Le royaume de Cerith
Bonjour à toi !

Nous sommes ravis que tu parcours nos terres, cependant nous devons te rappeler que l'accès au royaume est interdit aux mineurs.
Si tu veux t'inscrire, tu dois donc avoir 18 ans !

En te souhaitant une excellente journée !

_______________________________

If you want to warn us about a violated copyright or tell us you don't want to see your character/artwork on this forum, please visit this link.



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Terminé] Harthoc Aoren, ancien soldat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [Terminé] Harthoc Aoren, ancien soldat   Mar 5 Mai - 18:14

Prénom et nom à insérer ici
PRÉNOM • Votre réponse ici
NOM • Harthoc
SEXE • Aoren
ORIENTATION SEXUELLE • Hétérosexuel
ÂGE • 26 ans
RACE • Souris
____________________________

GROUPE • Aventurier
MAGIE • /

COMMENT AVEZ-VOUS TROUVÉ LE FORUM • Par une amie
CODE DU RÈGLEMENT •
L'équipement de votre personnage.



Quand on est soldat, on a généralement peu de richesses. Quand on est un soldat lancé sur les routes, on voit le fond de ses poches! En conséquence, on ne s'étonnera pas de ne trouver sur Harthoc le strict minimum au combat: un gambison rouge, une épée longue, des bottes de bon cuir et un pantalon matelassé! Rien de tout cela ne protège pourtant réellement lors des combats les plus brutaux, comme il en va pour toute la piétaille roturière.
Dans des poches extérieures il transporte quelques pièces, une carte, sa nourriture séchée pour les jours à venir et bien sûr une gourde de bière... C'est qu'il fait chaud sur les routes!

Ah... Peut-être y-aurait-il une particularité à ajouter, il porte sur son bras droit un morceau d'une armure de plaque, assez chère. Un vieux souvenir de sa vie d'avant.

Physique de votre personnage



Une discussion animée dans un auberge d'arrêt, une soirée ordinaire...

Je suis une souris. Pourquoi voulez-vous que je sois grand? Je fais à peine un mètre soixante et je m'en porte très bien. Et puis vous savez quoi? C'est même un avantage dans la mêlée et sous les tirs de flèches! Je suis plus petit, plus vif, plus dur à attraper... Ce qui est plutôt pratique si on prend en compte mon corps mince et mal nour... Pardon je veux dire: préservé et travaillé, d'ermite des routes...

Et puis non, je ne suis pas d'accord! Je ne vous laisserai pas me dire que je suis un miteux! Mon poil a beau être sale de la poussière des routes, rendu plus brun encore qu'il ne l'est par la saleté, il reste ma fierté! Mes grandes oreilles détectent n'importe quel son aux alentours, sauf vos injures! De mes larges pattes agiles j'esquive vos coups d'ivrogne et même si mes bras sont courts je peux vous renvoyer la pareille! Oh et ma queue? L'instrument de mon équilibre, qui fait de moi le gracieux rongeur que je suis!

Oh et je ne vous permets pas de me faire remarquer qu'il me manque quelques vibrisses! Elles repousseront! Aussi sûr que ces yeux voient tes tentatives de triche!

Psychologie de votre personnage



Au même moment, dans la tête d'Harthoc.

Par mes ancêtres, cet alcool, ce bruit...

Et pour qui se prend ce gros chat noir? A ainsi chercher noises aux bonnes gens? Certes, je n'aurais peut-être pas dû essayer de rejoindre ce concours d'esbroufe visant à séduire la serveuse... Mais qui puis-je? Les concours sont ma passion et les femmes viennent juste après! C'est ce que le sergent se plaisait à répéter à la troupe: de la force, des femmes, du vin, de l'or et une épée! Et je l'approuve, je ne suis pas un de ces peureux qui craignent de perdre quelques pièces en une soirée, moi!

De toute façon c'est pas comme si j'avais eu le choix, avec mon allure de souris des champs et mon barda... A part de l'or, qu'est-ce qui motiverait les filles à soldat à venir réchauffer mon propre cœur? Pas mes discours c'est sûr...
Ils rient tous autour de moi, peut-être même à cause de moi... Pourquoi ne peuvent-ils pas se taire? J'aime le calme! J'aime la nuit, les voyages, la découverte! Pas les tavernes remplies de poivrots comme moi qui me rappellent à quel point je suis bas... Ah et cet alcool...

Ah et cet imbécile qui me défie encore! Il n'a pas encore compris à quel point je suis supérieur à la racaille crasseuse qui se trouve ici... Je vais lui apprendre.


L'histoire de votre personnage



-"T'es fait, matou, je gagne encore la manche. Au moins j'suis sûr que tes osselets sont pas truqués, t'aurais gagné au moins une partie sinon."

-"Assez!"

Le gros félin au pelage couleur de nuit toisa son adversaire de toute sa hauteur, sûr de sa puissance, de son intimidation. Un sourire vicieux traversa ses babines alors qu'il sortait un glaive de sous la table pour le porter par-dessus cette dernière. Il était grand, bien plus que la majorité de la population de l'auberge... Sans doute un habitué respecté -ou plutôt crains- des gens du cru.

-"Je ne vais pas laisser un fils de catin me parler sur ce ton! Alors on va régler ça autrement!"

Fatigué, le concerné leva les yeux au ciel, épuisé par ces imbécilités auxquelles il s'était pourtant habitué sa vie durant. Les soirées de jeux entre compagnons d'armes à essayer de déterminer qui héritera d'une étoffe "réquisitionnée" la veille ou qui aura l'honneur d'aller parler à la fille du paysan d'à côté...
Ses souvenirs s'interrompirent quand la lame parvint à son museau rose.


-"A qui t'as dérobé ces bravades, rongeur? C'est pas de ton rang, tu mérites pas de parler comme ça... Alors on va régler le problème autrement. Tu portes un uniforme de soldat... Ton métier, c'est la guerre, non?"

Avec un dernier rictus, il posta son glaive à la gauche de son interlocuteur, armant son bras et préparant son geste.

-"Alors en gar...!"

Sans attendre qu'il ait terminé sa phrase, Harthoc saisit sa choppe à bière et lui lança à la figure, avant de lui retourner la table dessus d'un levé sec des bras. Il bondit de sa chaise en arrière pour dégainer son épée... Le reste de la taverne hurlait de rire devant la scène.
Ce n'était visiblement pas goût du chat noir qui se releva d'un saut, si furieux qu'il aurait pu faire s'évaporer la bière simplement pas contact avec sa peau. Dans sa colère, il chargea une bourrade qui envoya voler la pauvre souris sur un carré de tabourets voisin, renversant un client au passage.


-"J'aurai ta peau, le rat!"

Ca commençait à sentir le roussis alors que la brute arrivait, lame en main, au petit trot. Encore un peu sonné, le soldat n'eut que le temps de frapper des pieds dans un tabouret couché pour l'envoyer dans les jambes de son possible futur meurtrier, qui s'étala de tout son long.
Sans attendre qu'il se relève, Harthoc se releva et lui planta sa longue épée dans l'épaule droite, du côté où il portait l'arme, arrachant un cri de douleur au blessé.


-"Tu serais tombé crevé à la première escarmouche, matou. Fous-le-camp avant que je me fâche."

Quelques bordées d'injures et de menaces vaines plus tard, la souris était de retour à son poste, commandant une nouvelle pinte. Un jeune l'approcha, pas très grand, moins de la quinzaine. Il le regardait avec cet air naïf de ceux qui ont encore des rêves.

-"Vous êtes vachement fort monsieur! Vous venez d'où?"

L'Aoren soupira, alors que l'alcool faisait remonter des souvenirs, ceux de sa vie d'avant.

------------------------------------------------------------------

Je suis né dans une famille assez simple du Nord de la Côte de Jhess, mes parents étaient fermiers. Du moins mon père et mes deux frères ainés tentaient-ils de l'être alors que ma mère, à laquelle je pense beaucoup, donnait naissance à une ribambelle d'enfant, dont moins de la moitié survécu jusqu'à dix ans. Je fus de ceux-là, le troisième fils mais pas le dernier. Nous étions quatre garçons et deux filles... Mais ce n'est pas important!
A vrai dire même, j'étais la principale préoccupation de mon géniteur. Non pas que j'étais particulièrement violent, non... Seulement, deux fils suffisaient pour la ferme, le quatrième était encore trop jeune et on ne savait pas s'il passerait l'année, il craignait donc qu'en trio la ferme ne soit plus assez rentable.

Il ne me mettais pas à la porte... Il me "motivait" par quelques remarques ou coups en trop à quitter la maison le plus vite possible. J'ai rapidement suivi son conseil et je suis parti dans la milice locale à seize ans. C'était bien différent mais je restais dans les alentours du village, impatient de protéger ma famille... Contre des dangers qui ne vinrent jamais. Deux ans à m'ennuyer ferme avant qu'un recruteur ne me convainque de rentrer dans l'armée, malgré ma taille plutôt... Limitée... Mais ils manquaient à ce moment de chair à canon contre une menace.
Des bandits menaçaient la région du Nord et c'est tout fier, habillé de mon gambison rouge, de mon beau bouclier et de mon épée offerte que je défendais noble et pauvres.

Les campagnes durèrent quelques années, où je connus la peine comme la joie, comme l'amusement... Les attaques de camp, les jupons des jouvencelles, les soirées de jeux, la douleur de la perte de mes camarades... Mais nous étions des hommes-d'arme, notre vie ne pesait pas lourd.
Et malgré tous mes efforts, je ne parvins jamais à augmenter de grade, ni même ma solde. Mes origines paysannes étaient bien trop modestes pour des parvenus de et les huiles de Risua. Ceux qui s'enrichissent à pas salir leurs souliers.

------------------------------------------------------------------

-"On ne doit pas parler des nobles comme ça!"

-"Parce que tu crois qu'ils parlent de nous en bien?"

------------------------------------------------------------------

Enfin... Après un certains temps de bons et loyaux services, un copain surpris une conversation entre notre capitaine et un commandant, où ils affirmaient chacun que notre unité serait dissoute et laissée sans occupation à notre retour à Risua... Autant dire que nous n'étions pas satisfaits.
Alors, sur la route, quelques jours plus tard, durant la nuit, nous nous sommes organisés. A cinq, nous nous sommes enfuis, désertant pour protester. Qu'est-ce que ça aurait changé de toute façon, que nous restions? On n'en aurait pas été plus riches. Et puis c'est pas comme si quelqu'un allait rechercher des déserteurs d'une unité de fils de paysans envoyés se débarrasser de quelques groupes de bandits entre Tamaros, Risua et Foxfield. On était pas le gratin.
Dans le même temps, j'en profitais pour piquer une parie de son armure de plaques au capitaine... Bon je n'ai réussi qu'à garder le bras droit et j'ai oublié mon bouclier sur place, mais depuis, je le garde comme un trophée. Ca me vaut d'ailleurs quelques questions dangereuses parfois.

Ensuite je me suis séparé de mes compagnons, qui voulaient suivre une voie de mercenaire et de bandits. Pas mon truc.


------------------------------------------------------------------

-"Et depuis vous faites quoi m'sire?"

Harthoc soupira et se replongea dans son verre.

-"Depuis, marmot, je me balade de part le monde, j'explore comme je peux, j'essaye de parcourir le monde. Et souvent je me retrouve dans une taverne, à me battre pour rien et à raconter ma vie à des mioches."


CODAGE PAR DITA | EPICODE


Dernière édition par Harthoc Aoren le Mar 5 Mai - 18:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
William Steelfire

avatar

Crédit avatar : NullGhost
Messages : 604
Date d'inscription : 30/04/2015
Localisation : à Risua

Guilde/Groupe : ________________ La Fraternité du Griffon d'Airain

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Métier: Aventurier et ancien forgeron
Double compte:

MessageSujet: Re: [Terminé] Harthoc Aoren, ancien soldat   Mar 5 Mai - 18:23

Fiche très agréable à lire ! J'ai beaucoup aimé ! Le contexte est également parfaitement respecté.

Je donne avec plaisir mon aval pour ta validation !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yvel Askal

avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 03/05/2015
Age : 24

Feuille de personnage
Age:
Métier: Esclave
Double compte: Elwin Askal

MessageSujet: Re: [Terminé] Harthoc Aoren, ancien soldat   Mar 5 Mai - 19:36

Tout me va aussi, tu es officiellement validé !

Bienvenue ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Terminé] Harthoc Aoren, ancien soldat   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé] Harthoc Aoren, ancien soldat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» Baromas, soldat d'Arnor.
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le royaume de Cerith :: AdministrationTitre :: PrésentationsTitre :: Oubliettes-
Sauter vers: