Le royaume de Cerith
Bonjour à toi !

Nous sommes ravis que tu parcours nos terres, cependant nous devons te rappeler que l'accès au royaume est interdit aux mineurs.
Si tu veux t'inscrire, tu dois donc avoir 18 ans !

En te souhaitant une excellente journée !



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un Vachragon...ce qu'il faut pas entendre...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Carrack Rafn

avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 18/08/2016

MessageSujet: Un Vachragon...ce qu'il faut pas entendre...   Jeu 18 Aoû - 13:09

Carrack Rafn
PRÉNOM • Carrack
NOM • Rafn
SEXE • Mâle
ORIENTATION SEXUELLE • Pansexuel
ÂGE • 26 ans
RACE • Subtil (ou pas) mélange entre boeuf et dragon.
____________________________

GROUPE • Esclave
MAGIE • Magie de soin : Carrack utilise la magie de guérison par application directe des mains sur la plaie ou la fracture mais ne sera capable que de guérir, du moins rapidement, que des blessures superficielles et pas trop grave. Bien sur, sur une longue durée, ses capacités de soins peuvent atteindre un plus haut niveau. De plus Carrack peut également créer une sorte de lien, plus ou moins tangible, de magie entre Carrack et sa "cible". Par ce lien, Carrack est à même de "booster" (d'améliorer si vous préférez) les capacité physique du bénéficiaire en ce qui concerne l'endurance au détriment de sa propre énergie et ce très rapidement. (je considère que c'est ensemble, si je dois choisir, je choisirais la seconde option, en la modifiant légèrement pour qu'elle ne puisse que soigner). Mais pour ce faire, Carrack a besoin de sa lance qui lui sert de catalyseur.

COMMENT AVEZ-VOUS TROUVÉ LE FORUM • Je me baladais
CODE DU RÈGLEMENT •
L'équipement de votre personnage.


Sa lance donc : à peine plus grande que lui, elle se compose du "manche" pour la majeure partie. Ensuite vient la lame, relativement facile a comprendre hormis quatre "barbiches" qui ne servent qu'à améliorer la "conductivité" (si on peut dire) de sa magie. Il n'est pas rare, quand il fait usage de la magie, que l'on puisse voir quelques petites décharge parcourir la lame.

Ses vêtements : relativement raffinés et travaillés pour lui accorder un maximum de mouvement tout en gardant une certaine... classe ? du moins pour lui. Sa broche, purement décorative, dans les cheveux.

Porte fiole aux deux cuisses : lesdites fioles pouvant contenir divers liquides médicinales, poisons ou simplement de l'eau, selon les besoins que Carrack pense devoir remplir.

Un équipement qui peut vous paraître cher et surtout complètement déplacé pour un esclave ? Et vous avez tout à fait raison. Mais Carrack ne les a pas volé pour autant. Ce sont des "cadeaux" de la part de son ancien Maître. Et par cadeaux, entendez simplement que ce n'étaient qu'un équipement fourni pour la tâche qui lui incombait. Et ses vêtement ? allez, quand on a un certain statut, même ses esclaves se devaient de montrer le rang et le faste de son propriétaire. Rien de bien merveilleux n'est-ce pas ? Il put conserver tout ceci après avoir quitté son Maître.  

Physique de votre personnage


"Comme quoi même les Vachragons peuvent avoir un certain charme !"
Anonyme

Vachragon, ce qu'il ne fallait pas entendre. Carrack était un furry certes peu banal, ayant une fourrure ressemblant, il est vrai, à celle de certaines vaches laitières de part ses ancêtres bovins, et de son père notamment, mais cela s'arrête la pour toute ressemblance. Les cornes ? Bon ok, passons les cornes. Tout furry qu'il est, il possède une douce et soyeuse fourrure noire et blanche, dont Carrack prend soin avec vigilance et patience. Pas bien grand, il mesure, des pieds aux cornes, un bon mètre soixante quinze, pas de quoi casser trois pattes à un canard. ce qui fait de lui un tantinet original, et encore, ce sont ses grandes ailes de dragon qu'il tient de sa défunte mère dans le dos, qui ne sont pas suffisamment forte (à sa grande honte) pour voler. Tout ce qu'il peut faire ce sont des grands sauts et de bons vols planés, mais voler, ceci est trop demandé pour lui. Il y a ses ailes, mais aussi sa grande queue qui lui termine allègrement la colonne vertébrale. Queue de dragon poilue, vous voudriez bien le noter ? Son père en était très fier, je ne vous dirais pas pourquoi en revanche... Je vous vois arriver de loin avec vous sous-entendus graveleux ! On parle bien de la queue "arrière" ! Ses mains également, elles ne possèdent que quatre doigts chacune, ce qui ne diminue en rien la puissance de ses baffes quand vous le vexez.  Quant au visage et au museau, c'est un peu la même routine. La fourrure de son museau, rond et doux, est intégralement noire hormis un petit cercle de blanc autour de l'oeil droit.  

En tant normal, il porte souvent les mêmes habits, un vague tunique turquoise, bleu, noire et or. Combinez cela avec une écharpe violette autour du cou, des bottes noires et or, une broche bleue et or dans les cheveux. Pour rester sérieux, de par sa fonction et son entrainement, Carrack ne se départait jamais de sa lance, coeur de sa magie, et de ses portes-fioles qu'il avait aux cuisses, fonction oblige.

Voici l'image originale (m'appartenant) pour vous montrer Carrack dans son ensemble.

Spoiler:
 

Psychologie de votre personnage


Naif ? Vous avez dit naif ? tiens comme c'est bizarre. Oui, du haut de ses vingt-six ans, Carrack n'est pas une franche lumière quant aux relations sociales. Facilement abusé, trompé,  dupé, escroqué, berné et... bon ça suffit comme ça, on ne va pas sortir tous les synonymes possibles et imaginables non plus. D'autant plus que le site n'en proposait pas plus, du moins dans le domaine publique. Hélas, il est vrai que Carrack était né de la dernière pluie et, bien qu'ayant subit nombres de déconvenues et de tromperies, il accordait encore et toujours sa confiance à qui pouvait ne serait-ce que lui donner une bonne impression, un beau sourire ce genre de folâtrerie que vous et moi décèlerions aisement et sur de longues distances.

Mais ce trait, mauvais, de son carracktère ne fait que démontrer la gentillesse dont il PEUT être capable vis à vis d'autrui. A condition, bien sur, de ne pas lui chercher des noises, mhm disons trop ouvertement. Attention, naif mais pas stupide ! Carrack possède un bon bagage en matière de magie curative et il maîtrise, partiellement, une forme de combat à la lance, mais rien de bien folichon. Mis à part cela ? Carrack partage quand il peut ce qui pourrait aider autrui mais ceci ne concerne en AUCUN CAS, AUCUN, sa nourriture. Oui, c'est un goinfre et non cela ne se voit pas. Du moins pas avant de le voir en action. Le furry est paisible, en temps normal, peu enclin à prendre la parole en premier mais suit volontier une discussion dans un domaine qui l'intéresse de près ou de loin et si on le lui en donne la permission bien entendu.
L'histoire de votre personnage


On ne peut pas vraiment dire que l'histoire de Carrack est remplie de péripéties passionnantes. Esclave et fils d'esclave d'un des nobles de la ville  de Risua, son ascendances est relativement particulière, au grand plaisir de son Maître. Fils d'une mère dragonne et d'un père boeuf ce qui avait donné à sa lignée une belle robe que possédaient certaines vaches laitières : Blanche (ou noire) à tâches de la couleur opposée, Carrack possédait donc une apparence mixant les deux espèces, ce qui lui valu non pas un traitement de faveur, ce noble n'était pas aussi généreux, mais une éducation particulière en vu, tout simplement, d'augmenter sa valeur. De fait, dès que Carrack fut suffisamment âgé pour supporter l'éloignement de ses parents, on décida de lui apprendre l'usage de la magie et ce malgré son statut d'esclave. En effet, depuis quelques temps il apparaissait que le jeune esclave possédait une disposition à la guérison. Rien de bien folichons, mais il avait de rares fois soigner de petites égratignures ou coupures en peu de temps. Et il aurait été stupide de ne pas chercher à accroître un tel talent. Mais le projet était compliqué en soit. Les esclaves n'ayant aucunement le droit de rejoindre une telle école, le Maître dut jouer de ses relations et trouver un Enseignant qui acceptait, contre une coquette rémunération, de s'occuper de lui apprendre les rudiments, et plus si possible.

Ce fut donc à l'aube de ses douze ans que le « jeune prodige », sous les ordres de son Maître, fut envoyé auprès de ce professeur en ayant pour consignes, de ne revenir qu'une fois sa magie maîtrisée correctement. Son apprentissage se faisait long. Long ? Oui, car tout professeur qu'il était, l'Enseignant de Carrack se devait de travailler la plus grosse partie de la journée à l'Académie, laissant Carrack, qui savait à peine lire, se débrouiller avec la tonne de bouquin qui se trouvait dans la demeure et bien entendu, il avait quelques tâches domestiques à remplir, rien de bien original, mais ça prenait son temps. Dans l'ensemble, Carrack se débrouillait bien. D'un naturel curieux et aimant apprendre, quand on lui en donnait la possibilité, le Vachragon tirait son épingle du jeu quand il s'agissait de la théorie. Pas jusqu'à obtenir des résultats faramineux pour autant, mais il s'en sortait bien. Question pratique en revanche... Malgré le fait qu'il savait parfaitement quoi faire, impossible de le mettre en pratique. Tout comme au début, il ne pouvait soigner que de très légères blessures et dans un temps ridiculement long. Ce qui en soit agaçait l'Enseignant. Jusqu'au beau jour, vers ses quinze ans, résigné il fit appel au Maître de Carrack, lui suggérant l'usage d'un catalyseur. Le maître de son côté, tout d'abord refroidit quand il fut informé du prix d'un tel objet, se laissait séduire par les promesse du mage. "Votre esclave est très prometteur" disait-il "je suis persuadé qu'avec ce genre d'outil, on en fera quelque chose et votre...investissement ne sera pas vain, croyez moi". Ce fut au bout du quatrième jour que le Maître finit par céder. Après tout, il pourrait toujours revendre le tout si l'argent ne revenait pas assez vite. Ce fut d'excellente humeur et les bourses pleines [je vous vois venir è_é] que le Mage congédia le messager qui lui apportait le petit coffre et la lettre d'acceptation, pour arpenter son grenier, plus si poussiéreux grâce à Carrack, et d'y dénicher une vieille lance qui aurait put sembler raffinée si elle n'avait pas traversé autant d'années sans soin particulier. "Carrack la nettoiera, après tout, elle est à lui maintenant. Comment fonctionne-t-elle ? Ce serait trop compliqué et trop long à expliquer à des profanes tels que vous. en résumé barbare et concis, cette lance, comme tout catalyseur, fonctionne un peu comme un entonnoir, captant l'énergie magique qui émane de son porteur, énergie éparse et très désordonnée, pour la concentrer et finalement la rendre utilisable convenablement.  Comble de bonheur pour l'aspirant, qui commençait à se morfondre face à son incapacité à prendre en mains ses pouvoirs, cela eut un effet prodigieux. Tant qu'il avait sa lance avec lui, même la pratique s'avérait efficaces et ses études pouvaient continuer bien plus facilement. Mais ce fut encore long malgré tout. La magie de guérison faisant partie des plus ardue à maîtriser totalement, bien que ce ne soit pas la plus dure en soit. Ce ne fut que pour ses vint-cinq ans qu'on le renvoya « chez lui » jugeant qu'il avait toutes les bases et plus pour continuer son bout de chemin tout seul. Vingt-cinq ans. Plus de treize ans qu'il n'avait pas revu ses parents, les domestiques de la Maison et son....Maître, bien que ce ne soit pas celui qui l'avait le plus manqué. Bien plus grand qu'au départ, il essayait de se faire bien petit une fois arrivé au quartier, histoire d'être le plus rapide possible. Comme il lui tardait de prendre ses parents dans ses bras, enfin, ceux qui lui avaient tant manqué.

Mais les choses ne se passaient pas forcément comme on pourrait le souhaiter. Ce ne pouvait pas toujours être aussi simple que cela. Déjà peine rentré « chez lui » la nouvelle de la mort de sa mère lui fut jetée à la figure avec autant de délicatesse que si on lui avait apprit que son balais perdait ses poils. Seul son père essayait d'amoindrir les choses, mais on ne lui laissait que peu d'occasion de s'occuper de son fils. Après tout, à vingt-cinq ans, on jugeait que le jeune mage esclave serait en mesure d'encaisser. Et ils avaient plus ou moins raison. Après autant d'année, même un lien maternelle s'effritait. Bien sur, un tel lien de s'efface jamais, mais on va dire que cela peut aider dans certains cas. Et de toute façon on ne lui laissait pas tellement le choix. L'année qui suivit son retour à la Maison, le Maître le fit travailler en son nom dans le haut-quartier après l'avoir habillé convenablement pour un tel trabail, en tant que guérisseur, histoire de rentabiliser l'investissement colossal qu'il avait mit en place pour ce jeune esclave, même prometteur. Carrack travaillait bien, souhaitant sincèrement satisfaire ceux qui lui restaient, son père comme son Maître. Ce qui fut le cas. Et pourtant, l'argent rentrait difficilement, du moins trop longtemps pour le Maître qui, suite à une colère digne de ce nom, décida de revendre Carrack avec son équipement au complet au plus offrant, pour profiter d'un bénéfice direct. Et ce fut donc pour ses vingt-six ans que Carrack, continuant ses tâches et son travail, attendait un racheteur dans la Demeure de son Maître...

CODAGE PAR DITA | EPICODE


Dernière édition par Carrack Rafn le Ven 19 Aoû - 13:35, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yvel Askal

avatar

Messages : 225
Date d'inscription : 03/05/2015
Age : 24

Feuille de personnage
Age:
Métier: Esclave
Double compte: Elwin Askal

MessageSujet: Re: Un Vachragon...ce qu'il faut pas entendre...   Ven 19 Aoû - 10:35

Bonjour Carrack, et bienvenue ! J'ai fait le tour de ta fiche et malheureusement quelques points posent problème :

- Pour la magie, ça le ferait à condition que quand Carrack "boost" les capacités de ses patients, ce soit qu'il prête sa propre énergie. En d'autres termes, que quand il fasse ça, il manque d'énergie et le ressente physiquement. A cette condition, ça ne devrait pas poser de problème

- J'aimerais que tu précises comment fonctionne sa lance exactement s'il te plaît !

- Au niveau du physique de ton personnage, je suis moyennement sûr du croisement, surtout pour la partie chauve-souris. Je dirais qu'il ressemble plutôt à un dragon... Il me semble que ton personnage est issu d'une race fictive d'où son aspect atypique, et que du coup justifier cette apparence dans un cadre plus réaliste est difficile mais je pense qu'un croisement avec un dragon ou un oiseau pourrait mieux marcher

- Au niveau de ton histoire, un esclave, quel que soit son maître, ne peut pas rejoindre l'académie de magie. Après tu peux esquiver le problème en disant que son maître l'a confié à un professeur de l'académie, celui-ci ayant accepté de prendre l'esclave à sa charge contre un salaire

- Toujours pour l'histoire, je trouve étonnant que le maître de Carrack lui achète une lance aussi chère. C'est faisable, mais faut vraiment que le maître ait une confiance aveugle en son esclave et surtout en son projet à long terme pour le faire, ça mériterait du coup un petit rajout pour dire que le maître est sûr de son coup

- Enfin, si Carrack est à la maison d'esclave, il ne peut pas avoir d'équipement. Encore une fois, tu devrais pouvoir esquiver le problème en disant que son maître cherche à le vendre lui-même, en "bundle" avec son équipement, à un autre particulier


Le message peut paraître long mais je pense pas que les modifications soient très longues à faire, car ce qui prend le plus de temps à corriger dans une fiche sont les fautes et les incohérences et heureusement je t'ai signalé tous les problèmes et ait à chaque fois trouvé une façon de rendre ça cohérent.
Voila, bon courage pour tes modifications, fais signe quand tu auras terminé !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Carrack Rafn

avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 18/08/2016

MessageSujet: Re: Un Vachragon...ce qu'il faut pas entendre...   Ven 19 Aoû - 13:07

Je pense avoir réglé les problèmes que tu m'as signalé Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yvel Askal

avatar

Messages : 225
Date d'inscription : 03/05/2015
Age : 24

Feuille de personnage
Age:
Métier: Esclave
Double compte: Elwin Askal

MessageSujet: Re: Un Vachragon...ce qu'il faut pas entendre...   Ven 19 Aoû - 17:15

C'est bon pour moi, je te donne une première validation ! Dès qu'un collègue aura fait de même, tu seras officiellement parmi nous

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Kaelyn Idow

avatar

Messages : 227
Date d'inscription : 30/04/2015
Age : 20

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Métier: Médecin/Assassin Royal
Double compte:

MessageSujet: Re: Un Vachragon...ce qu'il faut pas entendre...   Ven 19 Aoû - 18:01

Allez, validé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carrack Rafn

avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 18/08/2016

MessageSujet: Re: Un Vachragon...ce qu'il faut pas entendre...   Ven 19 Aoû - 18:03

wiiiii <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un Vachragon...ce qu'il faut pas entendre...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un Vachragon...ce qu'il faut pas entendre...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» Il ne faut pas boire de sang.
» Il faut vivre.
» La curiosité est un vilain défaut ! [Livre 1 - Terminé]
» Faut-il remettre en question les habiletés du PDT du Sénat ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le royaume de Cerith :: AdministrationTitre :: PrésentationsTitre :: Présentations validées-
Sauter vers: