vraiment comme une privilégier, surtout qu’il continue sur le fait qu’à cette heure-ci personne ne va venir nous déranger.

Je continue alors à regarder autour de moi, afin de tout voir et profiter pleinement alors, je ne me rends même pas compte que je mets doucement à voler alors que Silvas fini par le fait c’est la salle la plus impressionnante de la base, chose que je comprends parfaitement, Nelly va être jalouse en l’apprenant, elle qui adore lire, cet endroit est un paradis pour elle. Je furète alors partout où je peux, me mettant devant les différentes cartes et dessins sur mes murs, regardant les tranches des livres, j’en oublie même un peu le loup dans tout ça, qui me revient rapidement en tête, remarquant aussi au passage que je vole, c’est vrai que l’endroit est très vaste et haut de plafond.

Je me pose donc sur le sol dans la salle en me grattant la nuque avant de rejoindre Silvas en disant :

- excuse-moi, cet endroit est tellement magique que je ne me suis pas rendu compte vraiment de ce que je fais, merci de m’avoir montré cette salle si belle.


Je fais un tour sur moi-même en levant les bras en l’air pour montrer toute la salle avant de lui sauter au cou en ajoutant :

- Merci de m’avoir fait découvrir cet endroit, merci beaucoup.

Je reste un peu accrocher à lui avant de m’écarter avec un large sourire et de retourné rapidement regarder les endroits que je n’ai pas encore vu ici, je me demande bien ce qu’on va visiter ensuite, il a mis la barre tellement haut maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvas Drakmir

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 15/03/2016
Age : 23
Guilde/Groupe : Les Veilleurs - Aventuriers

Feuille de personnage
Age: 28
Métier: Chef de Guilde
Double compte: Liam Varrel / Seth Owen

MessageSujet: Re: Rendez-vous en terre inconnue [Silvas et Ayumi] [fini]   Dim 17 Avr - 16:22

Visiblement, la salle plaisait à Ayumi. Un bref sourire en coin, Silvas s'écarta donc du comptoir pour observer la furrie prendre son envol et explorer les hauteurs de la salle. Elle furetait partout, s'attardant sur les cartes, les schémas. Il savait très bien que c'était toujours assez impressionnant la première fois que l'on venait ici. Lui avait l'habitude, il avait pas mal parcourut ces livres et avait acquis quelques connaissances ici, en plus de tout ce qu'il avait apprit à l'académie. Avant chaque mission, il envoyait son unité ici se renseigner sur les dangers qui allaient les attendre. Il lui paraissait primordial d'être toujours bien préparé. Mais il se rappelait sa première entrée dans cette pièce, se revoyant regarder avec intérêt toutes les connaissances qui s'étalaient alors devant ses yeux.

Ayumi finit par redescendre pour se poser non loin de lui, encore enchantée apparemment.Elle devait avoir assez peu de distraction au vu de son statut. Alors il était plutôt content de voir que ça lui plaisait. Elle affirma assez vite trouver la salle belle et même magique, avant de s'approcher de lui pour se jeter à son cou.

Un peu surpris, il se mit toutefois à sourire assez vite, passant une main dans son dos pour la serrer légèrement contre lui, comme une sorte de câlin. Voilà qui faisait chaud au cœur à voir, tant de joie. Il la relâcha quand elle décida de s'écarter, avant qu'elle reprenne son envol.


"Content que ça te plaise. Reste autant de temps que tu voudras, nous avons le temps. J'ai un autre endroit à te montrer qui va beaucoup t'intéresser aussi je pense"

Un endroit qui allait même la concerner de tout prés. En effet, pas si loin que ça, il y avait le complexe ou s'entrainait l'unité aérienne de la milice, avec tout les équipements prévus pour. Elle aurait de quoi s'amuser ! Il attendit donc sagement qu'elle se pose de nouveau, avant de se diriger vers la porte. Il n'avait pas beaucoup de distance à franchir, si ce n'est un escalier. Le couloir était toujours désert, très peu emprunté par les miliciens à cette heure ci de la journée. Empruntant donc le couloir jusqu'au dit escalier, il tendit l'oreille pour savoir si l'unité aérienne était là. Visiblement non, ils les auraient entendus depuis.

L'escalier les amena au second étage. En haut des escaliers, on débouchait directement sur une grande salle ouverte, avec un toit en dôme vitré. Des colonnes partaient du plafond sur les cotés de la salle, qui était majoritairement vide, mais c'était un effet voulu. Des cerceaux, de tailles et grandeurs différentes, étaient suspendus dans le vide à certains endroits, faisant comme un parcours à suivre, parfois en slalom, ou en vrille. Juste en dessous de cet espace aérien se trouvait un grand bassin, rempli d'eau. Assez grand pour accueillir pas mal de monde. Il y avait des bannières, avec les symboles des unités aériennes et maritimes de la milice.

Il n'y avait pas une ambiance aussi particulière que la salle de l'Atlas, mais elle était assez calme quand même, même plutôt belle, avec les rayons de soleil passant par le dôme vitré pour se refléter dans le bassin plus bas.

"On est dans le dôme du second étage"
expliqua alors Silvas "On peut le voir de l'extérieur, on est tout en haut. Et ici, c'est le Complexe. C'est là que les furries aviaires et marins s'entrainent...Ils ont une salle pour eux, adaptée à leur besoins"

Il s'approcha du bassin et laissa trainer une main dedans. La température de l'eau était agréable, chauffée par les rayons de soleil tout au long de la journée. Il leva le regard vers l'espace "aérien", avec ses parcours de cerceaux.

"Je me suis dit que ça te plairait. Tu peux voler et la salle est faite pour. En tout cas, les furries aviaires de la milice adorent venir se défouler ici"

Il se demandait si elle allait se prêter au jeu ou simplement observer. Il était assez curieux de voir à quel point elle était douée pour voler. Il resta prés du bassin en tout cas, attendant sa réaction.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayumi Blaz

avatar

Messages : 556
Date d'inscription : 26/11/2015
Age : 25
Localisation : Au château de Risua

Guilde/Groupe : membre du personnel de Arcades

Feuille de personnage
Age: 19
Métier: esclave
Double compte: Méphisto Ruthven, Sélène Keïrsos

MessageSujet: Re: Rendez-vous en terre inconnue [Silvas et Ayumi] [fini]   Lun 18 Avr - 12:19

Je me suis tellement bien quand je lui ai sauté au cou, même pas une once de gêne en moi à ce moment là, même quand il m’a serré légèrement contre lui, après avoir passé une main dans mon dos pour me serré un peu plus contre lui. Après que j’ai repris mon envol pour me balader encore un peu dans la pièce, Silvas me dit être content que cela me plaise autant, avant de m’annoncer qu’il a un autre endroit à me montré qui va beaucoup m’intéresser aussi.

Je descends donc cette fois définitivement à ses côtés, une fois que j’en ai fini avec l’endroit, ayant bien envie d’emporter quelques livres avec moi, mais je garde seulement les noms en mémoire pour voir s’ils ne sont pas à la bibliothèque du château. Le loup se dirige vers la porte à ce moment là, je me mets donc à le suivre doucement avec un sourire sur le bec qui n’est pas prêt de partir. Rapidement nous arrivons à un escalier, traversant un couloir désert, nous montons donc au deuxième étage de l’aile où nous sommes, pour déboucher sur une immense salle avec un dôme de verre qui laisse filtrer le soleil.

Comme à la salle d’avant, je ne peux retenir un « Waouh » en voyant l’endroit, surtout que rapidement je m’aperçois qu’il est aménagé de façon très particulière, entre les cerceaux suspendus dans les airs et le bassin en contre bas, cet salle est prévu spécialement pour les oiseaux et les êtres marins, au vu de la profondeur qu’à l’air d’avoir le bassin et la hauteur du plafond, ce n’est pas possible autrement.

Silvas commence alors les explications, nous sommes sous le dôme du deuxième étage, où on peut voir l’extérieur depuis ici, nous sommes dans les hauteurs là, d’où le fait qu’on peut voir si bien toute la salle. Il continue en me confirmant que nous sommes dans la salle d’entrainement pour les races aviaires et maritimes, étant aménager spécialement pour eux.

Nous descendons auprès du bassin, où Silvas plonge sa main dedans rapidement, surement pour savoir la température de l’eau, mais mon regard repart rapidement vers les parties hautes de la salle, rapidement imiter par le loup, commençant à dire qu’il pense que je vais apprécier l’endroit, étant prévu pour qu’on y vole et comme je peux voler, ajoutant que les miliciens aviaires adorent se défouler ici.

C’est moi ou il me défie là ? Ou quelques choses du genre, je le regarde avec un large sourire sur le bec et m’envole rapidement jusqu’au début du parcours des cerceaux, je vais lui montré ce que je sais faire. En plus, cela va faire une occasion de testé mes réflexes en vol, dans le ciel de Risua, il n’y a pas beaucoup d’obstacle, à peine quelques oiseaux et encore.

- Prêt pour le spectacle ? je vais te montré de quoi un furry aviaire peut faire en plein vol, même si je ne suis pas aussi douer que les miliciens je pense.


Je prends alors une grande respiration, prend encore un peu de hauteur et commence le parcours avec une descente en piquer, suivie de plusieurs vrilles, slalom, devant par moment rabattre mes ailes contre moi pour passer dans le cerceau avant de les rouvrir toute suite après. Mais à un moment, je vais beaucoup trop vite et je n’ai pas le temps de faire correctement le mouvement, me prenant le cerceau en plein dans l’aile, ce qui me fait tourné sur moi-même avant de descendre un piquer vers le bassin où j’atterrit violemment, n’ayant pas réussie à reprendre le contrôle de ma chute, me coupant le souffle, me sonnant aussi un peu au passage.

Je coule doucement au fond de l’eau, arrivant pas à nager vers la surface, l’air ayant quitté mes poumons sous l’impacte avec l’eau, je ne suis pas une très bonne nageuse de base, mais avec ça en plus, je ne peux que me laisser engloutir par les eaux, Silvas, à l’aide….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvas Drakmir

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 15/03/2016
Age : 23
Guilde/Groupe : Les Veilleurs - Aventuriers

Feuille de personnage
Age: 28
Métier: Chef de Guilde
Double compte: Liam Varrel / Seth Owen

MessageSujet: Re: Rendez-vous en terre inconnue [Silvas et Ayumi] [fini]   Lun 18 Avr - 13:51

C'est avec amusement que le loup constata qu'Ayumi prit ses paroles comme un défi. Oui, il voulait voir de quoi elle était capable. Il ne voyait pas souvent les aviaires à l’œuvre ici, mais il était toujours impressionnés. Les forces aviaires faisaient partie des meilleurs. Elles pouvaient rejoindre une position en un rien de temps et supplantaient clairement la plupart des furries, qui ne peuvent pas voler. Ayumi n'avait pas d'entrainement militaire et devait avoir peu d'occasion de voler, mais il était curieux de voir comment elle se débrouillait.

La furrie prit aussitôt son envol, prenant de la hauteur avant de rejoindre les cerceaux. Elle se mit à suivre alors le parcours déjà formé, alternant vrilles et slalom à une vitesse qui surprit le loup. Elle se débrouillait très bien ! Avec un bref sourire, il observa le vol de la geai, se demandant quelles sensations ça devait être, de voler comme ça ! Il arqua un sourcil en voyant subitement la geai tourner sur elle même, touchant un cerceaux de son aîle. Il la vit alors tomber en piqué dans l'eau, dans un plongeon assez violent, soulevant beaucoup d'eau. Ce qui l'inquiéta sur le champs.

Les forces aviaires faisaient souvent ce genre de mouvement, mais ils s'étaient entrainés à la nage avant et ils avaient une forme physique leur permettant de résister au choc. Il s'approcha du bassin pour voir si la geai allait remonter d'elle même. Ses craintes se confirmaient. Il se débarrassa aussitôt de sa veste pour ne pas être embêté avec, et se jeta à l'eau, plongeant de suite vers la geai. C'est là qu'il pouvait se féliciter de venir souvent ici s'entrainer à la nage. Il n'eut pas trop de mal à rejoindre l'oiseau, qui n'arrivait visiblement pas à remonter à cause de ses ailes. Il l'attrapa alors par la taille, d'un bras, pour l'attirer contre lui, avant de se propulser vers la surface, avec ses pieds et sa main libre. Il avait la force pour, la furrie était plutôt légère, et même alourdie par l'eau et ses plumes trempées, ce n'était pas insurmontables.


Ils atteignirent en quelques secondes la surface. Il prit une inspiration salvatrice, avant de tourner son regard sur la geai, inquiet.

"Ayumi, ça va ?"

Elle n'avait séjourné que brièvement dans l'eau, quelques secondes. Plus de peur que de mal...Au pire, elle avait bue la tasse. Il prit un léger sourire et tenta de dédramatiser la situation, avec humour.

"Tu n'es pas encore prête pour le grand plongeon...Belle tentative quand même, mais je crois qu'il te manque un aileron ou des branchies"

Il attira doucement la geai vers le bord du bassin, la gardant contre lui. Il se doutait qu'elle n'était pas en état de nager toute seule, de suite. Heureusement le bassin était incliné, si bien qu'à un moment, il avait pied tout les deux. Quand il sentit les pieds d'Ayumi toucher le sol, il s'arrêta, posant sur regard sur celui de la geai.

"Voilà, ça ira déjà beaucoup mieux ici. En tout cas...belle performance, là haut. Tu faisais une superbe furrie aviaire"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayumi Blaz

avatar

Messages : 556
Date d'inscription : 26/11/2015
Age : 25
Localisation : Au château de Risua

Guilde/Groupe : membre du personnel de Arcades

Feuille de personnage
Age: 19
Métier: esclave
Double compte: Méphisto Ruthven, Sélène Keïrsos

MessageSujet: Re: Rendez-vous en terre inconnue [Silvas et Ayumi] [fini]   Lun 18 Avr - 23:38

Alors que je coule doucement, je sens que quelqu’un plonge dans l’eau, j’ouvre les yeux et vois Silvas nager vers moi, m’attrapant alors par la taille avant de me coller à lui. Par reflexe, je m’agrippe à son pelage alors qu’il nous fait remonter rapidement à l’air libre. Dès que nous le sommes, je prends une pleine bouffée d’air frais avant de tousser fortement, crachant l’eau avaler. De son côté, le loup me demande si je vais bien, mais je suis trop occupée pour l’instant à reprendre mon souffle et recracher l’eau que j’ai avaler, même si je n’ai pas eu le temps d’en boire beaucoup grâce à Silvas qui est venu à mon secours.

D’ailleurs, il continue alors en plaisantant sur le fait que je ne suis pas prête pour le grand plongeon, malgré une belle tentative, mais il me manque des atouts marins pour cela aussi. Cela m’arrache un petit gloussement de douleur, ayant mal à la poitrine et aux poumons suite au vidage d’air forcé lors de mon atterrissage dans l’eau. Silvas commence alors à nous ramener vers le bord du bassin jusqu’à ce que nos pieds touchent le fond, une fois cela fait, le loup me regarde alors dans les yeux et me dit que tout ira mieux maintenant, avant de me complimenter sur ma performance de vol, que je suis une superbe furry aviaire.

Je rougis légèrement et l’arrose vivement en lui tirant la langue avant de dire d’une voix un peu essoufflée :

- Beau parleur va, je suis sûre que les aviaires de la milice sont bien meilleur que moi et plus gracieux. Sinon merci de m’avoir secouru, je vais bien grâce à toi, tu es vraiment mon chevalier blanc à force.


Mais d’un coup, une chose me revient un peu en pleine face, en fait, c’est quand je remarque que Silvas n’a plus sa veste sur lui, que je me rappelle que pour a part, j’ai encore mes vêtements encore sur moi, trempé et transparent donc… Mon visage doit prendre une teinte vermillon quand je remarque ça, ayant jeté un œil à ses derniers avant de pousser un cri légèrement aigu, mettant mes bras autour de ma poitrine pour la cacher avant de m’enfoncer jusqu’au cou dans l’eau en tournant le dos au loup. Il m’a vu comme ça ? Je regarde derrière mon épaule, toujours rouge avant de lui demander :

- Tu as vu quoi ? Sinon, tu n’as pas des habits à me prêter le temps que les miens sèches s’il te plait ? Ou un endroit que je peux utiliser en attendant, excuse-moi pour ce désagrément.
Je reste rouge et fait quelques bulles dans l’eau, essayant de dissiper la gêne monstre qui m’habite maintenant, cela va m’apprendre à vouloir faire ma belle pour impressionner quelqu’un, résultat, je suis trempé, j’ai failli me noyer et j’ai un peu mal à l’aile, même si ce n’est que passager, la prochaine fois je vais me contenter d’être humble et pas faire ma frimeuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvas Drakmir

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 15/03/2016
Age : 23
Guilde/Groupe : Les Veilleurs - Aventuriers

Feuille de personnage
Age: 28
Métier: Chef de Guilde
Double compte: Liam Varrel / Seth Owen

MessageSujet: Re: Rendez-vous en terre inconnue [Silvas et Ayumi] [fini]   Mar 19 Avr - 1:43

La geai allait bien, prenant un peu de temps sur le coup pour reprendre son souffle, se laissant trainer jusque le bord du bassin. Elle retrouva assez de vigueur pour l'arroser en réponse à ses paroles, cachant un petit rougissement qui n'avait pas échappé à Silvas. Un peu amusé, il se couvrit le visage d'une main, trouvant marrant la façon dont elle l’appelait. Le chevalier blanc...Voilà quelque chose dont il se souviendrait. Il s'apprêtait à répliquer aussi vivement qu'elle, en lui envoyant de l'eau, mais elle devint soudainement totalement violette, poussant même un petit cri aiguë. Ne comprenant pas, il baissa les yeux sur la geai...Ah. Avec l'eau, ses vêtements étaient devenus transparent, laissant apparaître sa poitrine. Il devint un peu rouge, détournant aussitôt le regard, ne voulant surtout pas donner l'impression qu'il profitait de la vue. Il était trop respectueux pour ça.

Il n'avait pas fait attention, trop occupé sur le fait de la sortir de l'eau. Mais elle avait ses raisons de s'en méfier. Il fit vivement non de la tête quand elle lui demanda.

"Hm..Je..Non, je n'ai rien vu, rassure toi." Il s'écarta donc pour la laisser tranquille, avant de sortir de l'eau, prenant appuis sur le bord du bassin "Je vais te chercher ça. Je te laisse ma veste, tu peux l'utiliser si tu veux en attendant. Il doit y avoir des serviettes prés des râteliers d'armes, et tu peux aller dans les vestiaires, c'est la porte bleue"

Il s'empara d'ailleurs d'une de ces petites serviettes pour se sécher rapidement, histoire de ne pas attirer trop l'attention en goutant partout. Il jeta un coup d’œil à son pantalon, détrempé et qui le collait, qu'il essora un peu avant de retirer sa ceinture d'arme alourdie par l'eau. Puis il se dirigea vers la sortie, le poil encore mouillé en aplati, ce qui lui donnait une allure assez drôle. Il n'avait pas trop de crainte concernant les gens qu'il croisait : Il avait l'habitude d'aller piquer une tête de temps en temps. Bon, d'habitude il ne faisait pas le trajet du retour avec des vêtements mouillés, mais peu importe. Quelques gardes prirent un air surpris en le voyant dans cet état, mais ils laissèrent vite passer. Il ne s'inquiétait pas trop pour la geai : tout comme la salle de L'atlas, le complexe n'était pas un endroit visité en dehors des séances d'entrainements. Elle y serait tranquille en attendant.

Il se dépêcha évidemment d'aller chercher de quoi. Il ne trouverait rien dans ses affaires à lui : Il était plus grand qu'elle et il n'avait pas d'ailes. Alors il s'arrêta à la blanchisserie de la base et profita de l'absence de l'intendant pour prendre discrètement un haut pour furry aviaire, et un pantalon qu'il estima être de bonne taille pour la geai. C'était des vêtements en tissus, très simples, mais comme c'était du temporaire, rien de gênant. Il reprit la direction du complexe. Il n'avait pas prit de vêtements chauds pour lui, mais peu importe. Il se changerait plus tard. Son pantalon était déjà en train de sécher, de toute façon.

Il ouvrit prudemment la porte du complexe, histoire de ne pas surprendre la geai non plus au cas ou elle ne serait pas dans le vestiaire, avant de rejoindre la porte bleue et de toquer.


"Je te laisse des vêtements secs devant la porte. Je n'ai rien trouvé d'autre, j’espère que ça t'ira. Tu peux les récupérer, je ne regarde pas"

Il déposa les vêtements et s'éloigna donc un peu de la porte, avant de s'appuyer contre le mur pour jeter un coup d’œil à l'espace aérien ou Ayumi volait encore il y à quelques minutes. Ce qui lui laissait un peu de temps pour laisser ses pensées vagabonder. Il ne savait plus trop quoi penser de tout ça. Il n'avait pas passer autant de temps avec une femme depuis un moment, et il avait l'impression que ce n'était pas que de l'amitié qu'il éprouvait. Un poil confus, se demandant ce qu'en pensait la geai de son coté et si elle y songeait aussi, il réfléchissait simplement à la situation dans son coin, laissant donc tout son temps à la geai pour se changer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayumi Blaz

avatar

Messages : 556
Date d'inscription : 26/11/2015
Age : 25
Localisation : Au château de Risua

Guilde/Groupe : membre du personnel de Arcades

Feuille de personnage
Age: 19
Métier: esclave
Double compte: Méphisto Ruthven, Sélène Keïrsos

MessageSujet: Re: Rendez-vous en terre inconnue [Silvas et Ayumi] [fini]   Mar 19 Avr - 11:36

Alors que je me cache toujours, n’ayant pas remarqué le rougissement du loup lorsqu’il a regardé mon corps, ce dernier me répond qu’il n’a rien vue, malgré une petite hésitation, avant de s’éloigner de moi, me laissant un peu d’espace, pour ensuite sortir de l’eau en s’appuyant sur le rebord du bassin. Pour l’instant, je ne bouge pas, de toute façon je ne peux pas sortir de l’eau sans tout montré, Silvas me dit qu’il va me cherché des vêtements, ajoutant que je peux utiliser sa veste en attendant, indiquant les serviettes se trouvent aussi prêt du râtelier d’armes ainsi que les vestiaires via la porte bleu.

Je lui réponds un oui et un merci avant de le voir disparaitre dans les couloirs de la base, encore trempé par son bain, j’espère qu’il ne va pas avoir de soucis à cause de ça. Une fois Silvas partie, je sors à mon tour de l’eau, de la même façon que lui, ayant assez d’énergie et de force maintenant, je soupire en voyant l’état de mes vêtements. Je vais donc prendre deux serviettes et retire mes vêtements avant de me sécher et de mettre les serviettes autour de ma taille et de ma poitrine, juste le temps que j’essore mes habits au dessus de l’eau. Maintenant ça fait, je range rapidement la veste du loup ainsi que sa ceinture, histoire que cela ne traine pas plus longtemps par terre, et me rend dans les vestiaires.

Personne, comme attendu je pense, je visite rapidement l’endroit et trouve des douches, c’est vrai que j’ai froid, mais je trouve surtout un étendoir, sur lequel je mets mes vêtements à sécher avant d’aller cette fois sous la douche, me réchauffer un peu en attendant le retour de Silvas. Pendant ce temps là je médite un peu, le milicien doit en avoir un peu marre de venir à mon aide et à mon secours, certes s’est son travail mais quand même, je ne suis qu’un poids pour lui, non ?

Je soupire en pensant à ça, mais en même temps, je suis tellement heureuse et contente quand il me prend dans ses bras, quand je sens sa fourrure sous mes mains, son odeur dont je ne peux m’empêcher de m’enivrer un peu. Je secoue ma tête, mais tu pense à quoi ma fille là, tu n’es qu’une personne comme une autre pour lui, quelqu’un qu’il a sauvé, il est seulement gentil avec toi, rien d’autre, tu n’es qu’une esclave après tout et l’amour t’es interdit, surtout que je ne souhaite pas lui attiré des ennuies, Arcades n’est pas tendre avec ceux touchant à ses esclaves sans son autorisation.

D’un coup, alors que j’éteins l’eau pour me sécher complètement cette fois, j’entends la porte du complexe s’ouvrir, Silvas est de retour ? Je remets les serviettes sur moi au cas où et attend, tendant l’oreille doucement avant qu’on frappe à la porte des vestiaires suivie de la voix du loup m’indiquant qu’il laisse les vêtements trouvé devant la porte, espérant que cela me va, finissant sur le fait que je peux les prendre sans soucis, Silvas ne va pas regarder. Je réponds un merci à travers la porte et attend deux minutes avant d’ouvrir la porte pour attraper les vêtements.

Il s’agit d’un simple haut fait pour les aviaires et un pantalon en tissu tout aussi simple, il a du emprunter le haut à quelqu’un, car je le vois mal en avoir dans ses affaires personnels. Je fini de me sécher les plumes avant de mettre les vêtements sur moi, légèrement trop grand pour moi, mais ça ne se voit à peine. Une fois fini, je sors des vestiaires et retrouve rapidement Silvas un peu plus loin, regardant vers le dôme de verre de la salle, perdu dans ses pensées.

Je m’approche doucement, ne voulant pas lui faire peur et dit doucement, après avoir pris la veste et la ceinture du loup que j’ai rangé :

- Je suis prête Silvas, merci pour les vêtements, j’ai mis à éteindre les miens, d’ici deux-trois heures, ils devraient être sec, tient ta veste. Sinon, en attendant, on continue la visite ? Promis, je vais éviter de faire encore une bêtise du genre.


Je lui tends ses affaires et espérant ne pas l’avoir tiré de penser trop importante quand même, j’attends donc sa réponse avec un léger sourire, la bonne humeur s’étant un peu envoler j’ai l’impression, ou c’est le caractère silencieux de l’endroit qui fait cette impression.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvas Drakmir

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 15/03/2016
Age : 23
Guilde/Groupe : Les Veilleurs - Aventuriers

Feuille de personnage
Age: 28
Métier: Chef de Guilde
Double compte: Liam Varrel / Seth Owen

MessageSujet: Re: Rendez-vous en terre inconnue [Silvas et Ayumi] [fini]   Mar 19 Avr - 14:58

Le bruit de la porte du vestiaire qui s'ouvrait le sortit de ses pensées, le faisant se redresser lentement. Il jeta donc un coup d’œil pour voir Ayumi en sortir, prête et habillée avec les vêtements secs. Tout comme lui, elle avait l'air encore un peu humide mais c'était déjà beaucoup plus discret et confortable. Il répondit à son sourire par un autre et hocha doucement la tête.

"Mais de rien, je n'allais pas te laisser dans cet état. On reviendra chercher tes vêtements après, personne ne devraient y toucher ici. Ne t'en fais pas pour ça, ce n'est pas de ta faute, et il n'y à rien de grave"

Il se décala du mur avant de jeter un dernier coup d’œil au dôme, aillant déjà une idée de ou aller. Il ne restait plus grand chose à voir, après tout ils étaient quand même dans une base militaire, et non un établissement de luxe. Mais il y avait un dernier endroit qui valait le coup d’œil. Remerciant Ayumi en récupérant sa veste et sa ceinture d'arme, il se rhabilla donc en se dirigeant vers la porte. Encore une fois, ils n'avaient pas beaucoup de route à faire. Mais il expliqua quand même à Ayumi ou ils allaient et ce qu'ils manquaient, en marchant vers les escaliers les plus proches.

"On à fait globalement le tours des endroits les plus intéressants de la base. Après ce sont surtout des bureaux et des entrepôts, auquel on n'aura pas accès, ou alors on risque de déranger des miliciens, donc mieux vaut éviter. Il y à aussi les cachots au sous-sol mais je ne pense pas que tu veuilles aller y jeter un coup d’œil" Inutile de dire que ce n'était pas l'endroit rêvé à visiter "Il reste un endroit assez sympathique, et c'est là que nous allons"  

L'escalier qu'ils empruntèrent menaient au toit. Le plus haut point du bâtiment de la milice, un large espace entouré de balustrade permettant aux éventuels visiteurs de s'approcher du bord sans risques. Il se trouvait sur le point le plus haut, là ou se trouvait le dôme de verre, leur permettant de voir en contrebas le complexe ou ils se trouvaient l'espace d'un instant. Il n'y avait pas de garde en faction sur cette partie du toit, ils étaient plutôt sur les quatre de coins du bâtiments, dans des petites tours plus fortifiées et à la vue plus dégagée.

Le principal attrait de l’endroit, c'était bien évidemment sa vue splendide. Il avait la vision sur toute la cité, du château jusqu'au bas quartier, mais aussi les remparts et une partie de la plaine menant aux côte de Jhess. Leur arrivée fit partir quelques oiseaux qui avaient décidés de se poser là, départ que Silvas observa avant de jeter un coup d’œil à la ville.


"J'imagine que ça ne doit pas être une vue des plus surprenantes pour une furry aviaire...Mais personnellement j'aime beaucoup cet endroit. J'y viens de temps en temps, quand j'ai besoin d'un peu de calme ou d'air frais. On peux voir toute la ville, et parfois même, on distingue les chaînes de Darrow à l'ouest, quand le temps est clément. Et voyons le bon coté des choses, avec ce soleil, on sera sec en un rien de temps !"


Il lui fit un sourire avant d'aller s'appuyer sur une des balustrades pour jeter un coup d’œil aux environs. C'était calme et reposant. De loin, il pouvait voir la foule sur le marché de la ville, tout ces points qui bougeaient. Il prit quelques secondes pour observer tout ça, mettant un peu d'ordre dans ses pensées. Prenant son courage à deux mains, il se retourna pour poser son regard sur la geai.

"Dis Ayumi...ça va sans doute te paraître un peu stupide mais, je me disais, ça pserait bien de se revoir par la suite pour passer un peu de temps ensemble...Enfin je veux dire..." Il était vraiment pas doué pour ça, oh la la. Mais qu'est ce qu'il essayait de faire au juste ?. Il reprit vivement, ayant peur de dire une grosse bêtise "J'aime bien être avec toi, alors si jamais quand tu as du temps libre ça te tente de venir..." Il secoua la tête pour lui même, avant de détourner son regard sur la vue, se sentant presque ridicule. Il croyait à quoi ? Elle devait sûrement penser autrement et il allait l'effrayer plus qu'autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayumi Blaz

avatar

Messages : 556
Date d'inscription : 26/11/2015
Age : 25
Localisation : Au château de Risua

Guilde/Groupe : membre du personnel de Arcades

Feuille de personnage
Age: 19
Métier: esclave
Double compte: Méphisto Ruthven, Sélène Keïrsos

MessageSujet: Re: Rendez-vous en terre inconnue [Silvas et Ayumi] [fini]   Mar 19 Avr - 23:45

Silvas me fait comprendre que c’est normal de m’avoir aidé, ne pouvant pas me laisser dans cet état quand même, il ajoute qu’on peut laisser mes affaires ici sans risque car personne ne vient ici à cet heure-là. Le loup continue que ce n’est pas ma faute et que ce n’est pas grave pour ma bêtise, cela peut arriver à tout le monde. Je soupire un peu de soulagement alors que le milicien prend les affaires que lui donne avant de regarder encore une fois le dôme, avant de se diriger vers la porte.

Je le suis alors vivement, voulant surement me montré autre chose, en chemin il dit que nous avons fait le tour des endroits les plus attractifs de la base, le reste étant des bureaux et des entrepôts où on va gêner plus qu’autres choses, surtout parce qu’on n’a pas forcément le droit d’y être et de déranger les miliciens s’y trouvant. Après il parle des cachots et prison sans les sous-sols, chose que je n’ai pas forcément envie de voir, ce qui est exact, je souhaite éviter les personnes enfermées là-bas, le loup fini sur l’endroit où nous allons, le dernier de visitable et sympa en même temps.

Je me demande bien où on va quand même alors qu’on grimpe encore un peu dans la base, lorsqu’il ouvre la porte, nous voilà sur les toits où un petit vent agréable souffle doucement. Nous sommes juste à côté de la salle où nous étions, le dôme de verre, des balustrades sécurisant le pourtour du toit, nous donnant alors une vue imprenable sur la ville complète et même plus loin. Silvas se met contre l’une des balustrades, regardant l’horizon en reprenant la parole alors que je profite doucement de la vue, le loup commence sur le fait que ça ne doit pas être très impressionnant pour une aviaire comme moi, mais lui adore cet endroit où il vient régulièrement se ressourcer, prendre l’air et se changer les idées, il continue sur ce qu’on peut voir d’ici par temps clair, chose que j’ignorais complétement.

Il faut dit que quand je vol, en règle générale je regarde le sol ou ce qui se trouve juste devant mon bec, je profite rarement de vraiment regarder la ville dans son ensemble comme cela, voir même d’essayer de voir plus loin, je suis donc impressionnée qu’un tel endroit existe dans Risua, pensant que ce n’est que réserver aux oiseaux. Je me mets alors à ses côtés, m’accoudant à la balustrade pour ma part, nous restons silencieux comme cela durant plusieurs secondes, profitant simplement du moment présent.

C’est Silvas qui finit par le rompre, me regardant alors, chose que je lui rends en le regardant dans les yeux, ayant senti son regard sur moi, ce dernier commence à me demander quelque chose, même si cela peut sembler stupide, mais il souhaite qu’on se revoie par la suite, pour passer un peu de temps ensemble, comme maintenant. J’ai un peu de mal à comprendre sur le moment alors qu’il finit sur le fait qu’il aime bien être avec moi et que si je le souhaite, quand j’ai du temps libre, je peux venir le voir pour le passer avec lui. Je rosie légèrement quand il dit cela, moi aussi j’aime bien être avec lui, je m’amuse tellement bien, je me sens si légère, normal en faites.

C’est donc en me grattant le coin du bec du bout de la griffe que je réponds timidement :

- Je serai ravie de passer du temps avec toi, moi aussi j’aime beaucoup être avec toi, je me sens si bien et légère, j’ai l’impression de pouvoir faire tout ce que veut avec toi, que je ne crains rien du tout, on n’est pas obligé de le passer ici par contre, je préfère éviter de donner à tes hommes l’occasion de te taquiner une nouvelle fois…


Mais pourquoi je dis cela moi, j’ai l’impression d’accepter un rendez-vous là, mais Silvas n’est qu’un ami non ? Il ne me voit que comme ça, de toute façon qui peut aimer une esclave, non pas que je l’aime comme ça, du moins je ne pense pas. Je secoue ma tête, trop de question m’envahie d’un coup, cela me perturbe, je le regarde à nouveau avec un léger sourire avant de finir plus simplement :

- C’est avec plaisir que si j’ai du temps libre, de le passer avec toi Silvas, si cela ne te dérange vraiment pas.

Pendant ce temps-là, de l’agitation commence à naître dans le bâtiment, un prisonnier ayant réussi à s’échapper, mais personne ne sait où il se trouve pour l’instant, la base étant passé au peigne fin et verrouiller. Et moi j’attends alors la réponse du loup, pour savoir si sa demande tient toujours ou pas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvas Drakmir

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 15/03/2016
Age : 23
Guilde/Groupe : Les Veilleurs - Aventuriers

Feuille de personnage
Age: 28
Métier: Chef de Guilde
Double compte: Liam Varrel / Seth Owen

MessageSujet: Re: Rendez-vous en terre inconnue [Silvas et Ayumi] [fini]   Mer 20 Avr - 0:57

Le loup se sentait un peu bête, mais sa gêne ne dura pas longtemps, puisque la geai, après un moment de léger rougissement, lui confia qu'elle se sentait tout aussi bien en sa présence, beaucoup plus légère et libre. Elle lui proposa cependant qu'ils se revoient ailleurs qu'ici, une idée qu'il ne pouvait qu'appuyer. Aujourd'hui ils avaient eu de la chance, mais ils auraient pu croiser aux moins dix fois son unité ou des supérieurs, qui n'auraient peut être pas vu ce roucoulage d'un très bon œil. Il hocha légèrement la tête, et eu le temps de constater qu'elle aussi était un peu confuse, avant qu'elle confirme qu'elle souhaitait passer plus de temps avec lui.

C'était comme si un poids s'était envolé de ses épaules. Il se mit à sourire, reposant son regard sur celui de la geai. Voilà qui le rassurait de savoir que c'était un tant soit peu réciproque.


"Si je te le propose, c'est que ça ne me dérange pas...au contraire. J'en serais ravi"

Inspiré par l’atmosphère qu'amenait la belle vue et leur proximité, il se laissa guider par son instinct, sa main glissant jusque celle d'Ayumi, pour se poser doucement dessus, gardant son regard sur celui de la geai.

"Je ne passe pas tout mon temps ici, j'ai aussi une maison dans les quartiers marchands. Tu pourras m'y trouver, et on pourra ensuite se balader dans Risua. Il y à quelques endroits sympa à aller voir. Enfin, si tu en as l'envie"

Effectivement, pendant ce temps, il ne se doutait pas de ce qu'il se passait dans la caserne. Du coin de l’œil, il avait bien vu les gardes sur les tours de surveillance recevoir des ordres de messagers, mais rien d'inhabituel à ses yeux, si bien qu'il n'y avait pas prêté trop d'importance.

Pour le moment, il était plutôt concentré sur la geai et leur conversation, sûrement comme elle d'ailleurs. Il se sentait plutôt bien en tout cas, la présence de la geai lui faisait penser à d'autre choses que le travail. Et c'était plutôt bon pour son moral.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayumi Blaz

avatar

Messages : 556
Date d'inscription : 26/11/2015
Age : 25
Localisation : Au château de Risua

Guilde/Groupe : membre du personnel de Arcades

Feuille de personnage
Age: 19
Métier: esclave
Double compte: Méphisto Ruthven, Sélène Keïrsos

MessageSujet: Re: Rendez-vous en terre inconnue [Silvas et Ayumi] [fini]   Mer 20 Avr - 18:52

Alors que nous avons toujours les yeux plongé l’un dans l’autre, Silvas sourit doucement suite à mes réponses, comme si un poids vient de lui être retiré des épaules, surement la peur de ma déranger, de me faire peur ou je ne sais quoi encore. Il continue alors que le fait que s’il me propose qu’on se revoie, qu’on passe du temps ensemble, c’est que cela ne le dérange en rien du tout, bien au contraire, il en est ravi d’avance. Je ne peux que répondre par un sourire quand le loup me dit cela, moi aussi je suis contente qu’on puisse se revoir, j’ai même hâte qu’on y soit.

Mais quand je sens sa main sur la mienne, la serrant doucement, je suis obligé de détourné le regard, redevenant rouge qu’il soit si proche de moi, si attentionné, je suis tellement gêné, je ne sais pas où me mettre, comment réagir vraiment, toujours un sourire afficher sur mon bec. Mes yeux recherchent à nouveau ceux de Silvas quand il se remet à parler, m’informant qu’il ne vit pas ici tout le temps, possédant une maison dans l’avenue commerçante de la ville, endroit où on va pouvoir se retrouver avant de partie se balader ensemble dans Risua.

Cela me va parfaitement, cela va être plus simple et plus discret, j’ai un peu peur qu’Arcades fini par me demander ce que je fais de mes temps libres, même si jusqu’à présent il me fait confiance, tant que je rentre avant la nuit. Je soupire de bonheur, toujours plongé dans son regard quand les cloches du temple se mettent à retentir dans tout Risua, indiquant l’heure qu’il est. Mince, il est déjà si tard ? Je n’ai pas vu le temps passer, je dois rentrer. Zut, je n’ai pas envie, je soupire et retire ma main de sous celle de Silvas avant de détacher mon regard du sien en me dirigeant vers la porte disant un peu déçu :

- Excuse-moi SIlvas, mais je dois rentrer, il se fait tard, Arcades va se demander où je suis….


Mais je n’ai pas envie de te quitter, pas maintenant, c’est trop tôt, me dis-je à moi-même, laissant une larme tombé au sol, alors que je m’enfuie lâchement dans les couloirs, ne sachant pas si je vais pouvoir me retenir véritablement, de pleurer ou de ne pas partir finalement. Je décide de me rendre dans les vestiaires, prendre mes affaires et me changer avant de prendre le chemin du château. Je ne remarque même pas l’agitation qui se fait légèrement entendre dans le bâtiment tellement je suis concentré sur le fait de retenir mes larmes et garder la face, je ne veux pas que Silvas me voit comme ça, je m’y refuse.

Une fois dans les vestiaires, je me mets à la recherche de mes affaires, qui se trouve à l’endroit où elle les a laissées, mais une main se met sur mon bec alors qu’une autre me tord le bras pour le mettre dans mon dos. Aïe, son fait mal, j’ai lâcher mes affaires sur le coup, la personne m’ayant attrapé ne dit rien, m’observant doucement avant de dire doucement :

- Et bien, une civile, c’est bien le dernier endroit où je pensais en trouver une, tu vas me servir.


Le prisonnier sourit grandement et prend mon apparence via une magie d’illusion, je n’y crois pas mes yeux quand il fait cela, c’est de la magie, c’est pas possible autrement, d’ailleurs le voilà lâchant mon bec et me demande mon nom, me menacent fortement, je bégaie difficilement ce dernier, paralyser par la peur et le fait de me voir comme dans un miroir, mais avec une lueur de folle furieuse dans le regard. Je déglutis alors qu’il me pose deux-trois questions auquel je réponds rapidement, portant un peu sur qui je suis, la raison de ma présence ici et des choses histoire de donner le change quand on va l'interroger en sortant, une fois qu’il a fini, c’est le trou noir pour moi, le prisonnier m’ayant assommé pour que je ne vienne pas le déranger dans ses projets.

Pendant ce temps-là, les hommes de Silvas le cherchent dans afin de lui donner les informations sur l’évasion et le prisonnier, ainsi que l’ordre d’évacuer tous les civiles de la base après vérification. Le prisonnier en question, sort doucement des vestiaires, après m’avoir ligoté, rendu muette et enfermé dans un placard des vestiaires, se dirigeant doucement vers la sortie de la salle d’entrainement comme si de rien n’était, prêt à interprété son rôle d’Ayumi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvas Drakmir

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 15/03/2016
Age : 23
Guilde/Groupe : Les Veilleurs - Aventuriers

Feuille de personnage
Age: 28
Métier: Chef de Guilde
Double compte: Liam Varrel / Seth Owen

MessageSujet: Re: Rendez-vous en terre inconnue [Silvas et Ayumi] [fini]   Mer 20 Avr - 19:53

Ce moment lui parut vraiment très court. Visiblement pas contre ce premier contact, la geai détourne un instant le regard, comme gênée, avant de revenir s'accrocher à son regard, toute rouge. Pendant un petit moment, le loup oublie qu'il est sur le toit de la base de la milice, que la journée est déjà bien entamée. Mais la réalité finit par le rappeler quand un son familier lui vrille les tympans. Les cloches du temple venaient de sonner, indiquant que l’après midi avait bien avancée. Sur le coup il n'allait pas trop y prêter attention, conquit par le regard de la geai, mais celle ci semblait plus concernée, soupirant de déception.

En même temps qu'elle retirait sa main, elle se détourna, visiblement pas enjouée, avant de lui annonce qu'elle devait s'en aller. Déjà ? Bon sang, le temps était passé si vite.


"Je comprends, ne t'en fais pas..."

Mais il n'a pas vraiment le temps de lui parler plus, car elle s'enfuit d'un coup, d'abord dans l'escalier puis les couloirs. Soulevant un peu sa main de la balustrade pour ensuite la tapoter nerveusement, il se retourna vers la ville pour soupirer longuement. Il était un peu déçu aussi, mais c'était la vie. Et il allait devoir s'y faire. Elle n'était pas libre de ses mouvements, il fallait s'en rappeler et vivre avec. Il n'eut cependant pas plus le temps d'y penser, car une minute aprés qu'Ayumi ait quitté le toît, un de ses soldats le rejoignit en courant.

"Chef ! On vous à cherché partout ! Y à une urgence en bas !" Il s'interrompit un instant avant de regarder autour de lui, comme s'il cherchait des yeux la geai. Visiblement, toute l'unité était au courant maintenant.

"L'urgence ?" répliqua Silvas pour que le soldat se reconcentre sur sa tâche initiale. Celui ci hôcha soudainement la tête, revenant à son chef. "Oui chef. Un des membres des Lames écarlates, le tigre là, il s'est enfuit de sa cellule. Le garde de faction l'à même pas vu passé, on sait pas comment il à fait. Le commandant est pas trouvable donc on attends vos ordres. On à déjà fait fermer les issues"

Silvas se mit à réfléchir. Le garde de faction était quelqu'un de compétent. Donc...Un complice ? Une magie ? Il grommela un peu et secoua la tête.

"Vérifiez qu'il y ait des hommes devant chaque sortie de ce bâtiment, accès aux toits compris. Bloquez toute personne qui tente de sortir. On fera passer les personnes une par une, après identification. Les civils signent tous un registre avant d'entrer, de toute façons. On doit se méfier, il à très bien pu faire appel à un complice, ou user d'une magie qui nous trompe"


Le soldat hocha la tête et se mit en mouvement pour aller distribuer les ordres à tous les soldats qu'il croisait sur sa route. Il fronça les sourcils...Ayumi se baladait encore dans les couloirs. Il espérait qu'elle allait bien. De toute façon, dans l'immédiat, elle ne pourrait pas sortir et serait sous l'oeil des soldats. Elle sera en sécurité.

Il prit donc la route de l'entrée principale, là ou déjà un groupe de soldat s'occupaient de garder les portes. Personne ne sortait sans être officiellement identifié. Et personne n'entrait pour le moment. Ravi de voir ses hommes agir rapidement, il consultait les registres de l'accueil quand il vit la fausse Ayumi arriver. Un soldat allait s'interposer pour l'interroger, mais Silvas fit signe de la main au soldat et s'approcha.


"Je m'en occupe soldat, je la connais"

Le militaire hocha la tête avant de s'éloigner voir une autre personne qui souhaitait sortir de la base. Le loup lui, adressa un bref sourire à la fausse Ayumi avant de reposer le registre. Il ne savait pas trop quoi dire après la scène du toît et son départ précipité plutôt étrange, mais il fit avec.

"Désolé, on à une évasion sur les bras et on doit contrôler tout le monde...Ne t'en fais pas, je vais t'arranger ça....Mais...attends"

En la regardant, il s'aperçut qu'elle n'avait ni son sac, ni ses affaires qui devaient être sèches maintenant. Bizarre ça. C'était un peu étonnant d'Ayumi de les oublier, elle qui ne semblait pas avoir l'air si tête en l'air. Mais peu importe.

"Tu as oublié tes affaires je crois. Je sais que tu es pressée, alors je t'accompagne juste au complexe pour que tu puisse les récupérer et je leur dit de te laisser passer. Viens, suis moi. Ce serait dommage qu'Arcades te dispute pour ça"

Il se mit donc en chemin, s'assurant que celle qu'il pensait être Ayumi le suivait. Il prit la route la plus directe ce coup ci, ne souhaitant pas faire perdre de temps à sa belle. Un premier escalier, un second...et voilà qu'ils étaient revenu au complexe ! Il poussa la porte, laissa Ayumi passer et ouvrit l’accès au vestiaire. Il ne se doutait de rien pour l'instant, mais le criminel lui, allait certainement commencer à stresser un peu...Revenir sur les lieux de son méfait avec un milicien qui visiblement connaissait sa victime en plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayumi Blaz

avatar

Messages : 556
Date d'inscription : 26/11/2015
Age : 25
Localisation : Au château de Risua

Guilde/Groupe : membre du personnel de Arcades

Feuille de personnage
Age: 19
Métier: esclave
Double compte: Méphisto Ruthven, Sélène Keïrsos

MessageSujet: Re: Rendez-vous en terre inconnue [Silvas et Ayumi] [fini]   Jeu 21 Avr - 22:24

Bon, tout semble se passer sans soucis pour l’instant, les rares gardes que je rencontre, ne font pas vraiment attention à moi, mon aspect actuel étant trop innocente à leurs yeux je suppose, après il semble surtout plus préoccuper à me chercher partout. Je ne vais pas manquer de saisir l’occasion de me faire définitivement là belle loin de se trous, me voilà donc en train d’arriver dans le hall d’entrée, l’endroit où c’est normal de trouvé un civil voulant sortir de la base.

Comme attendu, on contrôle les gens voulant sortir, mais cela ne va pas être un souci normalement, ayant usurper l’identité de ce piaf et le temps qu’il la trouve, je vais déjà être loin, très loin d’ici. Alors qu’un milicien s’approche de moi pour me contrôler, un autre, plus haut gradé arrive à son tour, indiquant qu’il me connait, mince, elle ne m’a pas dit cela l’autre cruche, que c’est un lieutenant la personne qu’elle est venu voir ici. Ce dernier arrive avec le registre dans ses mains, surement regarde-t-il les personnes qui reste à faire sortir d’ici.

Le milicien commence à me parler, me parlant du fait qu’ils sont une évasion sur les bras, je me fais violent pour me retenir de rire continuant sur le fait qu’il contrôle tout le monde avant de finir sur le fait qu’il va m’arranger cela sans soucis, finalement j’ai tiré le jackpot en prenant l’apparence de cette fille. Mais voilà une chose pas prévu, merde, je n’ai pas pensé à prendre ses affaires et le gars semble vouloir l’aider à aller les chercher avant de me laisser filé chez un certain Arcades, nom qui me dit vaguement quelque chose, mais je m’en fiche là, ajoutant sur le fait que ce dernier ne va pas être content si je rentre sans.

Me voilà obliger de le suivre à mon point de départ, à l’endroit où j’ai enfermé l’oiseau, il y a peu de chance qu’elle est reprise connaissance, mais s’il commence à fouiller pour trouver ses fichus affaires, ce loup peut tomber sur la fille. Pendant tout le long sur parcours, je réfléchie à un moyen de me dépatouiller de cet situation, mais je ne vois qu’une chose, lui faire baisser sa garde et le tuer, histoire de me faire gagner assez de temps pour partir, ce mec ayant confirmé mon identité auprès de ses hommes.

Nous arrivons enfin dans le complexe et les vestiaires, m’ouvrant la porte pour me faire entrer, chose que je fais afin de ne pas éveiller des soupçons, qu’il ne semble pas du tout avoir pour l’instant, cette furry doit être spécial à ses yeux pour être aussi confiant, je dois en profiter. Une fois dans la pièce, je prends les vêtements qu’elle avait pris lorsque je l’ai surpris, avant de cherché le sac dont il a parlé, mince il est où. Bon, laissons cela de côté, je dois me barrer de la ! Je me retourne alors et me précipite dans les bras du loup, l’air complétement désemparé, effrayer et tous autres sentiments de détresse. Cela me dégoute un peu de faire ça, mais je me hisse jusqu’aux lèvres du milicien et l’embrasse langoureusement, je me dégoute moi-même, alors que je ballade mes mains sur lui, cherchant une arme que je peux dérober.

Rien, il est nu comme un vers le mec, si on peut dire ça comme cela, tant pis, le tout pour le tout, je passe mes mains sur son cou et commence à le serré de toutes mes forces, l’apparence que j’ai maintenant, ne change pas ma vraie force, celui d’un tigre des Lames écarlates ! En même temps ; pour économiser mon énergie ma force, je reprends ma vraie apparence, laissant tomber les masques, crachant par terre en rompant le baiser, continuant de l’étrangler en disant sarcastiquement d’une voix cruelle et froide :

- Tu embrasses comme un pied le milicien, je vais faire en sorte que plus personne en souffre. Meurt sale chien !


Je continue mon emprise sur lui, voulant lui brisé littéralement le cou, je le fais reculer jusqu’aux vestiaires qu’on cogne, ouvrant celui où se trouve l’oiseau, qui tombe sur le sol, toujours ligoter comme il faut et inconsciente, je souris à pleines dents avant de lancer un regard fou et pervers au loup avant de rajouter :


- Si j’ai le temps, je vais m’occuper de ta petite copine, je l’ai laissé tranquille toute à l’heure, mais là, tu m’as donné envie de jouer avec elle un peu et prendre une plume ou deux en souvenirs, le rouge va teinter se joli bleu quand j’en aurais fini.

En parlant de cela, elle semble reprendre connaissance la poulette, sa tête se soulève doucement alors que ses yeux papillonnent, elle n’est encore pas encore vraiment réveillée, mais cela à être plus sympa quand je vais être sur elle que si elle est encore évanouie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rendez-vous en terre inconnue [Silvas et Ayumi] [fini]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rendez-vous en terre inconnue [Silvas et Ayumi] [fini]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un rendez-vous sanglant. [Faith]
» [Terminé] Premier rendez vous avec Samus
» rendez-vous a 2 setaka et elbastino
» Rendez-vous commercial
» rendez-vous mystérieux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le royaume de Cerith :: Ville de RisuaTitre :: Le Fort de la Milice-
Sauter vers: