Le royaume de Cerith
Bonjour à toi !

Nous sommes ravis que tu parcours nos terres, cependant nous devons te rappeler que l'accès au royaume est interdit aux mineurs.
Si tu veux t'inscrire, tu dois donc avoir 18 ans !

En te souhaitant une excellente journée !

_______________________________

If you want to warn us about a violated copyright or tell us you don't want to see your character/artwork on this forum, please visit this link.



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Naellie Markov - Fiche de présentation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Naellie Markov

avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 30/09/2016

Feuille de personnage
Age: 25
Métier: Aubergiste
Double compte: Carrack Rafn

MessageSujet: Naellie Markov - Fiche de présentation   Ven 30 Sep - 13:51

Naellie Markov
PRÉNOM • Naellie
NOM • Markov
SEXE • femelle
ORIENTATION SEXUELLE • Hétérosexuelle
ÂGE • vingt cinq ans
RACE • bovine
____________________________

GROUPE • citoyens
MAGIE • Magie des plantes : Naellie peut influencer sur le temps de pousse et le goût de ses fruits et légumes. Mais ceci lui demande beaucoup de temps, paradoxalement, et d'énergie. Mais elle vous mettra au défi de trouver des légumes au meilleurs goût et des fruits plus juteux que les siens !

COMMENT AVEZ-VOUS TROUVÉ LE FORUM • DC Very Happy
CODE DU RÈGLEMENT •
L'équipement de votre personnage.


Ses vêtements, deux bourses remplies une de pièce, l'autre de graines en tout genre et sa tablette de cire qui lui permet de parler via l'écriture.

Physique de votre personnage


Une fourrure rase d'une blancheur à en faire pâlir d'envie la plus pure des poudreuse, des cheveux d'un blanc tout aussi parfait, des cornes couronnant le tout, oui vous aurez comprit, dans la nuit noire, une simple bougie la transformerait en phare à des mètres à la ronde, pratique quand on cherche ses clefs n'est-ce pas ? Bovine de son état, son visage en conserve une gentillesse latente, que ce soit dans ses yeux, ambrés, ou dans ses sourires pour la plupart doux comme un chocolat chaud devant la cheminée, pour ceux, bien entendu, qui aiment de telles soirées. Les seuls choses chez elle à ne pas être d'un blanc nacré sont ses sabots, noir jais lisse et brillant suite à des entretiens quotidien de Naellie et ses yeux d'ambre ainsi que ses longs cils noirs. On n'est pas loin de pouvoir la déclarer albinos, si elle avait les yeux rouges et les veines visibles sous sa peau...

Ses cheveux, d'un blanc tout aussi étincelant que le reste, sont toujours tressé en une longue natte qui au tout le long de ses mouvements, a un mouvement de balancier des plus gracieux. Certains vous le diront, mais rien que de voir sa démarche et cette natte en mouvement, suffirait à vous rendre le sourire après une dure journée de labeur, peut-être n'était-ce pas innocent de sa part ? Nul ne pourrait vous le dire. Sa queue avait également tendance à chercher à vous hypnotiser gentiment,  mais ceci d'une manière bien involontaire de sa part. Après tout, Naellie avait du charme, le savait par quelques flatterie et avait bien décidé de n'en abuser sous aucun prétexte, de toute façon, elle n'était dame à compter fleurette, pas dans l'état des choses... avec plus d'argent qui sait ?

D'une bonne taille, la bovine mesurait un mètre soixante dix-huit, pour un poids qui ne dépassait pas les soixante-cinq kilogramme. Des proportions très acceptables. Une poitrine pas extravagante, peut être un défaut pour certains, un fessier ferme et agréable  prendre en main, si seulement vous ne risquez pas de vous prendre un coup de sabot en réponse...


Psychologie de votre personnage


Que dire sur la bovine ? Que voudriez vous savoir sur elle ? Tout ? Cela va être un peu dur en quelques lignes mais soit, pourquoi ne pas tenter le coup après tout.

Naellie est de nature une personne très réservée. Non pas timide, au contraire, elle a tendance à apprécier le contact des autres, mais au fil des discussions vous constaterez que dans la plupart des cas pas un mot sur sa vie ou sur ses plaisirs, ses peurs ou même ses problèmes, ne filtrera dans la conversation, d'une manière ou d'une autre. Elle n'a honte de rien ! Mais considère que sa vie ne vaut pas vraiment la peine qu'on s'attarde de trop. Et de toute façon, qui voudrait entendre un résumé de sa vie n'est-ce pas ? A côté de cela, la bovine reste malgré tout assez entrepreneuse dans ses décisions, sinon elle n'aurait pas acheté un vieux taudis qui tient à peine debout pour en faire une auberge, vous ne croyez pas ?
Confiante dans la parole de son prochain, elle accorde peut-être parfois un peu trop de crédit à tout ce qu'on peut lui promettre, bien que dire que la berner soit trop facile n'est pas vraiment au goût du jour. Si, d'une manière ou d'une autre, Naellie comprend que vous lui avez menti, il n'y a plus aucune planche de salut à ses yeux. Vous ne deviendriez plus qu'un inconnu insipide et grotesque à ses yeux. On ne lui fait pas deux fois de suite, tenez vous le pour dit ! Bien que, parfois, elle puisse comprendre que le mensonge soit une obligation, elle n'aura que beaucoup de mal à vous le pardonnez, quand bien même vous auriez la meilleur excuse du monde. La confiance c'est son plus grand bien à ses yeux, la perdre reviendrait à perdre votre bourse et votre patrimoine familial, si vous posséder de telles chose bien entendu.
Calme et réfléchis Naellie est aussi un personne très gentille et agréable à vivre, pour peu que vous vous comportiez de même avec elle.

Sa plus grande passion ? Le jardinage ou comment faire pousser tout et n'importe quoi dans la tranquillité et la sérénité.

Ce qu'elle aime ? Les plantes qu'elle fait pousser dans le petit coin de terre derrière son taudis en rénovation. Les boissons crémeuses et chaudes, comme de bons chocolats chaud, les discussions sur des terres lointaines qui lui seraient inaccessible, l'imagination prévalant dans son esprit que la découverte en soit. Elle ne déteste pas non plus une bonne salade bien fraîche et accompagné d'une vinaigrette acceptable. Bien qu'elle mange certaines viande, cela ne constitue pas son alimentation de prédilections.

Ce qu'elle hait plus que tout ? Les menteurs, les roublards, les voleurs (pour ceux qui le font par hobby) et surtout... marcher dans le noir. vous voulez la traumatiser pour le restant de sa vie ? Faites la marché dans le noir le plus total pendant quelques bonnes et longues minutes. Rien de meilleur pour la briser, croyez moi.

Maintenant, il s'agit d'aborder un sujet sensible chez elle. L'une des raisons principales au fait que Naellie soit réservée est son mutisme. Oh bien sur, ce n'est pas un handicap physique, il lui arrive de crier, de gémir (è_é ) ou même, très très rarement, de lâcher un mot ou deux sous cape ou sous la surprise. Mais cela arrive que très rarement, ne vous attendez pas à entendre sa douce voix plus souvent qu'entendre une mouche qui pète.
Plus sérieusement, ce mutisme est survenu à la suite d'un événement assez traumatisant pour elle, mais sans aucun doute ridicule pour d'autres. Mais cela lui a suffit pour ne plus arrivé à parler, suite à ce blocage. Mais qui sait... avec le temps peut être ?

L'histoire de votre personnage



Tout commença un soir d'hivers. Il neigeait ce soir là, comme pour toute soirée d'hiver qui se respectaient, et tout était recouvert d'une épaisse couche blanche et moelleuse. Tout les enfants du monde, sauf exceptions bien entendu, adoraient cette neige. Celle qu'on peut aisément façonner en renard des neiges, j'ai dit renard mais j'aurais put dire loutre et encore, chat même ! Ou encore la transformer en redoutable et impitoyable boule de neige qui, après un tendre et passionné moulage, finira dans la figure d'un autre enfants qui, l'oeil crevé par le bout de glace qui se trouvait dans le projectile, ira pleurer dans les jupons de sa mère, le visage ensanglanté.... aaaah l'hiver, pouvait-il y avoir une plus douce et chaleureuse saison ? Oui ? Le printemps ? L’été ? Et même l'automne ? Bah, des saisons pour faible tout ça. Au moins avec l'hiver, la sélection naturelle battait son plein et pour tout les survivants, un doux et joyeux feu de cheminé était la récompense ultime. Peut-on faire quelque chose de mieux ? Impossible !
Donc, disais-je, tout débuta un soir d'hiver alors que le soigneur local, taillait son chemin vers une demeure de taille acceptable, si on considère que la famille y résidant n'était pas plus noble que le chien du voisin, dont le chemin était recouvert d'une bonne couche de neige que personne n'avait jugé bon de retirer, ne serait-ce que pour son passage. Ledit soigneur soufflait sous l'effort que lui demandait chaque pas, chaque mouvement, dans la neige qui devait bien lui arriver jusqu'au genoux, mais qu'importe. C'était un ami de la famille, ne serait-ce que pour les bons soins qu'il avait, au fil des années, prodigué au couple qui vivait la. Mais cette nuit, c'était un des commis qui était venu le chercher. L'accouchement approchait à grands pas,

Une fois arrivé, enfin, au pas de la porte, ne prenant pas la peine de toquer, car de toutes manières il avait toujours été invité à entrer comme s'il était chez lui,  il pénétra dans la salle de séjour guider par les gémissements et cris habituels dans de telles circonstances. Souriant tout en se débarrassant de son manteau et de son bonnet à pompon, le renard se précipitait ensuite vers le divan qui, en l’occurrence, servait de lit. Le mari, un brave bœuf, essayait d'encourager sa femme dans sa difficile besogne mais celle-ci ne semblait plus lui prêter une oreille aussi attentive qu'à l'accoutumé. En effet, et le soigneur perdit son sourire en le constatant, le bébé était bien apparut, mais comme le jargon de son métier le voulait : par le siège. L'accouchement se ferait donc dans la pure joie et bonne humeur pour tout le monde ! Rideau. Non, non, ça n'était pas aussi simple que cela. Se présentant par le derrière et non par la tête comme le réclamait dame nature, un accouchement par le siège comportait beaucoup de risques pour l'enfant et la mère. Et le renard en allait en avoir du mal...Mais fort heureusement, et cette petite ellypse se produit ici pour ne pas choquer les natures faibles, bien que compliqué et éreintant, la mise bas se fit sans dommages trop regrettables si ce n'est, peut être, que le blocage de la tête juste avant de sortir risquerait sans doute de causer quelques angoisses à l'enfant...La petite Naellie avait donc vu le jour un soir d'hivers, dans la chaleur de l'âtre de la salle de séjour et sous le soulagement profond de tout ceux qui s'y trouvait.

Fille unique, Naellie n'était pas vraiment à plaindre sur la question des cadeaux et de l'attention qu'on lui portait. Non, vraiment pas plus à plaindre que cela, mais il y avait un certains malaise chez ses parents, quelque chose qu'ils n'arrivaient et n'arriveraient sûrement jamais à comprendre ou à mettre de mot dessus. Oh, il aimaient leur jolie fille, plus que tout, mais parfois elle semblait si...distante avec eux, même toute petite, il lui arrivait de, comment dire, ne pas tenir compte de leur présence. Un peu comme si, aussi jeune, Naellie était prise de mélancolie par moment, comme un regret ou une chose non accomplie qu'ils ne parvenaient pas à saisir. Et ce sentiment ne faisait que croître au fil des années jusqu'à ce qu'enfin, la mère put mettre le doigt dessus et cela lui paraissait si stupide au final... A chaque fois que la petite vache se retrouvait dans le jardin, seule ou en compagnie, elle semblait rayonner, se réveiller, jusqu'à s'éteindre de nouveau une fois sortie du jardin. Non, le doute n'était plus permit. Sa fille aimait cultiver, cela se voyait. S'occuper des plantes, les voir pousser, en prendre soin, sa digne fille en sommes. Mais un autre détail la chiffonnait. Sous ses soins, certains des légumes avaient la fâcheuse tendance à changer de goût. Son mari rigolait doucement en entendant cela et après une courte discussion, sur plusieurs jours tout de même, la décision de l'envoyer faire quelques petites études, ne serait-ce que pour cultiver sa passion, serait peut être de bon ton. Ce fut donc vers ses quatorze ans que la petite bovine se retrouvait entre quatre murs, à étudier dans l'Académie de Magie de la ville, où elle sut s'épanouir. Évidement, la magie des plantes fut détectée chez elle et les professeurs, l'appréciant pour la plupart, la poussaient gentiment dans ses efforts. Après tout, c'était le travail d'un enseignant non ?

Mais tout ne fut pas rose pour autant. Sa beauté florissante était certes un atouts pour beaucoup de choses, mais sous certains angles, notamment celui de la jalousie, un tel don pouvant attirer quelques ennemies. Et comme de juste un autre soir, pas d'hiver cette fois, mais le froid qu'elle avait ressenti s'en rapprochait étrangement, Naellie en était arrivé à parler de sa plus grosse peur, marcher dans le noir, à un groupe de filles qui se prétendaient se prétendaient être ses amies. Le lendemain, soir, alors qu'elle fut invité à une soit disant petite soirée dans les dortoirs, Naellie se retrouvait pour ainsi dire en pleine embuscade. Ses « amies » l'avaient attendue pour lui jouer ce qu'elles appelaient « une petite farce ». profitant de sa surprise donc, une d'elles lui bandaient les yeux tandis que les autres lui liaient les mains dans le dos, relativement bien serré et l'abandonnèrent là, au pleins milieu d'une chambre vide pour la nuit. Oh, vous vous dites sûrement qu'il lui aurait suffit de ne pas bouger et d'attendre que quelqu'un la trouve ? Mais le soucis, c'est que dans un établissement tel que celui-ci, être nue en plein milieu d'une chambre, dans la nuit n'était pas vraiment une bonne chose.

Paniquée, donc, Naellie, dans le noir quasiment le plus complet, se retrouvait à essayer de trouver un moyen, luttant contre sa phobie et craignant tout autant la réaction des enseignants si elle venait à être trouvée dans un états pareil. Mais rien n'y fit, les liens étaient bien travaillé et le lieu, vide la nuit et isolé, très bien choisie. Sanglotant dans son coin, Naellie finissait alors par craquer et appeler , dans le vide, pour qu'on puisse la délivrer des ténèbres, mais le ton avait beau monter et la voix avait beau se casser, personne ne vint avant le lendemain dans l'après-midi, moment où, enfin, elle fut soulagée de sa terreur.
Soulagée est un bien grand mot. S'étant brisé la voix à crier, elle mit quelques jours avant de cesser de tousser et récupérer un minimum de confort dans sa gorge, mais plus un son ne semblait vouloir sortir de ses lèvres. La bovine avait vécu un traumatisme qui, même si pour certains pourraient paraître exagéré , resterait bien présent dans la tête de Naellie. Malgré tout, comme elle avait quasiment fini ses études, elle fit l'effort de rester jusqu'à la fin, la bâcler comme il se doit et d'enfin se retrouver parmi les siens qui auraient bien voulut faire quelques choses contre le groupe qui avait perpétrer un tel acte, mais qui se retrouvaient totalement dans l'incapacité d'agir. Dès lors, Naellie se concentrait dans le jardin, usant de ses nouveaux dons pour passer le temps et se rendre utile, mais pas un mot ne sortait de ses lèvres, pas un simple son autre que de vagues onomatopées. Elle avait alors dix huit ans...

Les années passèrent, les choses restèrent en l'état. Ses parents comprenant qu'il lui faudrait sûrement beaucoup de temps, avaient apprit à se contenter des écris de leur fille comme communications et à vivre avec, parfois, de petits gémissements de peur la nuit. Mais le temps filant et l'argent ayant du mal à rentrer, le père ayant dut arrêter son travail pour des soucis techniques, et comme Naellie avait reprit un minimum de confiance en elle, la bovine prit la décision de quitter le nid avec le peu d'argent que ses parents pouvaient lui donner et parti du domicile. Bien évidement, elle y retournait régulièrement, elle n'était pas chassée non plus, mais un beau jour, une assez grande mais délabrée, bâtisse lui fit envie, d'autant qu'à l'arrière il y avait une petite parcelle de terre qui lui permettrait sans doute de cultiver ses propres fruits et légumes... « parlant » de sa décisions avec ses parents, Naellie put racheter le tout pour une bouchée de pain envers la personne qui se prétendait en être le responsable. Avec l'aide de son père et de quelques amis, la remise à flot d'une bâtisse comme celle-ci se ferait sans doute quelque peu lente, mais au moins, elle avait un but dans la vie. Monter sa propre auberge ! Et puis, qui sait, peut être que Naellie parviendrait à retrouver l'usage, la volonté, de sa voix ? Et puis, avec l'argent qui lui restait, rien ne lui interdisait de prendre un employé qui lui servirait de voix dans un premier temps...

CODAGE PAR DITA | EPICODE


Dernière édition par Naellie Markov le Sam 1 Oct - 19:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naellie Markov

avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 30/09/2016

Feuille de personnage
Age: 25
Métier: Aubergiste
Double compte: Carrack Rafn

MessageSujet: Re: Naellie Markov - Fiche de présentation   Dim 2 Oct - 18:11

voilà, un petit up intempestif, pour dire que j'ai finis la modification !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Van Agnir

avatar

Messages : 574
Date d'inscription : 15/08/2015
Localisation : Risua (sauf mission)

Guilde/Groupe : ________________ La Fraternité du Griffon d'Airain

Feuille de personnage
Age: 24 ans
Métier: Aventurier
Double compte: Rune Malgovan, Adalbert Vignevaux

MessageSujet: Re: Naellie Markov - Fiche de présentation   Mar 4 Oct - 22:02

Pour moi c'est bon, le personnage est bien cohérent, et présente beaucoup de potentiel de rp.
Attention dans ton style d'écriture, à ne pas te perdre dans des digressions hasardeuses.

Je valide !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Steelfire

avatar

Crédit avatar : NullGhost
Messages : 594
Date d'inscription : 30/04/2015
Localisation : à Risua

Guilde/Groupe : ________________ La Fraternité du Griffon d'Airain

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Métier: Aventurier et ancien forgeron
Double compte:

MessageSujet: Re: Naellie Markov - Fiche de présentation   Mar 4 Oct - 22:03

Ça me va aussi, bien que comme l'a dit Van, certains commentaires pourraient être évités !

Je te met ta couleur et tes Cerithis de suite !

_________________
Les Titres de William:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naellie Markov

avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 30/09/2016

Feuille de personnage
Age: 25
Métier: Aubergiste
Double compte: Carrack Rafn

MessageSujet: Re: Naellie Markov - Fiche de présentation   Mar 4 Oct - 22:10

merci à vous deux !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Naellie Markov - Fiche de présentation   

Revenir en haut Aller en bas
 
Naellie Markov - Fiche de présentation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Codes pour fiche de présentation
» Code pour votre fiche de présentation
» Modèle - Fiche de Présentation
» La fiche de présentation : le modèle obligatoire
» Modèle de fiche de présentation (obligatoire)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le royaume de Cerith :: AdministrationTitre :: PrésentationsTitre :: Présentations validées-
Sauter vers: